Nouvelles

Finale du Bol d'or : La crème du football étudiant

Article publié par La Presse+

Michel Marois
La Presse

Kevin Mitale a établi plusieurs records cette saison avec les Phénix du collège André-Grasset de la division 1 du football collégial québécois.

Le receveur de passes a été la cible favorite du quart-arrière Jonathan Sénécal et il a totalisé 17 touchés. En trois ans, il a accumulé 35 touchés et 2438 verges de gains, deux autres marques du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ).

Le joueur de 6 pi 2 po n’avait toutefois qu’un but cette saison : le Bol d’or. « Les honneurs individuels, c’est flatteur, mais à la fin de la journée, ce qu’on veut vraiment, c’est une bague de championnat », assure-t-il.

« Nous sommes plusieurs finissants qui ont joué au Bol d’or à notre première année et qui veulent leur revanche cette année. »
— Kevin Mitale, des Phénix du collège André-Grasset

Les Phénix ont remporté le championnat de la saison et ils viennent de remporter deux matchs éliminatoires pour mériter leur place dans le match ultime, samedi, contre les Élans de Garneau.

L’entraîneur-chef des Phénix, Tony Iadeluca, raconte : « Kevin avait perdu le Bol d’or il y a deux ans et il est sans doute celui qui a le plus mal pris notre élimination l’année dernière en demi-finale. Il avait même refusé de venir à notre banquet de fin de saison, assurant qu’il ne célébrerait que lorsqu’on aurait gagné un titre.

« Son but, cette année, c’est de partir d’ici avec son Bol d’or et il a été un meneur formidable. Ses statistiques sont incroyables, mais il a aussi accepté, comme tous les receveurs, de se sacrifier depuis quelques matchs alors qu’on ne lance plus le ballon 50 fois par match, comme au début de la saison. Il s’est impliqué dans notre jeu au sol et a continué d’apporter une grosse contribution à l’équipe sur le terrain et à l’extérieur. »

Un tel joueur fait évidemment l’envie de toutes les équipes universitaires au Québec et de plusieurs autres au Canada et aux États-Unis. Mitale en est bien conscient, mais il n’est pas encore prêt à prendre une décision.

« J’avais dit aux entraîneurs que je voulais terminer mon cégep sur le bon pied et que je ne regarderais ça qu’après la saison. Il me reste un match à jouer, et j’aurai amplement le temps ensuite d’étudier les offres et de choisir l’équipe et l’université où je poursuivrai mes études. »

Les Élans veulent gâcher la fête
Mitale et les Phénix affronteront un invité surprise en finale du Bol d’or, puisque les Élans de Garneau avaient été écartés des séries depuis deux ans. L’équipe de l’entraîneur-chef Claude Juneau a dû aller battre deux favoris sur leur terrain, Champlain-Lennoxville en quart de finale, puis le Vieux Montréal en demi-finale, afin de revenir au Bol d’or pour la première fois depuis leur titre de 2011.

« On s’est préparés toute l’année en vue des séries, a toutefois expliqué Juneau. Nous avons une équipe qui joue avec beaucoup d’émotion, une équipe qui refuse de s’avouer vaincue et qui continue de se battre jusqu’au bout. Ça nous a amenés jusqu’en finale et, même si Grasset a une très bonne équipe, on va là avec l’intention de bien défendre nos chances. »

Quatre joueurs des Élans ont été nommés dans l’équipe d’étoiles de la division 1, dont trois en défense, notamment le demi de coin Geoffrey Cantin-Arku, un joueur de 6 pi 4 po qui jouera à l’Université de Syracuse, dans la NCAA, la saison prochaine.

UN GROS WEEK-END
La saison 2018 de football collégial et juvénile prendra donc fin ce week-end au Centre Claude-Robillard avec la présentation du Bol d’or, de cinq matchs de championnat qui opposeront les meilleures équipes dans les trois divisions collégiales ainsi que dans les deux divisions juvéniles. Des représentants de toutes les équipes ont pris part à une conférence de presse pour lancer l’évènement, hier, au collège André-Grasset.

« C’est vraiment la crème de la crème des étudiants-athlètes qu’on retrouve ici », a souligné Adamo Iadeluca, cousin de Tony et Marco, qui dirige les Indiens d’Ahuntsic, finalistes en division 3.

« Au collégial, c’est important de garder nos joueurs plusieurs saisons et, pour ça, il faut qu’ils réussissent bien dans leurs études. Si on n’est pas capables de les supporter en classe, l’équipe n’ira nulle part. On est chanceux à Ahuntsic, car si l’équipe performe bien sur le terrain, les joueurs performent encore mieux dans leurs études et c’est très valorisant. »

Le programme
Vendredi
Finale de la division 2 collégiale Cégep John-Abbott c. Collège de Valleyfield, 19 h
Samedi

Finale de la division 1-b juvénile École secondaire Armand-Corbeil c. École secondaire Saint-Stanislas, 10 h
Finale de la division 1 collégiale Cégep Garneau c. Collège André-Grasset, 15 h
Finale de la division 3 collégiale Collège Ahuntsic c. Cégep de Jonquière, 20 h
Dimanche
Finale de la division 1 juvénile Collège Jean-Eudes c. Séminaire Saint-François, 13 h



 
NOUVEAU

Les alertes du Portail

Le Portail est fier de vous offrir un tout nouveau service d'alertes. Recevez un résumé quotidien de ce qui a été publié sur le portail, ou des notifications instantanées par courriel sur des sujets qui vous intéressent.

 
 
>> lescegeps.com/alertes
 
 

 




Les partenaires du Portail