Nouvelles

Cégep de Granby - La toute première cohorte de l'AEC Intervention en environnements multisensoriels vient de terminer son parcours.

C'est avec émotion que s'est terminée le parcours d'une douzaine d'étudiantes de l'AEC Intervention en environnements multisensoriels (IEMS) le 18 décembre 2021. Une dernière rencontre-bilan virtuelle a permis aux finissantes de partager leurs réalisations à travers ce parcours unique et stimulant.

En effet, cette formation de 405 heures offerte à temps partiel, principalement en ligne et en mode asynchrone, a été élaborée pour permettre aux intervenantes et aux intervenants spécialisés en relation d'aide de divers milieux (éducation, santé et services communautaires) de s'outiller dans l'utilisation optimale des moyens et des modalités d'intervention en environnements multisensoriels.

« Bien souvent, nous demandons aux enfants de s'adapter à notre environnement et à nos besoins d'adulte, mais en utilisant une approche multisensorielle, nous tentons de trouver comment adapter l'environnement pour répondre aux besoins des enfants. », soutient l'enseignante Myriam Morin. Une observation plus ciblée des comportements et des réactions au contexte de vie permet de mieux cerner le fonctionnement, les besoins et les préférences sensoriels des personnes qui ont reçu un ou des diagnostics.

Durant leur parcours, les étudiantes ont appris à porter un regard différent sur leur rôle professionnel d'intervenante, d'enseignante, d'éducatrice à l'enfance, ou d'éducatrice spécialisée auprès de clientèles variées pour mieux adapter leurs interventions. En plus de pouvoir expérimenter des types d'interventions créatives, les finissantes de cette AEC de spécialisation peuvent maintenant mieux expliquer à leurs collègues en quoi l'utilisation d'une telle stratégie d'intervention réussit à produire l'effet désiré d'apaisement et de confiance chez l'enfant.

Cette formation amène plusieurs retombées constatées lors des stages de fin de formation. En plus d'optimiser les ressources humaines et matérielles de ces milieux, ceux-ci peuvent s'adapter aux besoins des personnes qu'elles accueillent, et non l'inverse.

De nouveaux horizons s'ouvrent…

Grâce à la formation de spécialisation Intervention en environnements multisensoriels, Diane Dodier a choisi, après 32 ans de travail en tant qu'éducatrice auprès de nombreux groupes, de réorienter sa carrière pour intervenir auprès d'enfants d'âge préscolaire qui ont des besoins particuliers. Dans son nouveau rôle d'accompagnatrice, Diane utilise tous les jours son bagage de connaissances et d'expérience en multisensoriel et en pédagogie par la nature pour créer des activités éducatives personnalisées qui aident ces enfants à mieux s'épanouir. Comme elle le dit : « Les interventions ne doivent pas servir à acheter la paix, mais plutôt à créer du bonheur! »

Cette nouvelle approche a permis à Chantal Laforest, éducatrice spécialisée dans une école secondaire de créer différemment des liens avec des jeunes présentant une déficience pour assurer le développement de tout leur potentiel. De plus, ce nouveau bagage lui a permis de gagner plus de crédibilité dans son milieu de travail pour ainsi se voir confier le mandat d'implanter une salle multisensorielle au cours des prochains mois.

Nul doute que les effets bénéfiques de cette approche sont perçus non seulement chez les enfants, les adolescents et les adultes qui ont besoin de séances sensorielles pour s'apaiser et être ensuite plus disponibles pour des apprentissages, ou plus collaborateurs pour des soins d'hygiène (ex. : en CHSLD), mais aussi par leur famille et les autres intervenants.

Rappelons que cette AEC de spécialisation est unique au Cégep de Granby et qu'une nouvelle cohorte débutera le 30 janvier 2022.

Une publication du Service des communications
?OE??OE? En complément : Une nouvelle attestation d'études collégiales en Intervention en environnements multisensoriels
?OE??OE? En complément : Détails sur cette formation



Les partenaires du Portail