Nouvelles

Premiers essais de polyculture marine intégrée au Québec, les moules et les algues font bon ménage

Grande-Rivière, 9 décembre 2010. – Dans une première tentative de polyculture marine intégrée, deux types d’algues brunes d’eau froide, le laminaire à long stipe et l’alarie succulente, sont actuellement cultivés par les professeurs-chercheurs de l’École des pêches et de l’aquaculture du Québec (ÉPAQ) au milieu des fermes d’élevage de moules à Carleton-sur-Mer, à Paspébiac et à Hâvre-aux-Maisons.


Pour notre industrie, il s’agit des premiers essais de polyculture marine intégrée, une stratégie qui consiste à cultiver ensemble des espèces complémentaires. Les algues utilisent pour leur croissance le gaz carbonique et les substances azotées produits par le métabolisme des moules. À leur tour, les algues fabriquent l’oxygène nécessaire à la respiration des moules.

Ces essais s’inscrivent dans le cadre de la stratégie de diversification de la production maricole. Au Québec, les producteurs de moules possèdent déjà l’expertise, le savoir-faire et les infrastructures pour développer efficacement la culture des algues. Les laminaires, qui ont actuellement moins de 5 mm, seront récoltés cet été 2011 à une taille proche de 2 mètres. Ils serviront alors à des projets de développement de produits alimentaires par la compagnie Les Gaspésiennes – Algues de la Gaspésie de Paspébiac. En collaboration avec Oléotek, le Centre de transfert de technologie en oléochimie industrielle, les enseignants de l’ÉPAQ procèderont aussi à des essais de production de résines à base d’algues, destinées à la fabrication de matériaux biocomposites.

Ces différents projets de développement sont soutenus financièrement par les entreprises maricoles, le Centre d’étude et de valorisation des algues marines (CÉVAM), le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, la Société de développement de l’industrie maricole, le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation et le ministère des Pêches et des Océans.


- 30 -

 

Source : Cégep de la Gaspésie et des Îles
Information : Éric Tamigneaux, coordonnateur CÉVAM pour le CÉGEP
École des pêches et de l’aquaculture du Québec
418 385-2241 poste 4108
 



Les partenaires du Portail