Nouvelles

Industrie du recyclage des piles et des batteries : investissement de plus de 6 M$ en Mauricie

Québec et Ottawa financent à hauteur de près de 4 M$ la mise en place d'une filière de recyclage de piles

 

SHAWINIGAN, QC, le 25 juin 2019 / - Les gouvernements du Québec et du Canada accordent une aide financière totale de 3 882 074 $ au Collège Shawinigan et au Centre national en électrochimie et en technologies environnementales (CNETE) afin qu'ils puissent acquérir de nouvelles expertises et de l'équipement de recherche pour le développement et l'intégration d'une filière régionale de recyclage de piles. Le projet est évalué à 6 340 422 $.

Le ministre de l'Économie et de l'Innovation, M. Pierre Fitzgibbon, et l'honorable François‑Philippe Champagne, ministre de l'Infrastructure et des Collectivités et député de Saint‑Maurice-Champlain, au nom de l'honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences et des Sports, en ont fait l'annonce aujourd'hui.

Les subventions gouvernementales pour réaliser ce projet se déclinent comme suit :

    pour l'acquisition des expertises nécessaires au développement d'une filière régionale de recyclage de piles, dont le coût est évalué à 4 889 307 $, le gouvernement du Québec verse une somme de 721 182 $ par l'entremise de PRIMA Québec, dans le cadre du programme Innov-R. Quant au gouvernement fédéral, il contribue à hauteur de 2 M$ par l'entremise de son Programme d'innovation dans les collèges et la communauté (ICC) du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG);
    pour l'achat d'équipement de recherche, dont le coût est évalué à 1 451 115 $, le gouvernement du Québec verse une somme de 580 446 $ par l'entremise du Programme de soutien aux organismes de recherche et d'innovation. Le gouvernement fédéral accorde également 580 446 $ par l'entremise de la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI).

Le CNETE collabore avec les entreprises Société Laurentide et Nemaska Lithium, ainsi qu'avec d'autres entreprises et organisations, des professeurs, des chercheurs et des étudiants de l'université et du collégial, pour la réalisation de ce projet qui comporte trois volets :

    le conditionnement mécanique pour chaque groupe de batteries (alcalines et aux ions de lithium);
    l'extraction et le raffinage des métaux;
    la purification des solutions riches en lithium et l'évaluation des cathodes fabriquées à partir de matériaux issus du recyclage des batteries.

Le projet permettra au CNETE d'intégrer et de mettre à profit son expertise existante en chimie verte, en électrochimie et en technologies électro-membranaires afin de se propulser vers le développement d'une nouvelle expertise industrielle, polyvalente et applicable à d'autres projets comme l'extraction de métaux et de terres rares de résidus industriels. Séparer au niveau moléculaire, c'est aussi décontaminer un produit noble pour le rendre réutilisable (par exemple : les scories, les cendres, les boues et les lampes).

Citations :
« Je salue la collaboration du CNETE avec les entreprises Société Laurentide et Nemaska Lithium, ainsi qu'avec les autres partenaires et participants, pour l'acquisition des expertises nécessaires au développement d'une filière régionale de recyclage de piles. Cette filière du lithium consolidera la capacité de la région en recherche et développement de même qu'en innovation. Il s'agit d'une occasion exceptionnelle pour les partenaires industriels, qui pourront profiter d'une synergie de compétences scientifiques. C'est un projet qui vise à développer de nouveaux procédés dans un créneau stratégique à l'échelle mondiale et le Québec est très bien placé pour tirer profit des occasions à venir. »

Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation

« J'offre toutes mes félicitations à l'équipe remarquable du Collège Shawinigan qui a obtenu ces fonds. Grâce à ce soutien, les chercheurs seront en mesure de mettre au point des outils qui favoriseront la protection de l'environnement et qui appuieront les entreprises locales et les collectivités. Cet investissement permettra également aux chercheurs de la nouvelle génération d'acquérir les connaissances et les compétences dont ils auront besoin pour se démarquer dans l'économie de demain. »

L'honorable François-Philippe Champagne, ministre de l'Infrastructure et des Collectivités et député de Saint‑Maurice-Champlain

