Nouvelles

Un premier parrainage pour le Cégep de Matane

      

Au Cégep de Matane, les membres du comité local d'Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC) sont particulièrement fiers d'avoir initié et participé, pendant près d'un an de travail acharné, aux préparatifs d'accueil d'une première personne étudiante réfugiée, attendue sur le campus à la session d'automne 2021 dans le cadre du Programme d'étudiants réfugiés (PÉR). Le comité a lancé officiellement une campagne d'intention de dons ce lundi 26 avril, pour inviter les membres du personnel à contribuer à la pérennité de ce projet, dont le Cégep de Matane est très heureux de prendre la défense. 


Un premier parrainage pour le Cégep de Matane
Depuis 1978, le programme canadien du PÉR, mis en oeuvre par l'EUMC, permet chaque année l'accueil de personnes étudiantes réfugiées, pour leur donner accès à des études supérieures et à une nouvelle vie. Une entente avec Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) permet d'accueillir ces étudiants étrangers en tant que résidents permanents. Grâce à ses volontaires présents dans les camps de réfugiés de différents pays comme le Malawi, le Kenya, l'Ouganda, la Tanzanie, la Jordanie et le Liban, c'est l'EUMC qui se charge d'identifier, selon des critères rigoureux et précis, les jeunes qui bénéficieront de ce parrainage, avant de donner le relai aux comités locaux.


À travers le pays, l'EUMC bénéficie aujourd'hui de partenariats actifs avec une centaine de campus, parmi lesquels une douzaine de cégeps qui disposent d'un comité local. Depuis le printemps 2020, grâce à un groupe très motivé d'étudiants, le Cégep de Matane se réjouit de pouvoir disposer à son tour de l'un de ces comités locaux et accueillera sa première personne réfugiée à la rentrée du mois d'août 2021. À ce jour, l'EUMC a offert la possibilité de poursuivre leurs études au Canada dans un environnement sécuritaire à plus de 2 000 personnes. Ces dernières sont originaires de 39 pays différents et, parmi d'autres critères comme la maîtrise de la langue de leur campus d'accueil, sont âgées de 18 à 25 ans, célibataires, sans enfants et reconnues par le Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés (HCR) depuis au moins trois ans.     


Un comité local par et pour les jeunes
« J'ai toujours aimé m'engager auprès des autres et faire aboutir ce projet de parrainage a été une grande joie malgré toutes les embûches que nous avons rencontrées, notamment l'épidémie de COVID-19. Je ne verrai peut-être pas la première personne accueillie mais c'est un grand plaisir d'avoir pu contribuer à ce qu'elle puisse venir à Matane », a commenté la présidente du comité local de l'EUMC du Cégep de Matane, Laurie Fernandez, finissante du programme Techniques d'intégration multimédia. L'étudiante a voulu rappeler aux membres de la communauté collégiale qu'il était primordial, pour faire perdurer chaque année ces parrainages, de participer à la campagne d'intention de dons initiée au cégep.  


« L'idée de venir en aide à des jeunes se trouvant dans une situation précaire et qui ont envie d'étudier faisait sens pour moi. Avoir l'occasion d'offrir un meilleur avenir à ces personnes réfugiées m'anime vraiment. Bien que je n'aie pas la chance de pouvoir accompagner la personne parrainée à la rentrée, avoir été, avec mes camarades, à l'origine du comité qui va participer à son accueil et son intégration à la session prochaine est une grande fierté », a réagi pour sa part Naomy Tossam, finissante au sein du même programme d'études et responsable des communications du comité. À ce jour, treize membres actifs sont dénombrés dans ce comité étudiant que la direction du Cégep de Matane félicite pour son engagement exemplaire. Quant à la personne parrainée, à moins qu'elle décide d'elle-même d'évoquer son expérience de vie, elle bénéficiera d'une clause de confidentialité concernant son identité, dans le but de faciliter son intégration dans la dignité.


Un soutien financier du Cégep de Matane
Le soutien financier apporté à la personne étudiante accueillie, et qui s'étale sur une période de 12 mois, nécessite une collecte de fonds annuelle de 25 000 $ par le comité local de l'EUMC. Le rôle principal de ce dernier est de soutenir cette personne dans son intégration autour de cinq piliers : le domaine financier, la santé et le bien-être, la réussite académique, la vie sociale et l'autonomie. L'accueil de la première personne étudiante parrainée par le comité local du Cégep de Matane à l'occasion de la rentrée d'août 2021 a bénéficié pour sa part d'un fonds spécifique de l'EUMC ainsi que d'un soutien financier de l'établissement.


Rêvant de pouvoir parrainer chaque année une nouvelle personne au Cégep de Matane dans le cadre du PÉR, les membres du comité local, qui souhaitent voir se pérenniser cette activité de parrainage après leur diplomation, ont lancé une campagne d'intention de dons le 26 avril à destination des employés du cégep. Par ailleurs, toute personne de La Matanie intéressée par le projet peut écrire à Youla Bourgoin à l'adresse bourgoinyoula@cgmatane.qc.ca. Travailleuse de milieu, madame Bourgoin a participé à la création du comité, auquel elle apporte son aide à titre de personne-ressource et coordonnatrice PÉR du Cégep de Matane.


 



Les partenaires du Portail