Archives

Infolettres

Infolettre Réseau collégial / Nº 52 / 7 avril 2015

Infolettre Réseau collégial / No 52 / édition du 7 avril 2015

 

Sous le signe de l'innovation et de la concertation

Le fil d'Ariane entre les différents thèmes de ce numéro gravite autour de l'innovation et de la concertation. Vestechpro, le centre collégial de transfert technologique rattaché au Cégep Marie-Victorin, en constitue un exemple marquant tant par ses innovations dans un domaine aussi traditionnel que celui du vêtement, que par ses multiples concertations avec les secteurs industriels qu'il côtoie.

L'Option-Théâtre du Collège Lionel-Groulx démontre que des programmes différents peuvent travailler en étroite collaboration et association avec l'établissement. Le Cégep de Baie-Comeau quant à lui innove en publiant un guide pour faciliter la réussite des étudiants innus en collaboration étroite avec des chercheurs de l'Université du Québec à Chicoutimi et les gens du milieu autochtone. De son côté, Sylvain Lambert, directeur général du Cégep de Granby illustre comment carte des programmes et déploiement d'un campus peuvent se faire en association concertée avec le milieu municipal et régional.

Notre spécialiste de l'évaluation, Robert Howe, convie les enseignants et les équipes départementales à une saine compréhension de l'approche-programme. Cette dernière, riche et inspirée, implique que tous les acteurs de l'enseignement collégial s'approprient les intentions éducatives du programme afin de donner un sens commun à la formation. L'équipe de PERFORMA, pour sa part, nous partage des informations et des témoignages sur le programme d'insertion professionnelle PERFORMA (MIPEC), pour une prise de décision éclairée.

Pour clore ce numéro : deux jeunes femmes inspirantes, Emma Ramirez Berrigan et Princesse Murhonyi Wani, venues d'ailleurs, racontent leur expérience d'études et de vie au cégep et au Québec. La première se sent privilégiée d'être au Cégep Saint-Laurent, bien encadrée et valorisée par une équipe d'intervenants attentifs. La seconde s'est intégrée à travers la vie communautaire et s'estime chanceuse d'avoir pu participer à la vie collective du milieu auquel elle sait très bien s'intégrer.

Vestechpro : pour des vêtements innovants et intelligents

Entrevue de madame Marie Lacoursière avec Madame Paulette Kaci, directrice générale de Vestechpro, Centre de transfert technologique dans le domaine de l'habillement affilié au Cégep Marie-Victorin.

Paulette Kaci cumule près de 20 ans d'expérience en gestion de projets, planification stratégique, développement des affaires. Forte de cette expérience, elle a démarré en 2011 les activités de Vestechpro. De plus, sa connaissance des défis liés à la formation, à la recherche et au transfert de technologie lui permet de bien comprendre les enjeux actuels de l'industrie de l'habillement.

Le Cégep Marie-Victorin offre trois programmes dans le secteur du vêtement. Notamment ceux de Design de mode, Commercialisation de la mode et le module Production de la mode. En octobre 2010, le ministre de l'Éducation donne au Collège l'autorisation de mettre sur pied un centre collégial de transfert de technologie dans le domaine du vêtement. Vestechpro a démarré ses opérations en mars 2011. Il a pour mission d'accompagner les entreprises du secteur dans leurs projets d'innovation, de leur proposer de multiples services au niveau de l'aide technique, de la formation et de la diffusion d'information par le biais de colloques, de conférences ou de publications. L'organisation se fait rapidement connaître dans l'industrie du vêtement. Paulette Kaci assume la direction générale de Vestechpro depuis sa création. Nous avons échangé avec elle.

Structure et mission du CCTT
Vêtement adapté
Vêtements intelligents
L'anthropométrie, les dimensions du corps humain
Des collaborations élargies
Les liens avec les enseignants
Quelles sont vos plus grandes aspirations?

Lire la suite...

Lionel-Groulx: le théâtre en tête

Le Portail s'est entretenu avec M. Ghyslain Filion, coordonnateur du secteur interprétation et directeur artistique, pour en savoir plus long sur une véritable pépinière d'artistes et d'artisans de la scène.

Si l'on voulait nommer un programme qui occupe une place importante au Collège Lionel-Groulx, celui de théâtre vient d'emblée en tête. Pas seulement un programme, mais quatre programmes : Interprétation théâtrale, Théâtre-Production, Interprétation en théâtre musical (en collaboration avec le département de Musique) et un profil Jeu et création théâtrale (préuniversitaire). Ce qui explique que l'on parle au cégep de l'Option-Théâtre et même d'une « École professionnelle de théâtre » dotée de son propre site web.

