Infolettres

Archives

Abonnement à l'infolettre

L'infolettre Réseau collégial est diffusée une fois par mois. Recevez gratuitement chaque mois des nouvelles concernant les établissements et tous les acteurs et artisans du réseau, des résumés de dossiers, des informations sur les événements à venir...



Version en ligne

Version PDF



Infolettre Nº 83 5 novembre 2018
        
Mot de l'équipe
Une moisson de réalisations et projets inspirants

Trois dossiers à caractère pédagogique et trois questions ouvrent notre infolettre de ce mois. Une pédagogie adaptée à la diversité ethnoculturelle des étudiants au collégial, est-ce une mission impossible ? L'intelligence artificielle fera-t-elle bientôt son entrée au collège ? Quels en seront les impacts ? Et qu'en est-il de la classe inversée au collégial ?

Suivent des entretiens avec deux  professeurs gagnants de prix importants, à savoir messieurs Éric Tamigneaux du Cégep de la Gaspésie et des Îles et Jean Lamarche du Cégep de l'Outaouais. Et… trois étudiants internationaux précisent pourquoi ils ont choisi le Cégep de Matane comme milieu d'études.

Madame Catherine Gauthier  présente cinq initiatives inspirantes en développement durable réalisées dans les collèges. M. Raymond-Robert Tremblay revient avec sa chronique sur l'entrepreneuriat au collégial, un apprentissage par l'action. Et madame Danielle Lavoie de  l'organisation Collecto parle de gestion de ressources humaines pour assurer la relève dans le réseau.

Bonne lecture!

        
Pédagogie: des contributions et des prix
Une pédagogie adaptée à la diversité ethnoculturelle des étudiants au collégial? Une mission…imPOSSIBLE !

Une contribution de Mme Marise Lysie Théagène, Inf., B. Sc. M. Éd.

Professeure depuis 16 ans au collège Montmorency, Marise Lysie Théagène infirmière clinicienne  a toujours eu une passion pour la diversité ethnoculturelle. Le bénévolat qu'elle effectue auprès de jeunes issus de l'immigration depuis plus de 14 ans et ses nombreuses missions humanitaires témoignent de son engagement personnel pour le sujet. Elle est conférencière, formatrice et consultante pour tous les professionnels qui souhaitent améliorer leur pratique en contexte de diversité ethnoculturelle. Mme Théagène est détentrice d'une maîtrise en éducation au collégial, dont le sujet du mémoire est : L'adaptation à la diversité ethnoculturelle du corps professoral en milieu clinique dans le programme Soins infirmiers. Ses études universitaires au troisième cycle se poursuivent dans le même sujet.

L'atelier Une pédagogie adaptée à la diversité ethnoculturelle des étudiants au collégial une mission…imPOSSIBLE! a été conçu dans le but d'amener les professionnels en éducation à avoir une réflexion constructive sur leur pratique en contexte de diversité ethnoculturelle. Cette réflexion leur permettra d'apporter des modifications susceptibles de rendre leur enseignement plus inclusif sur le plan de la diversité ethnoculturelle.

Lire la suite

L'intelligence artificielle bientôt dans votre cégep?

Par Alexandre Brunet, enseignant de philosophie au Cégep de Saint-Hyacinthe

Il ne se passe pas une semaine sans que l'intelligence artificielle ne fasse l'objet d'un reportage télé, d'un article de journal ou de magazine. On nous en dit autant de bonnes que de mauvaises choses. On nous promet que les machines intelligentes du futur sauront nous remplacer dans l'exécution des tâches répétitives et fastidieuses. Et les domaines dans lesquels ces machines interviendront seront, semble-t-il, sans limites.

Je m'intéresse au développement de l'intelligence artificielle depuis plusieurs années. C'est un sujet à la fois excitant et déroutant. Excitant parce que les chantres de l'intelligence artificielle ne nous promettent rien de moins qu'une révolution profonde de notre manière de vivre. Déroutant, car on ne sait trop quoi penser de cette « intelligence » artificielle. Est-ce vraiment de l'intelligence?

