Agenda

Août

L'École de danse contemporaine de Montréal fête ses 40 ans

Le 30 août 2021
Lieu:
Montréal
Site Internet:

L'année 2021 marque le quarantième anniversaire de l'École de danse contemporaine de Montréal (EDCM). Pour partager cette célébration avec le plus grand nombre, plusieurs activités célébrant le talent de la relève en danse contemporaine seront présentées au grand public :

  • Les arbres meurent debout de Clara Furey : Les finissants 2020 de l'EDCM présentent Les arbres meurent debout une création originale signée de l'artiste montréalaise Clara Furey, elle-même diplômée de l'ECDM, dans le cadre du programme Quand l'art prend l'air du Conseil des Arts de Montréal. Lieu et horaire à venir (événement gratuit pouvant être reporté au lendemain selon les conditions météorologiques).
  • Les coulisses de Les corps avalés de Virginie Brunelle : Le public est invité à observer les coulisses de la recréation de Les corps avalés de Virginie Brunelle, par les étudiants de troisième année. Cet événement gratuit est présenté dans le cadre des Journées de la culture, en présence de Sophie Breton, interprète à la création et diplômée de l'EDCM, et de Lucie Boissinot, directrice artistique et des études. Rendez-vous le 24 septembre 2021 à 19 h en ligne. - En savoir plus

L'EDCM, L'HISTOIRE D'UN RÊVE

Spécialisée dans la formation des interprètes en danse contemporaine, l'EDCM est la première institution québécoise à former professionnellement les danseurs hors du territoire classique. Elle se veut un terreau fertile pour la recherche et le développement artistique ainsi que l'émergence de nouveaux courants.

C'est en 1981, que l'idée d'initier une formation en danse moderne, puis contemporaine s'impose à Linda Rabin et feu Candace Loubert.

« Candace et moi voulions intégrer l'expressivité, l'intériorité de l'être avec la force technique sur scène. Cela a été le but de l'École, d'amener ces deux aspects dans la formation. Nous sommes arrivées au bon moment car il y avait un besoin au Canada pour des centres de formation ». - Linda Rabin, cofondatrice et ancienne codirectrice de LADMMI

Ainsi, elles fondent Les Ateliers de danse moderne de Montréal inc. au sein de l'édifice emblématique du Belgo. Elles optent pour une approche novatrice basée sur l'entraînement physique, le processus créatif et les techniques somatiques. L'âme de l'institution s'est grandement imprégnée des techniques développées par de grands noms de la danse (Martha Graham, José Limon, F. Mathias Alexander, Elaine Summers…) et de l'accueil de maîtres invités de réputation internationale.

RÉVÉLER PLUSIEURS GÉNÉRATIONS D'INTERPRÈTES EN DANSE

Avec pour objectif d'amener chaque individu à sa pleine éclosion artistique et technique, elle a formé plus de 400 interprètes professionnels qui s'illustrent sur les scènes nationale et internationale. Désormais installée dans l'Édifice Wilder-Espace Danse, l'EDCM poursuit l'oeuvre de ses fondatrices selon la lignée philosophique initiale, toujours en quête de modernité et de renouvellement.

« Tout au long de son histoire, l'EDCM a été définie par la prise de risques et la créativité. L'adaptabilité et l'ouverture d'esprit qui caractérisent l'EDCM lui ont toujours permis de façonner et de répondre à l'évolution des conditions de la pratique de la danse. Cette approche avant-gardiste reste essentielle pour renforcer sa spécificité dans l'écologie de la danse contemporaine » - Yves Rocray, directeur général

« Dans le dessein de former un danseur incarné, performant et singulier, l'EDCM porte une égale attention à la forme et au contenu à l'égard de chacun des individus en formation. La rencontre avec les quelque quarante artistes en danse issus du milieu professionnel permet à chacun l'exploration et la découverte de son propre champ de virtuosité. Cette manière de faire provoque une transformation qui permet l'éclosion d'un danseur singulier et pluriel. » - Lucie Boissinot, directrice artistique et des études

À propos de l'École de danse contemporaine de Montréal

Spécialisée dans la formation des interprètes en danse contemporaine, l'École de danse contemporaine de Montréal (EDCM) se positionne comme un centre d'excellence dans le milieu des arts de la scène au Canada. Reconnue pour l'avant-gardisme et la rigueur de son enseignement, l'EDCM se veut un terreau fertile pour la recherche et le développement artistique ainsi que l'émergence de nouveaux courants. Depuis sa fondation en 1981, elle a formé plus de 400 danseurs interprètes professionnels qui s'illustrent sur les scènes nationale et internationale. L'EDCM, établissement d'enseignement affilié au cégep du Vieux Montréal est accrédité par le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec et soutenu par Patrimoine Canadien.


