Nouvelles

Le ministre Roberge rencontre les associations étudiantes

QUÉBEC, le 28 janv. 2020 /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, M. Jean‑François Roberge, a rencontré aujourd'hui des représentants de l'Union étudiante du Québec et de la Fédération étudiante collégiale du Québec. À cette occasion, ceux-ci ont pu discuter de plusieurs enjeux importants pour les étudiantes et les étudiants, notamment de parcours de formation, de santé mentale et d'aide financière aux études.

Le ministre a fait preuve d'ouverture à l'égard des étudiantes et des étudiants en écoutant leur argumentaire et leurs revendications. Dans le but de poursuivre les échanges, une seconde rencontre avec les regroupements d'étudiants a été planifiée dans deux semaines.

Citation :

« Je rappelle aux étudiantes et aux étudiants que je suis sensible à leurs revendications concernant l'accessibilité aux études supérieures. La bonification éventuelle du programme d'Aide financière aux études est une piste qui doit être explorée parmi d'autres. Je souhaite poursuivre la collaboration avec les regroupements étudiants pour trouver des solutions satisfaisantes. »

Jean-François Roberge, ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur

Faits saillants :

    Le gouvernement du Canada administre un programme d'aide financière aux études auquel le Québec ne participe pas. Le Québec reçoit annuellement une compensation qui correspond à sa part démographique de la dépense fédérale en aide financière aux études.
    Le gouvernement du Québec travaille en collaboration avec le gouvernement fédéral dans le but de s'assurer qu'il reçoit sa pleine et entière compensation. Cette compensation ne vise pas à financer les mesures québécoises, mais plutôt à dédommager le Québec pour l'administration de son propre programme.
    Au cours des dernières années, le gouvernement fédéral a aboli certains crédits d'impôt pour étudiants et bonifié son programme d'aide financière aux études, ce qui a entraîné une augmentation de la compensation du Québec.
    Chaque année, le Programme de prêts et bourses attribue plus de 1,0 milliard de dollars en aide financière, dont la majorité n'a pas à être remboursée. Le programme québécois se distingue aussi par le souci tout particulier accordé à certaines clientèles plus vulnérables en matière d'accessibilité financière aux études, notamment les étudiants-parents, les chefs de familles monoparentales et les étudiants en situation de handicap.

Source : Gouvernement du Québec


Les partenaires du Portail