La définition de l'intelligence n'est pas vraiment le sujet de ma réflexion ici. Mon intérêt se concentre sur l'impact de cette nouvelle technologie dans le monde de l'éducation, car j'exerce le métier de professeur de philosophie dans un cégep. Il m'apparaît que bien des discours sur l'intelligence artificielle ne se gênent pas pour embellir le futur. J'aimerais partager avec vous ce qui me semble vrai et ce qui me semble faux.

Lire la suite

La classe inversée

Un texte d'Édith Gruslin, enseignante au département de biologie et de biotechnologies au Collège Ahuntsic. 

Il y a déjà plus de dix ans, Bergmann et Sams faisaient leurs premiers enregistrements de leçons dans le but de répondre aux besoins de certains de leurs étudiants ayant dû s'absenter de l'école. Ces premiers pas allaient rapidement populariser un dispositif pédagogique utilisant le temps de classe en priorité pour des activités centrées sur l'étudiant. L'approche de la classe inversée a bien grandi depuis, en développant notamment de multiples activités engageantes et en faisant de plus en plus d'adeptes. On en sait maintenant un peu plus sur les bénéfices et défis associés à ce dispositif pédagogique qui se taille une place dans l'enseignement collégial.

Dans la classe inversée, des activités à distance facilitant l'acquisition de connaissances sont proposées à l'étudiant. Ces activités incluent souvent l'utilisation de courtes vidéos accompagnées de questions en ligne ou d'autres activités préparatoires à compléter. Puis, lors des périodes de classe, des activités d'apprentissage centrées sur l'étudiant (apprentissage actif) sont réalisées, souvent en collaboration avec les pairs. Ces activités visent à faciliter l'application des connaissances et le développement de la capacité d'analyse. Le concept de classe inversée peut être décliné sous différentes configurations, tel que le présente Marcel Lebrun sur son blogue en 2014 (pour une version plus détaillée, consultez Lebrun, Goffinet et Gilson (2016)).

Lire la suite

Éric Tamigneaux : semeur d'algues et de connaissances

Entretien avec monsieur Éric Tamigneaux, Ph.D, professeur à l'École des pêches et de l'aquaculture du Québec du Cégep de la Gaspésie et des Îles, et chercheur industriel chez Merinov. Un texte d'Alain Lallier, éditeur en chef, Portail du réseau collégial.

Éric Tamigneaux a reçu en 2018 le Prix d'excellence du FRQNT et en 2017 le Prix ACFAS Denise-Barbeau pour la recherche au collégial. Il a accepté de nous entretenir de ses champs de recherche et des retombées sur l'enseignement.

Après avoir travaillé pendant plusieurs années avec les producteurs de moules et de pétoncles, Éric Tamigneaux se concentre depuis dix ans sur le développement de tout ce qui touche à la valorisation des grandes algues. De 2012 à 2017, il a été le titulaire de la Chaire de recherche industrielle dans les collèges du CRSNG en valorisation des macroalgues marines.

Contrairement à l'aquaculture des pétoncles et des huîtres qui sont des marchés de produits frais pour les poissonneries et les restaurants, l'algoculture s'ouvre sur une diversité de marchés : cosmétiques, pharmaceutiques, alimentaires et autres.
Il n'y a pas si longtemps, l'algoculture n'était pas très développée au Québec. Alors que l'aquaculture ressemble à de l'élevage, la culture des algues s'apparente davantage à l'agriculture. Nous parlons ici littéralement d'ensemencer en mer. À l'inverse de l'agriculture, on sème à l'automne et on récolte au printemps. Les algues avec lesquelles on travaille sont des espèces d'eau froide. « Elles ont comme particularité de faire l'essentiel de leur croissance en hiver. Nous travaillons vraiment sur des fermes marines essentiellement composées de cordes attachées à des blocs de béton posés sur le fond et maintenues par des bouées », explique le chercheur.

Lire la suite

Jean Lamarche : lauréat du prix du ministre de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche — Prix Paul-Gérin-Lajoie 2018

Un texte d'Alain Lallier, éditeur en chef, Portail du réseau collégial

Jean Lamarche a enseigné pendant trente-huit ans en psychologie au Cégep de l'Outaouais. À la retraite depuis janvier 2018, sa contribution exceptionnelle à l'enseignement, à sa discipline et à la vie de son collège est officiellement reconnue par le milieu.