À propos des fondatrices

Linda Rabin, cofondatrice et ancienne codirectrice de LADMMI, aujourd'hui l'École de danse contemporaine de Montréal, enseigne le mouvement depuis plus de 40 ans. Diplômée de la Juilliard School (BFA en danse, 1967), elle est d'abord répétitrice et enseignante pour la compagnie Batsheva d'Israël et le Ballet Rambert de Londres, puis enseignante et chorégraphe pour des compagnies, écoles et programmes universitaires au Canada. Pionnière de la danse canadienne, elle a contribué à l'émergence de plusieurs générations de danseurs dans ce pays. En 2018, elle est décorée de l'Ordre de l'excellence en éducation à titre de membre distingué de la part du Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec ; l'année suivante, elle devient membre de l'Ordre du Canada. Puis en 2020, elle est lauréate du Prix de la danse de Montréal dans la catégorie contribution exceptionnelle.

Originaire du Nord de l'Ontario, Candace Loubert a reçu une formation en ballet qui l'a menée sur les scènes européennes où elle fait des tournées avec de nombreuses compagnies. De retour au Canada, elle a dansé pour Les Grands Ballets canadiens de Montréal pendant cinq ans à la suite de quoi elle a cofondé LADMMI, aujourd'hui l'École de danse contemporaine de Montréal, pour laquelle elle assumera la direction artistique jusqu'en 1996. C'est en 2011 que Candace Loubert décède des suites d'une longue maladie. Elle avait 64 ans.

L'École en quelques chiffres
• Nombre de diplômés/finissants depuis sa création : 414
• Nombre de candidatures moyen aux auditions annuelles : 165
• Nombre de candidatures retenues annuellement : 25
• Étudiants internationaux : 40 %
• Nombre moyen d'enseignants et musiciens recrutés annuellement : 55
• Nombre de productions depuis 1981 : 248
• Chorégraphes internationaux : 3 par an
• Médiathèque Candace-Loubert : plus de 5000 documents sur la danse contemporaine, dont plusieurs oeuvres du répertoire chorégraphique québécois des années 50 jusqu'à aujourd'hui.
• Nombre de vêtements dans le costumier : 3000
• Cours récréatifs : 1200 présences par an

Plus d'informations
• Activités gratuites dans divers lieux
• Page du 40e anniversaire - Lien
• Les coulisses de Les corps avalés

 

Photo : Julie Artacho | Interprète : Aurélie Ann Figaro

Les interprètes de l'École de danse contemporaine de Montréal sur scène en mai

25 avril 2022

L'École de danse contemporaine de Montréal présente deux séries de spectacles sous la direction artistique de Lucie Boissinot, en partenariat avec Tangente. Ces événements s'inscrivent dans le cadre du 40ème anniversaire de l'EDCM.

Les danses à deux temps

Les chorégraphes Parts+Labour_Danse, Pierre-Marc Ouellette et Stefania Skoryna signent des créations originales sensibles et inspirantes pour un spectacle captivant mettant à l'honneur les étudiant.es de première et deuxième années.

  • Spectacle en salle - 18 au 21 mai à 19 h à Tangente
  • Spectacle en ligne - en direct le 21 mai | en reprise du 23 au 29 mai inclusivement

 

Les danses de mai, Opus 2022

Ce programme triple présente trois univers chorégraphiques distincts, démontrant toute la gamme interprétative et technique des finissant.es de l'EDCM. À l'affiche, les chorégraphies originales de Louise Bédard, Alan Lake et Xián Martínez.