Des noms bien connus de la scène culturelle québécoise sont passés par ce programme : du côté de l'interprétation : Patrice l'Écuyer, Marc Béland, Julie Le Breton, Normand Brathwaite, Guy Jodoin, Christian Bégin, Francis Reddy, Danielle Proulx, Pauline Martin, Robert Marien, Marc-André Coallier, Hélène Bourgeois-Leclerc, Sophie Desmarais entre beaucoup d'autres; du coté Théâtre-Production : Serge Côté, directeur technique au Cirque du Soleil, Alexandre Pilon-Guay, éclairage, Suzanne Harel, costumes et Patricia Ruel, accessoiriste au Cirque du Soleil.

Comme une troupe de théâtre
N'entre pas qui veut
Les professeurs qui viennent du milieu
Une couleur régionale et artisanale
Des débouchés variés et une formation fondamentale en poche
Un collège qui soutient bien son département

Lire la suite...

Pour la réussite des étudiants innus

Linda Côté Nathalie Santerre

Entrevue réalisée par Mme Marie Lacoursière avec Mesdames Linda Côté, directrice des études, et Nathalie Santerre enseignante au Cégep de Baie-Comeau.

L'étudiant autochtone et les études supérieures : regards croisés au sein des institutions, c'est le titre du rapport de recherche conjointement déposé durant la dernière année à l'attention du ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche par le Cégep de Baie-Comeau et l'Université du Québec à Chicoutimi. Plusieurs y ont collaboré. Elles sont du Cégep de Baie-Comeau : mesdames Chantale Lévesque, conseillère pédagogique, et Nathalie Santerre, chargée de projet, de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) : Miriame Blackburn, Jo-Anni Joncas, Fanny Gobeil, Josée Savard, chargées de projet, et Sophie Riverin, agente de gestion.

Sous la supervision de madame Linda Côté, directrice des études au Cégep de Baie-Comeau, de monsieur Marco Bacon, directeur du Centre des Premières Nations Nikanite et du responsable scientifique, monsieur Roberto Gauthier, le projet de recherche a servi à l'élaboration d'un Guide d'intervention institutionnelle favorisant la persévérance et la réussite scolaire des étudiants autochtones au Cégep et à l'Université. Mesdames Côté et Santerre relatent pour nous les étapes et les activités qui ont mené à la production de ce guide actuel et fort bien reçu dans le milieu.

S'inscrire dans un processus de sensibilisation culturelle face à la réalité autochtone
Des rencontres individuelles et de groupes minutieusement préparées
Des constats signifiants
Une meilleure compréhension de l'étudiant
Le guide ressemble un peu à un livre de recettes
L'impact du projet dans le milieu
Nos stratégies constituent la base universelle de l'enseignement et de l'apprentissage.

Lire la suite...

Entretien avec le DG du Cégep de Granby, monsieur Sylvain Lambert

À la suite de sa récente nomination, l'heure du bilan est arrivée plus tôt que prévu pour Sylvain Lambert, actuel directeur général du Cégep de Granby qui prendra les rênes du Cégep Édouard Montpetit à compter du mois d'août 2015. Après plus de 20 ans passés à gravir les échelons au sein de l'institution granbyenne qui l'a vu s'épanouir professionnellement, Sylvain Lambert s'apprête à tirer sa révérence avec un pincement au cœur, mais plein d'enthousiasme face aux nouveaux défis qui l'attendent. Voici un portrait de ce qu'il lègue à la communauté collégiale de Granby et sa région.

Un cégep qui tire son épingle du jeu
Malgré la conjoncture difficile des compressions successives, le Cégep de Granby se tire bien d'affaire grâce à une croissance des clientèles continue au cours des dernières années, ce qui a permis d'augmenter les revenus et d'atténuer l'effet des compressions. Sylvain Lambert ne s'en cache pas, la hauteur des compressions a obligé une sérieuse réflexion sur l'ensemble des activités et priorités. « Nous nous sommes questionnés sur trois fronts : peut-on rehausser nos revenus? Y a-t-il lieu de faire les choses autrement? Où et comment peut-on couper dans nos dépenses? Avec les étudiants, le personnel et l'équipe de cadres, nous avons fait un exercice très rigoureux qui nous a permis, jusqu'à présent, de maintenir nos services. Mais si les rumeurs se confirment, d'autres compressions pourraient se retrouver sur la table. Nous sommes inquiets. Nous avons déjà été contraints d'augmenter les frais afférents des étudiants ainsi que l'ensemble de nos tarifs. Le choix que nous avons fait collectivement, c'est de continuer d'être un cégep vivant et nous souhaitons ardemment maintenir la qualité de nos services aux étudiants. Nous allons tout faire pour préserver les services qui sont directement liés à la mission de notre institution. Pour y arriver, nous devrons nécessairement compter davantage sur nos Services aux entreprises et notre Fondation. Nous sommes à la remettre en piste de manière à lui permettre de développer une culture philanthropique dans notre région ».