Attentif à l'accueil et au bien-être des étudiants
L'enseignant a toujours été très attentif au premier contact et à l'accueil des étudiants. « Ça prend trois minutes pour faire une bonne impression auprès d'une nouvelle personne. Il ne faut pas manquer son coup, sinon la session sera longue », explique-t-il. Malgré sa difficulté à retenir le nom des étudiants, il se fait un devoir d'y arriver. « Je finissais par y arriver, mais cela me prenait au moins la moitié de la session pour y parvenir. »

Un de ses premiers objectifs comme enseignant a toujours été d'assurer le bien-être des étudiants. « Il est important d'assurer une relation plaisante avec chaque personne. Si quelque chose n'allait pas, j'allais au-devant pour sonder le terrain et voir si je pouvais être d'une quelconque utilité. Le cas échéant, je m'assurais de référer aux services appropriés. » Jean Lamarche a toujours été clair avec ses étudiants : « Je suis ici pour enseigner la psychologie, je ne suis pas psychologue. » Il ne conservait pas non plus de pratique privée en parallèle. Par contre, il a eu le souci d'encourager le cégep à mettre en place un service de psychologie et de mettre sur pied un programme de pairs-aidants pour l'ensemble de la clientèle étudiante, avec l'aide du département de psychologie.

Lire la suite

        
Portraits d'étudiants internationaux
Matane attire les étudiants étrangers

 Baptiste Lacroix

 Naomi Plessis

 Thomas Eteve

 

Cet automne, 41 % des étudiants du Cégep de Matane proviennent de l'étranger. En proportion, l'établissement de petite taille est le plus gros cégep au Québec au niveau des étudiants étrangers. Ce résultat impressionnant est le fruit de plus de dix ans d'efforts de recrutement en France et à l'Île de la Réunion avec trois à quatre missions par année dans les différents salons. De plus, le Cégep a conclu avec des établissements français des passerelles de mobilité entre les deux pays. « Il ne faut pas avoir peur de le dire, mais l'accueil des étudiants internationaux au Cégep de Matane est une question de survie »1, déclare son directeur général, Pierre Bédard. La rétention dans la région des étudiants une fois diplômés représente aussi un enjeu socioéconomique important pour la région.

Mais qui sont ces étudiants ? Pourquoi choisissent-ils Matane ? Comment s'y adaptent-ils ? Comptent-ils travailler au Québec après leurs études ? Le Portail a interviewé trois de ceux-ci. Ils nous révèlent les ingrédients de la recette gagnante.

Lire la suite

        
Agir pour apprendre et rayonner
Cinq initiatives inspirantes en développement durable

Un texte de madame Catherine Gauthier, LL.M., Directrice générale | Executive Director, ENvironnement JEUnesse. Édition de Marie Lacoursière.

Du 19 au 21 octobre dernier, plus de 100 jeunes de partout à travers le Québec étaient réunis pour le colloque annuel sur le développement durable d'ENvironnement JEUnesse. Comme on a pu le constater, les jeunes provoquent une véritable vague de fond pour la protection de l'environnement. Ils arrivent avec des idées nouvelles, en faveur d'un mode de vie plus écologique.

Les établissements collégiaux peuvent d'ailleurs jouer un rôle significatif pour favoriser l'adoption de comportements plus durables. À travers le réseau Cégep Vert du Québec, ENvironnement JEUnesse présente cinq initiatives inspirantes en développement durable. _ Collège André-Grasset, Collège Jean-de-Brébeuf, Cégep de Sainte-Foy, Collège de Valleyfield, Cégep Garneau.