  • Spectacle en salle - 25 au 28 mai à 19 h
  • Spectacle en ligne - en direct le 28 mai à 19 h | en reprise du 30 mai au 5 juin inclusivement
  • Cérémonie de graduation - après la représentation du 28 mai, accessible gratuitement en ligne

Billetterie

  • Spectacle en salle : 20$ (taxes incluses)
  • Spectacle en ligne : 10$  pour 1 lien pour 1 personne | 15$ pour 1 lien à partir de 2 personnes

Interprètes

  • Finissant.es : André Abat-Roy, Meihan Carrier-Brisson, Aliénor Chamoux, Chanel Cheiban, Maéva Cochin, Clémence Dinard, Nolwenn Duhaut, Mara Dupas, Anna Duverne, Aurélie Ann Figaro, Benjamin Harvey, Rony Joaquin Figueroa, Nûr Khatir, Marianne Lataillade, Alexandre Leblanc, Nils Levazeux, Carlos-Alexis Mendoza, Marianne Murphy, Isabelle Sue Pilette, Valentine Rousseau, Jérôme Tremblay-Lanthier, Zoé Uliana, Jérôme Zerges
  • Cohorte de deuxième année : Méanne Belisle, Gabrielle Boudreau, Laura Brisson, Alec Charbonneau, Sphynx Church, Meggie Cloutier-Hamel, Émile De Vasconcelos-Taillefer, Coralie Fortier, Camille Huang, Mya Métellus, Audric Raymond, Tommy Lee Salvas
  • Cohorte de première année : Rosalie Boivin, Gabrielle Bouchard, Léa Boudreault, Julianna Bryson, Victor Burdet, Angélyk Delisle-Hevey, Ambre Dupuis, Jean-François Gilède, Tom Godefroid, Alice Jackson, Clodie Lambert, Rosalie Lamoureux, Sarah Manipou, Charlotte Mégardon, Manon Scialfa, Jules Talavera, Alex Turcotte, Anna Vauquier

À propos de l'École de danse contemporaine de Montréal
Spécialisée dans la formation des interprètes en danse contemporaine, l'École de danse contemporaine de Montréal (EDCM) se positionne comme un centre d'excellence dans le milieu des arts de la scène au Canada. Reconnue pour l'avant-gardisme et la rigueur de son enseignement, l'EDCM se veut un terreau fertile pour la recherche et le développement artistique ainsi que l'émergence de nouveaux courants. Depuis sa fondation en 1981, elle a formé plus de 400 danseurs interprètes professionnels qui s'illustrent sur les scènes nationale et internationale. L'EDCM, établissement d'enseignement affilié au cégep du Vieux Montréal est accrédité par le ministère de l'Éducation et de l'enseignement supérieur du Québec et soutenu par Patrimoine Canadien.

 

Photo : Maxime Côté

Avril

Lucie Boissinot annonce son départ à la fin de l'année scolaire 2022-2023 de son poste à la direction artistique et des études de l'École de danse contemporaine de Montréal.

14 avril 2022

Montréal, le 14 avril 2022 - Après 18 années à la direction artistique et des études de l'École de danse contemporaine de Montréal, Lucie Boissinot quittera ses fonctions en juin 2023, en vue de se consacrer à ses projets personnels.

Oeuvrant dans le milieu de la danse contemporaine depuis plus de 40 ans, Lucie Boissinot embrasse les rôles d'interprète, d'enseignante et de chorégraphe, avant de se concentrer sur des fonctions de gestion et de consultation.

 

 

« Je suis reconnaissante de la confiance qui m'a été accordée et renouvelée d'année en année depuis 2005, ainsi que de la latitude dont j'ai bénéficié pour imaginer et fonder de grands projets pour l'École. Je suis reconnaissante de l'accueil que les centaines d'artistes m'ont réservé au fil des ans, généreux, et désireux de participer à cet élan de passation et de renouvellement de l'art de la danse au sein de l'EDCM. Je suis reconnaissante des échanges fructueux que nous avons eu à l'égard de cette jeunesse hardie, de leur formation et de leur insertion dans le monde des arts vivants. Il n'existe que très peu de formations qui jonglent avec une telle précarité existentielle. Mais, ce qui est vrai et tangible, c'est qu'au sein de l'EDCM, nous sommes les témoins privilégiés de la très grande beauté qui fuse sous toutes ses formes, lorsque la danse est incarnée par nos jeunes! Mon plus grand désir a toujours été leur épanouissement personnel et artistique. D'ici ce départ annoncé, j'assumerai ma mission avec la même ardeur et autant de dévouement. » - Lucie Boissinot, directrice artistique et des études