Une région en santé
Une carte de programmes en phase avec son milieu
L'ensemble des programmes s'inscrit dans les visées du projet éducatif qui privilégie une approche où l'accent est mis sur la mise en œuvre d'activités d'intégration tangibles
L'école nationale de la chanson
Un projet structurant pour la ville et le cégep : l'église Notre-Dame
Et quel avenir pour le Cégep de Granby?

Lire la suite...

Le devis ministériel des programmes, un outil parfois mal compris et mal utilisé

Ou : Lorsque vous achetez une nouvelle tondeuse, lisez-vous le manuel de l'utilisateur?

Par M. Robert Howe, consultant en pédagogie de l'enseignement supérieur, spécialiste en évaluation.

Mon sous-titre paraîtra incongru, peut-être loufoque. Mais il m'est arrivé récemment de découvrir que des enseignants utilisent les devis ministériels de programme comme on utilise spontanément cette tondeuse neuve : on présume qu'on sait comment ça marche et on démarre sans se préoccuper de lire le manuel. Ou le devis. On ouvre directement sur les pages des fiches d'objectifs et standards, on déploie ces fiches dans le programme du collège et on se met à l'ouvrage dans la rédaction des plans cadre et des plans de cours. Mieux : plusieurs nouveaux enseignants recevront, avec toute la bonne foi d'un accueil bienveillant, un cadeau de bienvenue : on leur remettra le plan cadre, voire un plan de cours déjà fait, on les accompagnera dans la préparation des plans des cours qu'on leur attribue. Mais dans plusieurs collèges les enseignants ne sont pas explicitement invités à s'approprier le devis ministériel du programme auquel ils contribueront. Le devis est là, il est disponible, on leur dira que la fiche décrivant l'énoncé de compétence et les éléments de compétence ainsi que les standards provient du devis ministériel (cette fiche en deux colonnes que trop d'enseignants copient textuellement dans leur plan de cours en sachant pourtant pertinemment que c'est du charabia qui n'a pas de sens pour leurs étudiants) , mais on ne fera pas nécessairement en sorte que ce devis soit lu, compris et approprié dans son ensemble. Pour continuer dans les métaphores « terrain », c'est comme le constructeur de maison qui bâtira en suivant le plan d'architecte, mais sans connaître le plan municipal d'urbanisme.

Pourtant, ce devis ministériel de programme, c'est la genèse des programmes, c'est le mandat que la société (par le truchement de l'interprète des besoins sociaux que nous nommons « Ministère de l'Éducation ») confie à l'École, c'est à dire aux acteurs des collèges.

On se demandera où diable je veux en venir. Je m'explique donc
Dans certains départements, des clans s'étaient formés autour de conceptions parfois diamétralement opposées
Une source de cohérence dans l'approche programme
Des observations
Approche programme.
Des pistes d'action
L'équité en évaluation est un enjeu à dimensions multiples

Lire la suite...

Le programme d'insertion professionnelle PERFORMA (MIPEC) : informations et témoignages pour une prise de décision éclairée

Par Mmes Josée Bilodeau et Caroline François

Le MIPEC, c'est quoi?

Le Microprogramme de 2e cycle d'insertion professionnelle en enseignement au collégial (MIPEC) est un programme de 10 activités pédagogiques, totalisant 14 crédits, offert par le Secteur PERFORMA de l'Université de Sherbrooke.

Cette formation souple et individualisée est ancrée dans la pratique professionnelle du personnel enseignant débutant du collégial. Elle a pour buts principaux l'insertion et la professionnalisation des enseignantes et enseignants.

