Réalisations

Réalisations personnelles






Gaëtan Brulotte

Cégep de Trois-Rivières
Oeuvres artistiques, Oeuvres littéraires, Représentations publiques, Recherche disciplinaire et technologique, Autres

Originaire du Québec, Gaëtan Brulotte est écrivain et Distinguished Professor of French and Francophone literature à University of South Florida, Tampa. Nouvelliste, romancier, dramaturge, essayiste, il a fait des études de lettres modernes à l'Université Laval (Québec) et son doctorat à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris) et à Paris VII, sous la direction de Roland Barthes (avec Julia Kristeva, comme présidente de son jury).

Gaëtan Brulotte a publié plus d’une douzaine d’œuvres littéraires qui lui ont valu une quinzaine de prix. Notamment, son roman L'Emprise, paru en 1979, a reçu le Prix Robert-Cliche du roman, décerné par le Salon du livre de Québec, et a été adapté pour la télévision et pour le cinéma après avoir été sélectionné par le club de livres Québec-Loisirs. Son recueil de nouvelles Le Surveillant a été finaliste au Prix du Gouverneur Général du Canada et a obtenu les Prix Adrienne-Choquette (1981) et France-Québec (1983) tout en étant choisi «Le Livre du mois» par Nos Livres (mars 1983), tandis que son deuxième recueil de nouvelles, Ce qui nous tient, a gagné le Prix de littérature de Trois-Rivières en 1989 et fut remarqué par le jury Goncourt de la nouvelle en France. L'une de ses œuvres pour la radio, une pièce intitulée Le Client, a remporté en 1983 le premier prix au XIe Concours d'œuvres dramatiques radiophoniques de Radio-Canada et son adaptation scénique a été lauréate aux Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre en 1996, avant d’être créée au Festival d’Avignon en 2001 avec une Aide à la création dramatique du Ministère de la Culture (Paris). En 2002, on lui attribue au Québec le prix Odyssée du meilleur texte de fiction publié en périodique pour « À voix basse », publié dans la revue d’art Le Sabord. Et en 2009, sa pièce La Liquidation a été sélectionnée en France par le Comité de lecture de Fontenay-sous-Bois (Compagnie Influenscènes). Il a également publié deux autres recueils de nouvelles, Epreuves en 1999 et La Vie de biais en 2002 (réédité en BQ en 2008). D'aucuns de ses textes ont été adaptés pour la radio et la scène (Canada, États-Unis, Belgique, France).

Gaëtan Brulotte a en outre fait paraître des essais sur la littérature et la peinture, comme La Nouvelle québécoise, premier survol historique de ce genre au Québec, La Chambre des lucidités consacré à la création littéraire, Œuvres de chair portant sur la littérature érotique (et finaliste au Prix Victor-Barbeau de l’Académie des Lettres du Québec), Les Cahiers de Limentinus voué à la littérature française contemporaine, L’Univers de Jean Paul Lemieux sur le célèbre peintre canadien (ouvrage préfacé par Anne Hébert), de même qu’il a codirigé chez Routledge à New York un dictionnaire encyclopédique en deux volumes, le premier à recenser la littérature érotique du monde entier et qui a mis à contribution plus de 400 collaborateurs (Encyclopedia of Erotic Literature). Il a, en outre, publié quelques centaines d’articles dans des revues comme -pour n’en nommer que quelques-unes-, en France, Poétique, Revue des Sciences Humaines, Travaux de littérature, L'Arc, Revue des Deux Mondes, Revue d'esthétique, Médium, Atelier du Roman; en Angleterre, Paragraph; en Nouvelle Zélande, Otago French Notes; en Roumanie, Dialogues francophones; en Italie, Les Cahiers du Ru; au Canada, Études Littéraires, Les Écrits, Liberté, XYZ, Médiane, The University of Toronto Quarterly; aux États-Unis, The Comparatist, Études francophones, The French Review, Sites.

Il a de plus donné quelque deux cents interviews sur son travail (à la radio, à la télévision, pour des ouvrages ou des périodiques comme Playboy, Encres vagabondes, Livre d’ici, Quebec Studies ou Lettres québécoises dont il a fait la couverture en 2005) et autant de conférences dans des tournées (en France, au Maroc, en Europe centrale, aux États-Unis) et des colloques internationaux, dont un bon nombre étaient inaugurales. Traduits en plusieurs langues, dont en anglais, en italien, en serbe, en espagnol, en allemand, en roumain, en hongrois, en tamoul, ses écrits figurent aussi dans des anthologies et manuels de littérature au Québec, aux États-Unis, en Angleterre, en France, en Allemagne et en Amérique latine. Son œuvre est l’objet de nombreuses études et une équipe de collaborateurs de divers pays, dirigée par Claudine Fisher, a publié une monographie à son sujet intitulée Gaëtan Brulotte: une nouvelle écriture (Mellen Press, 1992), livre qui a remporté le Prix international d'études francophones à Strasbourg. Une critique roumaine, Margareta Gyurcsik a terminé en 2013 un livre sur son travail, Gaëtan Brulotte ou la lucidité en partage, à paraître dans un proche futur.

