Nouvelles

Cégep de Saint-Jérôme - Une continuité avec une couleur différente!

Nadine Le Gal a amorcé son rôle de directrice générale du Cégep de Saint-Jérôme, le 1er février dernie©TC Media – Elaine Nicol

19 février- Article publié sur Le Mirabel.ca-- Carole-Anne Jacques -caroleanne.jacques@tc.tc Publié le 18 février 2016 / ENTREVUE -. TC Media s'est entretenu avec la nouvelle directrice générale du Cégep de Saint-Jérôme (CSTJ), Nadine Le Gal, quelques semaines après qu'elle ait intégré son nouveau bureau.

Titulaire d'un baccalauréat en droit de l'Université de Montréal et membre du Barreau du Québec depuis 1994, Mme Le Gal possède une solide expérience de près de 20 ans en gestion, dont dix dans le milieu de l'éducation. En effet, elle était à la barre du Service de la Formation continue du CSTJ, depuis 2012. Elle a également occupé les fonctions de directrice générale du Pôle universitaire Paul Gérin-Lajoie pour lequel, elle a contribué à la mise en place de sa structure organisationnelle et au déploiement d'une offre de formation universitaire dans une perspective de développement régional et de rayonnement national et international.  Expérience qu'elle souhaite d'ailleurs développer dans son nouveau rôle.

Mme Le Gal croit fondamentalement à l'éducation supérieure et à la place des cégeps d'où sa nomination à titre de directrice générale. «C'est un très beau défi. J'ai eu la chance d'avoir une patronne en Mme Paquette qui m'a fait connaître son emploi. De plus, l'équipe en place est compétente et est composée de gens de cœur. C'est d'ailleurs ce qui nous distingue dans le réseau. Nous sommes un cégep à hauteur humaine bien que nous sommes désormais considérés comme un gros cégep. Nous avons conservé cette valeur», a souligné Nadine Le Gal qui considère que le poste de directrice générale était la suite logique dans sa carrière.

Elle souhaite poursuivre la mission du Cégep de Saint-Jérôme instaurée précédemment tout en ajoutant sa personnalité,  ses expériences et sa petite touche de couleur.

Compressions budgétaires

Le gouvernement a imposé de nombreuses compressions budgétaires dans l'éducation. Le CSTJ a su maintenir les services aux étudiants, mais Mme Le Gal espère ardemment qu'il y aura de nouvelles sommes investies dans le réseau de l'éducation afin de permettre aux établissements scolaires de maintenir leur rôle et leur mission.

« En ce moment, j'écoute et je rencontre le personnel du cégep. J'essaie de me faire une tête avec ce nouveau chapeau de directrice générale".
— Nadine Le Gal

Population étudiante

Après une augmentation de la clientèle de 30 % en cinq ans, le Cégep de Saint-Jérôme connaît maintenant un petit répit. Par contre, après analyse une seconde hausse d'inscription devrait avoir lieu d'ici trois ou quatre ans. «Nous sommes présentement sur un petit plateau, mais nous nous préparons déjà pour la prochaine vague d'inscriptions majeures», a souligné Mme Le Gal qui rappelle que les travaux d'agrandissement qui ont lieu devraient se terminer à l'hiver 2017.

Partenariats

Nadine Le Gal souhaite poursuivre, voire amplifier les collaborations avec les partenaires du milieu. L'arrivée de la Navette est un exemple de partenariat. La technique juridique qui recevra sa première cohorte en septembre 2016 est un autre bel exemple. «Cette nouvelle technique répond à un besoin dans les Laurentides. Elle est le fruit de nombreuses années de travail avec les intervenants du milieu», a souligné la directrice générale. Le CSTJ ne compte pas ajouter de nouveaux programmes pour le moment, mais souhaite conserver sa souplesse pour répondre aux besoins qui émergent dans la région.



Les partenaires du Portail