« Le MIPEC, qu'est-ce que c'est? C'est un temps d'arrêt... Un temps d'arrêt nous permettant de "prendre le temps" alors que, dans notre pratique, celui-ci nous manque parfois... "Prendre le temps" avec des collègues qui deviennent pour la plupart beaucoup plus que des collègues... "Prendre le temps" de discuter de notre vécu d'enseignant - tant dans nos forces que nos défis - avec ces collègues qui vivent plus souvent que nous pouvons le penser, la même réalité que soi... "Prendre le temps" d'analyser sa pratique professionnelle et de la bonifier au fil du parcours dans le MIPEC... "Prendre le temps" de trouver SA propre couleur en tant qu'enseignant... Le MIPEC permet de "prendre le temps", mais c'est bien plus que cela... Permettez-vous de le vivre pour le comprendre! »

Krystell Perreault, enseignante en techniques d'éducation spécialisée, Cégep de Victoriaville

Pourquoi suivre un nouveau programme de formation?
Où se donnent les cours?
Qui peut s'y inscrire?
Pourquoi attendre plus longtemps?

Lire la suite...

Étudiantes venues d'ailleurs : parcours et impressions

Dossier préparé par Mme Evelyne Foy, consultante.

Nous vous présentons un portrait de ces deux jeunes femmes inspirantes qui nous racontent leur expérience d'études et de vie au cégep et au Québec.

Emma Ramirez Berrigan, Sciences humaines, Cégep Saint-Laurent Princesse Murhonyi Wani, Techniques de la logistique du transport, Cégep de Drummondville.

Les cégeps accueillent de plus en plus d'étudiantes et d'étudiants venus d'ailleurs. Nous avons voulu nous mettre à l'écoute de deux d'entre elles qui nous racontent leurs parcours fort différents, leurs impressions et appréciation de ce milieu de vie et d'études que leur offre le cégep. Emma Ramirez Berrigan, née au Québec, partie vivre en Espagne pendant quinze ans, étudie en Sciences humaines au Cégep Saint-Laurent à Montréal. Princesse Murhonyi Wani est venue de la République démocratique du Congo et a entrepris un DEC en Techniques de la logistique du transport au Cégep de Drummondville.

Emma Ramirez Berrigan: de Montréal à Madrid à Montréal
Invitée à comparer les trois systèmes éducatifs qu'elle a fréquentés (Espagne, France, Québec)
Emma trouve plusieurs ressemblances entre le cégep et le système français
Parmi les différences notables entre les systèmes éducatifs qu'elle a connus, Emma est catégorique : « Les relations avec les enseignants
Le tutorat par les pairs, une agréable découverte
Différence majeure pour Emma entre le Québec et l'Espagne: le travail des jeunes

Princesse Murhonyi Wani: de Bukavu à Drummondville
À Bukavu, on n'a pas d'ordinateur ni d'internet à portée de main
L'intégration par la vie communautaire
Elle a aussi eu pu s'intégrer au milieu grâce au travail hors campus
Pour cette jeune femme, l'expérience du cégep a été déterminante

Lire la suite...

Téléchargez la version PDF
À propos du Portail
S'abonner
Nouvelles du réseau

Le Cégep Garneau investit 3 millions de dollars en entrepreneuriat

Québec, le 2 mars 2015 –
Le Cégep Garneau réalisera bientôt d'importants travaux de réfection qui permettront à l'École d'entrepreneuriat de Québec et à l'incubateur d'entreprises de s'installer au cœur de la Ville de Québec, dans l'un des pavillons du campus qu'occupe le Cégep, sur le boulevard de l'Entente.

Lire la suite...

Budget du Québec 2015-2016 - les directions des cégeps de l'Est du Québec inquiètes pour l'avenir

Rivière-du-Loup, Le 2 avril 2015 - Réunis en conférence de presse à Rivière-du-Loup, les directeurs généraux des cinq cégeps de l’Est du Québec ont interpellé le député de l’endroit et ministre responsable des régions administratives du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, monsieur Jean D’Amour, afin qu’il transmette à ses collègues membres du cabinet Couillard leur...

Lire la suite...

Les services aux étudiants menacés dans les quatre cégeps du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Saguenay, le 31 mars 2015 – Les cégeps du Saguenay−Lac‐Saint‐Jean confirment que les impacts sur les services aux étudiants seront accentués à la suite de l’annonce des nouvelles compressions budgétaires présentées dans le budget du Québec 2015‐2016.

Lire la suite...

Des résultats exceptionnels pour le CNETE du Collège Shawinigan

Shawinigan, le mardi 24 mars 2015 – Le Collège Shawinigan est fier d'annoncer que son centre collégial de transfert technologique, le Centre national en électrochimie et en technologies environnementales (CNETE), a connu une progression exceptionnelle au cours des cinq dernières années. Le CNETE, qui présentait ce matin son Bilan quinquennal 2010-2015, a profité de l'occasion pour dresser...

