Réalisations

Réalisations personnelles






Gaétan Soucy

Collège Édouard-Montpetit
Oeuvres littéraires

Né dans un quartier ouvrier de Montréal le 21 octobre 1958, Gaétan Soucy entreprend d'abord des études en sciences, pour ensuite se diriger vers la littérature et la philosophie, qu'il enseigne aujourd'hui au Collège Édouard-Montpetit. Son premier roman, L'Immaculée Conception (1994), est publié en France sous le titre 8 décembre ; il récolte les honneurs du Festival du Premier roman de la ville de Chambéry (France). Si toutes ses oeuvres se méritent par la suite plusieurs prix, c'est La petite fille qui aimait trop les allumettes (1998) qui propulse Soucy au rang d'écrivain internationalement reconnu. Son succès se veut à la fois critique, médiatique et populaire.

 

 

Décès  9 juillet 2013 (à 54 ans)
Montréal, Québec, Canada

Prix et distinctions :

2006 - Finaliste du Giller Prize (traduction de L'Immaculée Conception)

2003 - Prix des libraires ; Prix France-Québec-Jean-Hamelin (Music-Hall!) ; Prix Nessim-Habif de l'Académie royale de la langue et de la littérature françaises de Belgique (ensemble de l'oeuvre)

1999 - Prix Ringuet de l'Académie des lettres du Québec ; Prix du grand public La Presse / Salon du livre de Montréal ; finaliste du Prix Renaudot (La petite fille qui aimait trop les allumettes)

1998 - Grand prix du livre de Montréal (L'Acquittement)

1994 - Prix du Premier roman de la ville de Chambéry (8 décembre / L'Immaculée Conception)

Bibliographie

Théorie critique de la connaissance et fondement des sciences chez Kant [microforme] / par Gaétan Soucy
Par Soucy, Gaétan, 1958-, Gaétan Soucy
Publié par Université du Québec à Montréal, 1987
ISBN10 : 2762810736
ISBN13 : 9782762810738

8 décembre : roman / Gaétan Soucy: roman
Par Gaétan Soucy
Publié par Climats, 1995
ISBN10 : 2984158180
ISBN13 : 9782984158182
263 pages

L'acquittement: roman
Par Gaétan Soucy
Publié par Boréal, 1997
ISBN10 : 289052857X
ISBN13 : 9782890528574
122 pages

La petite fille qui aimait trop les allumettes: roman
Par Gaétan Soucy
Publié par Boréal, 1998
ISBN10 : 2890529134
ISBN13 : 9782890529137
179 pages

L'immaculée conception: roman
Par Gaétan Soucy, Soucy, Gaétan, 1958-
Publié par Boréal, 1999
ISBN10 : 2890529479
ISBN13 : 9782890529472
341 pages

Catoblépas: théâtre
Par Gaétan Soucy
Publié par Boréal, 2001
ISBN10 : 2764601069
ISBN13 : 9782764601068
99 pages

Music-hall!: roman
Par Gaétan Soucy
Publié par Boréal, 2002
ISBN10 : 2764601964
ISBN13 : 9782764601969
390 pages

L'angoisse du héron
Par Gaétan Soucy
Publié par Le Lézard amoureux, 2005
ISBN10 : 2923398025
ISBN13 : 9782923398020
60 pages

Vaudeville!
Par Gaétan Soucy, Sheila Fischman
Traduit par Sheila Fischman
Publié par House of Anansi, 2005
ISBN10 : 0887847188
ISBN13 : 9780887847189
432 pages

N’oublie pas, s’il te plaît, que je t’aime

Gaétan Soucy

Notabilia

Format : 12,8 x 20 cm, 96 p., 11.00 €
ISBN 978-2-88250-330-5

Gaétan Soucy se voyait dans N’oublie pas, s’il te plaît, que je t’aime en archéologue amoureux qui explore l’idéal humain. Il y mesure, examine, interprète, remue, soulève les couches concentriques des sentiments. À cette longue lettre d’un professeur à son étudiante, Gaétan Soucy souhaitait donner une réponse, que sa mort précipitée à l’été 2013 a laissé à l’état d’esquisse. Mais l’idée était lancée. C’est donc à son initiative que Suzanne Côté-Martin, Pierre Jourde, Catherine Mavrikakis et Sylvain Trudel se sont prêtés au jeu d’imaginer une réponse, en se glissant tour à tour dans la peau de l’aimée. Ce livre curieux en hommage à G. Soucy se veut d’abord et avant tout une célébration de l’écriture : car c’est bien sur la rive du littéraire que cet amour sourd et aveugle, obtus, déchiré, affolant et furieux a rejeté l’écrivain un temps frappé de silence.

Ils en parlent…

« Une langue à la fois toute neuve et vieille comme le monde, savante comme un livre et naïve comme une naissance ; toute simple dans sa frappe initiale et chargée d’harmoniques, à n’en plus finir. »
Pierre Lepape. Le Monde.

Le malentendu

10 mai 2014 | Danielle Laurin | Livres

C’était le souhait de Gaétan Soucy, lui qui n’avait pas publié de roman depuis plus de dix ans quand il est mort en juillet dernier à l’âge de 54 ans : lancer ce printemps N’oublie pas, s’il te plaît, que je t’aime. Un objet littéraire hybride, fascinant, d’une rare intensité, qui résonne sans doute autrement du fait de la subite disparition de l’écrivain.
 
Difficile, comme le souligne dans la préface de l’ouvrage l’éditrice Brigitte Bouchard, de passer à côté du caractère « autobiographique et testimonial » de ce texte qui se lit comme une longue lettre d’amour. L’auteur de La petite fille qui aimait trop les allumettes (Boréal, 2000), par ailleurs professeur de philosophie au cégep Édouard-Montpetit jusqu’à sa mort, « devient » ici Philippe… professeur dans un collège et écrivain reconnu. « En outre, précise l’éditrice, la lecture symbolique de ce texte intimement lié au parcours personnel de Gaétan Soucy révèle sa folle espérance d’un amour suprême, ultime, utopique.

Lire la suite sur Le Devoir.com


Les partenaires du Portail