Nouvelles

Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue - CTRI : PROJET NOVATEUR DE PLUS DE 1 534 000 DOLLARS POUR L'AMÉLIORATION DE L'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE SECTEUR MINIER

Dans l'ordre habituel :

Nassima Kemache, chercheuse au CTRI; Hassine Bouafif, directeur général du CTRI; Paul Lefebvre, secrétaire parlementaire de Ressources naturelles Canada, Isabelle Boulianne, présidente du conseil d'administration du CTRI et le directeur général du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue, Sylvain Blais.

Rouyn-Noranda, le 15 septembre 2020 - Le Centre technologique des résidus industriels (CTRI) annonce aujourd'hui un financement important pour un nouveau projet novateur dans le cadre du Programme de croissance propre (PCP) au sein des secteurs des ressources naturelles.

« Le concept de ce projet repose sur l'usage de la technologie des hautes puissances pulsées pour broyer et faciliter la libération des éléments nobles contenus dans la roche minérale. On entend par Hautes puissances pulsées (HPP) le stockage de l'énergie électrique, puis sa restitution en des impulsions électriques très denses et très brèves qui délivrent ainsi une puissance très importante, capable de détruire la roche. Notre rôle est donc de pouvoir adapter l'usage de cette technologie dans le secteur minier, comme étant une alternative propre et plus économique aux procédés mécaniques conventionnels très énergivores » explique l'hydrométallurgiste au CTRI, Nassima Kemache, aussi membre du groupe de recherche sur les métaux stratégiques, Éléments 08.

Grâce à un investissement de plus de 1 534 000 dollars, provenant de nombreux partenaires, l'objectif général de ce projet est de créer un partenariat helvético-canadien dédié au développement de l'usage des Hautes puissances pulsées dans le milieu minier et de réussir à proposer cette technologie propre à l'échelle pilote.

Plus spécifiquement, ce projet vise également à étudier le potentiel de l'utilisation de cette technologie dans l'amélioration de l'efficacité énergétique ainsi que l'amélioration du taux de récupération de l'or réfractaire et du lithium.

« Alimentée par les nombreux enjeux environnementaux, l'industrie minière d'aujourd'hui entame une nouvelle ère, où les paradigmes du passé et du présent ne seront plus acceptables. Seules les technologies susceptibles de rompre avec les anciens modèles de l'exploitation minière tout en étant une nouvelle source de croissance, aussi bien pour les entreprises qui la mènent que pour leurs partenaires miniers, survivront à ce criblage. Le présent projet mené par le CTRI et ses précieux partenaires est un exemple parfait de ce que pourrait être une nouvelle technologie propre pour le secteur minier » affirme le directeur général du CTRI, Hassine Bouafif.

Le secrétaire parlementaire du ministre des Ressources naturelles, Paul Lefebvre, était présent lors du dévoilement. « La nouvelle technologie du CTRI pourrait notablement réduire les émissions de gaz à effet de serre et améliorer le rendement dans le secteur minier. Le gouvernement du Canada continuera de soutenir des projets qui, à l'instar de celui-ci, contribuent à un avenir et à un développement économique plus verts », annonce M. Lefebvre.

Plusieurs autres partenaires prennent part à ce projet de recherche unique, dont le ministère de l'Économie et de l'Innovation, Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC), l'Université de Sherbrooke et l'entreprise SELFRAG qui siège en Suisse.

« L'entreprise SELFRAG est fière de se joindre au CTRI pour développer l'usage des fréquences pulsées dans le secteur minier au Canada. Certes, amener notre technologie à une échelle industrielle minière via la collaboration avec les partenaires miniers canadiens est pour nous une idée très excitante. Nous espérons que cette collaboration évoluera vers un partenariat stratégique avec le CTRI et, pourquoi pas, avec le secteur minier du Canada », soutient le directeur général, Frédéric von der Weid.

Élisabeth Brière, députée de Sherbrooke et secrétaire parlementaire de la ministre du Développement économique et des Langues officielles, l'honorable Mélanie Joly, se réjouit de l'appui de DEC à ce projet. « Nous avons pris des engagements concrets pour démontrer qu'une économie forte et un environnement sain vont de pair. La contribution non remboursable de 707 895 dollars consentie par DEC permet au CTRI de renforcer ses capacités d'innovation et de transfert technologique afin qu'il puisse soutenir l'amélioration de la performance environnementale des petites et moyennes entreprises (PME) et des organismes qu'il dessert. »

Depuis vingt ans déjà, plus d'une centaine de partenaires ont eu recours aux produits et services offerts par l'équipe multidisciplinaire du CTRI dans leurs projets de développement technologique, ce qui a résulté en de nombreuses retombées environnementales, sociales et économiques, ici comme ailleurs.

Pour connaître l'ensemble des services et des projets du CTRI, cliquez ICI.

-30-

Crédit photo : Karine Aubin



 
NOUVEAU

Les alertes du Portail

Le Portail est fier de vous offrir un tout nouveau service d'alertes. Recevez un résumé quotidien de ce qui a été publié sur le portail, ou des notifications instantanées par courriel sur des sujets qui vous intéressent.

 
 
>> lescegeps.com/alertes
 
 

 




Les partenaires du Portail