En parallèle à ses activités d’écrivain, il a enseigné la littérature au Québec (à l’Université Laval, au Cégep de Trois-Rivières et à l’Université du Québec à Trois-Rivières), aux États-Unis (à l’Université du Nouveau-Mexique, à l’Université de Californie à Santa Barbara, au Brevard College en Floride et surtout à l’University of South Florida à Tampa) ainsi qu’en France (à l’Université Stendhal (Grenoble III) et à la Sorbonne (Paris V)). Pour l’ensemble de son travail, on lui a attribué, aux États-Unis, en 1998, le titre de « Artist-Scholar of the Year » décerné par la Phi Kappa Phi Honor Society ; en 1999, le «Theodore & Venette Askounes-Ashford Distinguished Scholar Award» ; en 2003, le «Presidential Award for Faculty Excellence» et en 2005 le titre de « Distinguished University Professor ».

Parmi ses multiples activités littéraires, il a codirigé la section des livres dans le quotidien de Trois-Rivières Le Nouvelliste de 1980 à 1982, où il a signé une chronique littéraire hebdomadaire, et on lui doit une soixantaine d’émissions radiophoniques à caractère littéraire. Depuis 1979, il est régulièrement membre de jurys littéraires ainsi que lecteur pour des revues et des maisons d'édition (comme Yale UP & Oxford UP). Il fait notamment partie du comité de rédaction de XYZ La revue de la nouvelle et en 2012 il a été membre du jury des essais pour le Prix du Gouverneur général du Canada. Il a aussi organisé plusieurs colloques sur la création artistique et littéraire au Québec, aux États-Unis et en Europe. Gaëtan Brulotte appartient également à plusieurs associations d'écrivains dont l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ), le Centre des auteurs dramatiques (CEAD), le Pen Club international, les Écrivains Associés du Théâtre (EAT, France), la Société des auteurs compositeurs dramatiques (SACD).

Courriel: contact@gbrulotte.com

Site web: www.gbrulotte.com

Bibliographie

L'emprise. Roman. Montréal, Editions de l'Homme, 1979 (1ère éd. épuisée). 2e éd., Québec-Loisirs, 1980. 3e éd. remaniée, Montréal, Leméac (« Poche/Québec »), 1988. 4e éd. remaniée, Montréal, coll. « BQ », 2007. Prix Robert-Cliche (Québec) 1979.

Le surveillant. Nouvelles. Montréal, Les Quinze, éditeur, 1982 (1ère éd. épuisée). 2e éd. remaniée, Montréal, Leméac (« Poche/Québec »), 1986 (épuisée). 3e éd., préface & bio-bibliographie par J.-P. Boucher, Montréal, coll : « BQ », 1995. Prix Adrienne-Choquette (Québec) 1981, Finaliste Prix du Gouverneur Général du Canada 1982, Prix France-Québec (France) 1983.

Ce qui nous tient. Nouvelles. Montréal, Leméac, 1988. Prix littéraire de Trois-Rivières (Québec) 1989. Finaliste, Bourse Goncourt de la nouvelle (France) 1989.

L’univers de Jean Paul Lemieux. Essai. Montréal, Fides, 1996. Avant-propos d’Anne Hébert.

Les cahiers de Limentinus. Lectures fin de siècle. Essais. Montréal, XYZ Éditeur, coll. « Documents », 1998.

Œuvres de chair. Figures du discours érotique. Essai. Québec, Presses de l’Université Laval; Paris, L'Harmattan, 1998. Finaliste, Prix Victor-Barbeau, Académie des lettres du Québec.

Épreuves. Nouvelles. Montréal, Leméac Editeur, coll. « Bonheurs-du-jour », 1999.

Le client. Théâtre. Carnières (Belgique) Editions Lansman, 2001. En version radiophonique, Premier Prix, XIe Concours dramatique radiophonique de Radio-Canada, 1983. Réalisation : Ollivier Mercier-Gouin. En version scénique, sélection et mise en espace, Journées d’auteurs, Théâtre des Célestins, Lyon, France, 1996. Sélection, Entr’Actes, Paris, 1997. Aide à la création dramatique pour la mise en scène, Ministère de la Culture, France, 1998-2001. Création au Festival d'Avignon 2001 par La Patience, France.

La vie de biais. Nouvelles. Montréal, Trait d'Union, coll. « Script », 2002. 2e éd. remaniée, Montréal, coll. « BQ », 2008.

La Chambre des lucidités. Essai. Éditions Trois-Pistoles, coll. « Écrire », 2003.

Encyclopedia of Erotic Literature. Co-directeur avec John Phillips. New York/Londres, Routledge, 2 vols, 2006, 1758p.

La nouvelle québécoise. Essai. Montréal, HMH, « Les Cahiers du Québec », 2010, 340p.

La contagion du réel, nouvelles, collection « Réverbération », mars 2014, 152 p., ISBN : 978-2-924186-44-2 (édition papier) • 978-2-924186-45-9 (édition numérique).


 


Les partenaires du Portail