Lire la suite

L'entrepreneuriat, un apprentissage par l'action

Par Raymond-Robert Tremblay, coordonnateur du Projet d'éducation entrepreneuriale au collège (PEEC)

Au cégep de l'Outaouais, on a mis sur pied un projet éducatif pour les jeunes atteints de troubles d'apprentissage divers, basé sur l'entrepreneuriat. Ainsi nous expliquait Alexandre Matthieu, au colloque de l'AQPC lors d'une présentation commune pilotée par le PEEC:

Dans le cas de ces étudiants, souvent atteints de déficits d'attention, de manque de concentration et de difficultés d'apprentissage, le réflexe est de proposer des accommodements et du soutien pédagogique. Pour le cégep de l'Outaouais, le modèle de l'entreprise-école est une alternative dont les impacts positifs sont insoupçonnés. En effet, ce modèle se fonde sur 2 paradigmes :

  • Le paradigme de l'entrepreneuriat, qui vise l'innovation, la création pour soi et pour les autres, l'identification d'opportunités et la mise sur pied d'une entité structurée (Fayolle et Verstraete, 2005)
  • Le paradigme de l'entrepreneuriat éducatif qui vise la mise en place d'activités à saveur entrepreneuriale dotées d'intentions pédagogiques

Cette combinaison a des impacts certains sur les étudiants ayant des besoins particuliers, en leur permettant de mieux assimiler les apprentissages grâce au sens pratique que leur donne cette expérience authentique.

Lire la suite

        
Collecto, pour assurer la relève dans les collèges
Ressources humaines: 3 grands défis en 2018

Par Mme Danielle Lavoie, conseillère en communication, Collecto Services regroupés en éducation.

Le monde du travail vit de grands changements et les cégeps n'échappent pas à la mouvance qui caractérise notre époque. Des lois et des règlements toujours plus nombreux, un environnement technologique en constante mutation qui demande des compétences nouvelles et une grande capacité d'adaptation de la part du personnel, sans compter une nouvelle génération de travailleurs et de travailleuses qui conçoit différemment le travail, les liens hiérarchiques et le développement professionnel.

Les services des ressources humaines des cégeps sont appelés à jouer un rôle-clé, tant sur le plan de la dotation que de l'instauration de politiques et de conditions pour assurer la performance des équipes et, par ricochet, celle des organisations. Quels sont, en 2018, les principaux défis qu'ils doivent relever? Attraction et rétention du personnel, accompagnement des nouveaux employés et de la relève, et développement des compétences sont le trois principaux enjeux identifiés par Noémie Moisan, jusqu'à tout récemment directrice des ressources humaines du Cégep du Vieux-Montréal, aujourd'hui directrice des ressources humaines et des relations de travail à la Fédération des cégeps, et Francine Faucher, coordonnatrice à la Direction des ressources humaines du Cégep Marie-Victorin.

Lire la suite

Pour ne plus recevoir cette infolettre, cliquer ici. Si vous ne désirez plus recevoir cette infolettre, veuillez nous écrire à: infolettre@lescegeps.com. Veuillez noter que dans certains, cette infolettre vous est distribuée par votre service des communications. Auquel cas, nous vous invitons à communiquer avec l'adresse qui figure dans l'entête de ce courriel.

 

 

 





 
NOUVEAU

Les alertes du Portail

Le Portail est fier de vous offrir un tout nouveau service d'alertes. Recevez un résumé quotidien de ce qui a été publié sur le portail, ou des notifications instantanées par courriel sur des sujets qui vous intéressent.

 
 
>> lescegeps.com/alertes
 
 

 


Archives


Abonnement


Désabonnement


Calendrier de diffusion

  • Diffusion: 27 août 2018

    Date de tombée: 22 août 2018

  • Diffusion: 1 octobre 2018

    Date de tombée: 26 septembre 2018

  • Diffusion: 5 novembre 2018

    Date de tombée: 31 octobre 2018

  • Diffusion: 10 décembre 2018

    Date de tombée: 5 décembre 2018

  • Diffusion: 21 janvier 2019

    Date de tombée: 16 janvier 2019

  • Diffusion: 25 février 2019

    Date de tombée: 21 février 2019

  • Diffusion: 1 avril 2019

    Date de tombée: 27 mars 2019

  • Diffusion: 6 mai 2019

    Date de tombée: 1 mai 2019


Les partenaires du Portail