Nouvelles

Logement étudiant : Premières données sur la situation dans le réseau collégial


 

MONTRÉAL, le 17 janv. 2020 /CNW Telbec/ - La première enquête québécoise sur la situation résidentielle de la population collégiale, qui révèle entre autres plusieurs problématiques majeures quant à l'offre de logement abordable à la communauté étudiante collégiale, a été publiée par l'Unité de travail pour l'implantation de logement étudiante (UTILE). Cette enquête, réalisée en partenariat avec la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), a obtenu plus de 11 000 réponses dans dix régions administratives. Le rapport est en ligne à utile.org/PHARE2019.

« On pense souvent que la population étudiante collégiale reste chez ses parents ou habite dans une résidence. Cette enquête illustre plutôt qu'au niveau collégial, ils et elles sont cinq fois plus nombreux à habiter en logement privé qu'en résidence étudiante », affirme Laurent Levesque, coordonnateur général de l'UTILE.

L'enquête révèle notamment que moins de 5% de la population étudiante collégiale du Québec vit dans des résidences étudiantes, tandis que près de 27% d'entre eux louent un logement standard sur le marché locatif privé. Les loyers par chambre observés sur le marché privé sont 50% plus élevés qu'en résidences.

« Le logement étudiant est le parent pauvre de l'habitation, celui qui est tombé dans l'oubli au gouvernement. Les ministères se relancent sans cesse le dossier sans jamais y trouver porteur de ballon. Il faut que M. Roberge s'engage à porter cet enjeu », affirme Philippe Clément, président de la FECQ.

L'étude permet de documenter la précarité financière de la population collégiale. Elle révèle que trois étudiant.e.s sur quatre déboursent plus de 30% de leur revenu en loyer. Elle éclaire aussi le rôle important des résidences pour soutenir la mobilité étudiante, alors que 80% de leurs résidents sont issus de la mobilité intraprovinciale.

« Les données confirment que les résidences jouent un rôle important, mais qu'elles sont en quantité insuffisante, explique Laurent Levesque. C'est pour ça que l'UTILE construit du logement étudiant abordable », renchérit-il.

« Le PHARE démontre que la population étudiante locataire s'endette 3,7 fois plus que celle qui vit chez ses parents après 2 ans d'études collégiales : grâce à cette nouvelle recherche, le gouvernement ne pourra plus se fermer les yeux », ajoute M. Clément.

L'Unité de travail pour l'implantation de logement étudiant (UTILE) est une entreprise d'économie sociale fondée en 2013. Sa mission consiste à développer, étudier et promouvoir le logement étudiant abordable au Québec. Elle développe présentement à Montréal deux projets immobiliers totalisant plus de 200 unités. Le sondage Prospection des habitudes et aspirations résidentielles étudiantes (PHARE) regroupe une série d'enquêtes sur la situation résidentielle de la population étudiante réalisées par l'UTILE depuis 2014.

La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) est une organisation qui représente près de 78 000 membres, répartis dans 27 cégeps à travers le territoire québécois. Depuis plus de 30 ans, elle contribue à l'amélioration des conditions de vie et d'études de la population étudiante collégiale québécoise.

SOURCE UTILE - Unité de travail pour l'implantation de logement étudiant
Renseignements : Laurent Levesque, coordonnateur général et porte-parole, UTILE, levesque@utile.org, (438) 932-6520; Noémie Veilleux, vice-présidente et attachée de presse, Fédération étudiante collégiale du Québec, vpresidence@fecq.org, (514) 554-0576

Source : Unité de travail pour l'implantation de logement étudiant


 
NOUVEAU

Les alertes du Portail

Le Portail est fier de vous offrir un tout nouveau service d'alertes. Recevez un résumé quotidien de ce qui a été publié sur le portail, ou des notifications instantanées par courriel sur des sujets qui vous intéressent.

 
 
>> lescegeps.com/alertes
 
 

 




Les partenaires du Portail