Lire la suite...

Une étudiante du Cégep de l'Outaouais remporte une bourse de 100 000$

Sur la photo, Caitlin Grady pose en compagnie du directeur des affaires étudiantes et communautaires, M. Yves Lahaie. Gatineau, le lundi 23 mars 2015 – Une étudiante du programme Sciences, lettres et arts du Cégep de l'Outaouais, Caitlin Grady, est l'une des 30 lauréates et lauréats à travers le Canada, la seule du Québec, qui s'est méritée une bourse d'études de la...

Lire la suite...

Madame Isabelle Fortier nommée directrice générale du Cégep de Lévis-Lauzon

Lévis, le 25 mars 2015 - La présidente du conseil d'administration, madame Nicole Lacasse, est heureuse d'annoncer la nomination de madame Isabelle Fortier au poste de directrice générale pour un mandat de cinq ans. Directrice des études du Collège depuis 2012, Madame Fortier a assumé les fonctions de directrice générale par intérim à deux reprises au cours des deux dernières années.

Lire la suite...

Construction d'une salle multifonctionnelle pour le Cégep du Vieux Montréal et la Maison Théâtre : le gouvernement annonce un important investissement

Montréal, le 27 mars 2015 – Le gouvernement du Québec a confirmé aujourd'hui l'octroi du financement pour la construction d'une salle multifonctionnelle sur le terrain du cégep du Vieux Montréal afin de répondre à la fois aux besoins du CVM et de la Maison Théâtre.C'est la ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la...

Lire la suite...

Le Cégep de Therford et Oleotek développeront des sous-produits de l'algue en collaboration avec le Cégep de la Gaspésie et des Îles

Thetford Mines, le 12 mars 2015 – Le Cégep de Thetford et le Cégep de la Gaspésie et des Îles (CGI) travailleront ensemble sur un projet de valorisation des algues marines de plus de 2,3 millions $. Cette subvention a été octroyée au CGI par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), par le biais du programme d'innovation dans les collèges et la communauté...

Lire la suite...

Récipiendaires du prix Nicole-Fortin 2015 - Bourses d'implication citoyenne FEC-CSQ

MONTRÉAL, le 25 mars 2015 /CNW Telbec/ - La Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC-CSQ) est fière d'annoncer les lauréats 2015 du prix Nicole-Fortin, visant à soutenir l'engagement des étudiantes et étudiants.

Lire la suite...

Les douze cégeps de Montréal s'associent au Centre de prévention à la radicalisation menant à la violence

11 mars 2015 - C'est au nom des 12 cégeps de Montréal que M. Richard Filion, directeur du Collège Dawson et président du Regroupement des collèges du Montréal métropolitain (RCMM) a accueilli positivement la création du Centre de prévention à la radicalisation menant à la violence, annoncée hier à l'Hôtel de Ville de Montréal par le maire Denis Coderre et le directeur du Service de police...

Lire la suite...

Cégep à distance: Le CETEND -Recherche et développement au profit du réseau

Montréal, le 24 mars 2015 –
Le Cégep à distance vous présente ici un aperçu des activités du laboratoire de recherche et de développement en enseignement numérique et à distance du CETEND.

Lire la suite...

16e édition de Délirium durable – L'Exposition connait un franc succès!

Le Centre d'études en responsabilité sociale et écocitoyenneté (CÉRSÉ), en collaboration avec le Collège de Rosemont et l'Association québécoise pour la promotion de l'éducation relative à l'environnement (AQPERE), félicite tous les participants et toutes les participantes qui ont contribué au succès de la 16e édition de DÉLIRIUM DURABLE – CONCOURS COLLÉGIAL EN DÉVELOPPEMENT DURABLE....

Lire la suite...

Les récipiendaires de la 25e édition du Marathon d'écriture intercollégial

Montréal, le 3 mars 2015 – Sous le thème, Autres fois, le Marathon d'écriture intercollégial 2015, rassemblant plus de 200 cégépiens, a débuté sur une note humoristique le vendredi 27 février à 13 h 30 pour se terminer le samedi 28 février à la même heure.

Lire la suite...

Agenda

Autres activités et événements dans l'Agenda du Portail

En savoir plus

Pour ne plus recevoir cette infolettre, suivez ce lien sur le site du Portail.