Au cours de sa fructueuse carrière de danseuse professionnelle de 1979 à 2003, Lucie Boissinot est des rangs des Grands Ballets Canadiens, du Toronto Dance Theatre, de la compagnie Danse Partout et de La Fondation Jean-Pierre Perreault. Muse de nombreux chorégraphes, interprète recherchée et chorégraphe émouvante, elle collabore à la création d'un grand nombre de projets chorégraphiques canadiens. En 1985, elle est lauréate du Prix Jaqueline-Lemieux du Conseil des arts du Canada. Cette même année, elle débutera une longue carrière d'enseignement au sein d'institutions de formations supérieures. Reconnue pour son jugement éclairé sur la profession et son esprit visionnaire, elle siège tour à tour au Conseil des arts de Montréal et au Regroupement québécois de la danse et joue également un rôle actif auprès d'organismes artistiques ainsi que d'instances gouvernementales en matière culturelle, au Québec et à l'international.

Depuis qu'elle occupe la direction artistique et pédagogique de l'EDCM, Lucie Boissinot a contribué au renouvellement et à l'effervescence de la création en danse. Elle s'est engagée dans la refonte du programme de formation de l'interprète en danse contemporaine visant le rehaussement des standards dans l'enseignement de la danse. Son approche pédagogique, innovante et pluridisciplinaire, se veut en adéquation avec les besoins et exigences de la profession, tout en faisant la part belle à l'émergence de nouvelles propositions artistiques.

Au cours de son mandat, Lucie Boissinot a également favorisé le rayonnement artistique et culturel du Québec et du Canada en tissant des liens avec des établissements de formation de plusieurs pays. Parallèlement, elle a contribué à ce que l'EDCM devienne une structure d'accueil pour chorégraphes internationaux, ouvrant des perspectives de collaborations et d'échanges qui s'avéreront porteurs pour les étudiants et enseignants en danse.

Son passage à la direction de l'EDCM a aussi marqué le domaine de l'enseignement professionnel de la danse par la profondeur de sa réflexion sur le métier. De sa vision de l'avenir de la profession, naîtra en 2014 en collaboration avec l'École supérieure de ballet du Québec, le programme d'AEC Formateur en danse.

« La contribution de Lucie Boissinot au domaine de la danse contemporaine est immense. Motivée par la passion et par la conviction profonde qu'il faille honorer une jeunesse aux immenses talents diversifiés Lucie Boissinot a contribué au cours de sa carrière d'interprète, d'enseignante et de directrice artistique et des études à former plusieurs interprètes de renom ainsi que des enseignants qui continuent de s'inspirer de sa profonde réflexion sur la pédagogie de l'enseignement de la danse. Un legs inestimable que l'École va chérir pendant de longues années encore. Fort heureusement, l'École pourra profiter pendant encore une autre année entière de sa grande expertise et de son dévouement pour le travail pédagogique au service des jeunes apprentis interprètes inscrits dans le programme. » ajoute Yves Rocray, directeur général de l'EDCM.

« Le Conseil d'administration de l'École tient à souligner l'apport considérable de Lucie Boissinot à la mission de l'institution au fil des ans. Il est de notre responsabilité d'honorer son héritage et de nous assurer de trouver une relève tout aussi compétente qui saura continuer à maintenir le leadership de l'EDCM dans le domaine de la formation supérieure en danse. » Sophie Emond, présidente du Conseil d'administration de l'EDCM.

Un comité de sélection chapeauté par le conseil d'administration travaillera avec une firme spécialisée en recherche de cadre afin d'initier le processus de recrutement et d'envisager une transition fluide dans les mois à venir.


À propos de l'École de danse contemporaine de Montréal
Spécialisée dans la formation des interprètes en danse contemporaine, l'École de danse contemporaine de Montréal (EDCM) se positionne comme un centre d'excellence dans le milieu des arts de la scène au Canada. Reconnue pour l'avant-gardisme et la rigueur de son enseignement, l'EDCM se veut un terreau fertile pour la recherche et le développement artistique ainsi que l'émergence de nouveaux courants. Depuis sa fondation en 1981, elle a formé plus de 400 danseurs interprètes professionnels qui s'illustrent sur les scènes nationale et internationale. L'EDCM, établissement d'enseignement affilié au cégep du Vieux Montréal est accrédité par le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec et soutenu par Patrimoine Canadien. edcm.ca


Photo : Julie Artacho



Les partenaires du Portail