« Notre gouvernement est résolu à redonner aux sciences et à la recherche la place qui leur revient. Nous investissons dans les étudiants et dans les petites et moyennes entreprises pour qu'ils travaillent ensemble dans un grand éventail de projets de recherche qui stimulent la croissance économique et la création d'emplois aux quatre coins du pays. Par ces projets, les collèges, les cégeps et les écoles polytechniques contribueront d'une façon concrète à la qualité de vie des Canadiens de leur région. »

L'honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences et des Sports

« La participation de nombreux étudiants au projet permettra de disposer d'une base solide de personnel très qualifié, surtout au niveau collégial. Principal partenaire scientifique du projet, le Collège Shawinigan et son centre collégial de transfert de technologie, le CNETE, formeront des étudiants qui pourront contribuer au développement de l'industrie de recyclage des piles et des batteries. Ce sera un grand pas pour la compagnie Société Laurentide, qui souhaite construire sa propre usine de recyclage. De cette façon, plutôt que d'envoyer les piles récupérées aux États-Unis, en Ontario ou dans l'Ouest canadien, l'entreprise pourra les recycler sur place et, donc, créera des emplois locaux. »

Jean-François Roberge, ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur

Faits saillants :

    Le CNETE est un centre collégial de transfert technologique (CCTT), affilié au Collège Shawinigan, qui réalise des activités de recherche appliquée, d'aide technique, de formation et d'information auprès des entreprises québécoises afin de contribuer à l'amélioration et au développement de procédés et de produits respectueux de l'environnement par l'utilisation de bioprocédés, de technologies membranaires et de la chimie environnementale, et ce, en favorisant les retombées sur la formation collégiale.
   PRIMA Québec est l'un des neufs regroupements sectoriels de recherche industrielle, des organismes dont la mission est de susciter la collaboration des entreprises avec les universités, les collèges et les centres de recherche publics. L'organisme anime et soutient l'écosystème des matériaux avancés et est reconnu pour sa connaissance de celui-ci de même que pour son expertise dans l'accompagnement des entreprises.
   Société Laurentide est spécialisée dans la production de peintures recyclées, le recyclage de produits chimiques et le triage de batteries usées (piles alcalines). C'est l'un des quatre partenaires de collecte et de tri de batteries usagées d'Appel à Recycler pour le Canada.
   Nemaska Lithium est une entreprise dont les activités sont intégrées verticalement, de l'extraction minière de spodumène jusqu'à la commercialisation d'hydroxyde et de carbonate de lithium de haute pureté. Le lithium est un métal utilisé principalement dans les batteries, la céramique, le verre et les lubrifiants. La demande est présentement en croissance importante dans le secteur des batteries rechargeables, notamment pour les appareils portables et les véhicules électriques.
    La FCI verse des contributions financières aux universités, aux collèges, aux hôpitaux de recherche et aux organismes de recherche à but non lucratif pour leur permettre d'accroître leur capacité à mener des activités de recherche de grande qualité. L'infrastructure financée par la FCI comprend l'équipement de pointe, les laboratoires, les bases de données, les spécimens, les collections scientifiques, les ordinateurs et les logiciels, les liens de communication et les bâtiments nécessaires pour mener des travaux de recherche d'avant-garde. Les infrastructures de recherche performantes mises en place dans les établissements canadiens appuient l'innovation dans les entreprises ainsi que la recherche et le développement dans le secteur privé.
    Le CRSNG encourage et appuie la recherche axée sur la découverte et favorise l'innovation en incitant les entreprises canadiennes à investir dans des projets de recherche d'établissements postsecondaires et à y participer. Il vise à faire du Canada un pays de découvreurs et d'innovateurs, au profit de tous les Canadiens, et est au centre de la découverte et de l'innovation en sciences naturelles et en génie au Canada.

 

Le CRSNG a à cœur l'excellence organisationnelle, le leadership et les retombées socioéconomiques de la recherche qu'il appuie.

 

Source : Gouvernement du Québec


 
NOUVEAU

Les alertes du Portail

Le Portail est fier de vous offrir un tout nouveau service d'alertes. Recevez un résumé quotidien de ce qui a été publié sur le portail, ou des notifications instantanées par courriel sur des sujets qui vous intéressent.

 
 
>> lescegeps.com/alertes
 
 

 




Les partenaires du Portail