Dossiers / Recherche et innovation / Prix et reconnaissances

Nicole Perreault : Lauréate du "Prix Gérald-Sigouin 2018"



  

 

 

Nicole Perreault, Lauréate du prix Gérald-Sigouin 2018

 

 

 

 

Un texte d'Alain Lallier, éditeur en chef, Portail du réseau collégial

Nicole Perreault s’est vu décerner cet hommage dans le cadre du colloque de l’AQPC de juin dernier. Deux mois plus tard, elle nous avoue qu’elle « flotte encore ». « Avoir reçu le prix Gérald-Sigouin m’incite à croire que ce que j’ai fait dans le réseau collégial - réaliser ma passion de la pédagogie soutenue par les technologies - peut avoir des suites. Cette reconnaissance me donne le goût d’aller encore plus loin, parce que les gens semblent réceptifs à ce type de discours. Si j’ai reçu cet hommage, c’est que les gens sont ouverts aux objectifs du Réseau des répondants TIC. C’est moi qui ai reçu ce prix mais, en même temps, il y a beaucoup de gens derrière et avec moi qui collaborent. S’ils n’avaient pas été là, je n’aurais pas fait ce que j’ai fait. C’est un prix qui honore toute la communauté des répondants TIC et tous les organismes qui collaborent avec nous. Je suis une fille de gang ! J’ai besoin de participer à la vie dans laquelle j’évolue. Indéniablement, la vie pédagogique collégiale m’alimente beaucoup. »

Richard Moisan, président de l'AQPC, Nicole Perreault, lauréate du prix Gérald-Sigouin et Sylvie Boivin, de La Capitale, Assurances Générales qui a remis une bourse à chacune des lauréates. (Crédit photo:AQPC)

Importance d’inscrire les technologies dans la dynamique pédagogique
Pour Nicole Perreault, l’utilisation des technologies doit s’inscrire dans la dynamique de la pédagogie collégiale. Les compétences numériques prennent une place de plus en plus importante, que soit en tant qu’objet d’apprentissage ou en tant que soutien à l’apprentissage. Quand on parle des technologies comme soutien à l’apprentissage, des questions se posent : comment peuvent-elles supporter les activités que les enseignants mettent sur pied ? Au regard des objets d’apprentissage : qu’est-ce que l’étudiant doit maîtriser dans sa vie professionnelle, dans ses études ultérieures, mais également en tant que citoyen. « L’objet des préoccupations du Réseau REPTIC se situe vraiment là : soutenir les enseignants dans les activités comportant des technologies, en encadrant dans un même temps ces activités. Cela implique de nombreux enjeux dont celui de la gestion de classe à l’ère du numérique et ceux qui sont associés aux diverses formes que prend la formation à distance, tant à la formation régulière qu’à la formation continue. »

C’est pour mieux partager les possibilités offertes par l’intégration du numérique dans la pédagogie collégiale que Nicole Perreault a écrit de nombreux articles, que ce soit dans la revue Pédagogie collégiale, le bulletin Clic, le site Profweb, la Tribune compétences informationnelles, etc.

Un réseau aux réalisations multiples
Le Réseau REPTIC est une communauté de pratique qui regroupe les conseillers pédagogiques TIC. « Il bâtit des cadres de référence. Nous développons de nombreuses ressources pour soutenir les enseignants et les étudiants dans la maîtrise de leurs compétences numériques, et ce, toujours dans une optique de réussite pédagogique et éducative. Ce qui fait la force du réseau, c’est le dynamisme qui anime ses membres. Les gens se sentent en confiance. Il s’agit d’une communauté très généreuse. Qu’on pense aux “appels à tous” qui sont lancés dans nos listes de diffusion. Les gens y répondent promptement et sont très généreux. La personne qui a lancé l’appel à tous diffuse les résultats à tous. Les résultats sont d’ailleurs compilés sur notre site web. Notre force, c’est le 1 + 1 = 3. Investir dans une communauté de pratique, c’est investir de son temps. Les répondants TIC savent que le temps investi est très rentable, tant pour eux que pour le groupe et les enseignants du collégial. Un bel exemple de l’adage voulant que le tout soit plus que la somme de ses parties. C’est ce travail d’équipe qui a permis la réalisation de nombreux projets : le profil TIC des étudiants du collégial, le cadre de référence pour les enseignants visant à soutenir les compétences numériques des étudiants, l’espace ProfilTIC.ca, le projet badge Collégial.ca où est reconnue la maîtrise de ces habiletés. Pensons aussi à cette autre création des répondants TIC : Monimageweb.com, un site qui s’adresse aux étudiants et qui leur permet de se sensibiliser aux risques associés aux réseaux sociaux. C’est une équipe qui a bâti Monimageweb.com. Nous sommes à développer un guide du postulant idéal où seront offertes aux étudiants des stratégies à utiliser en recherche d’emploi sur le Web et comment utiliser les réseaux sociaux pour donner une bonne image de soi et effacer les traces négatives. Nous avons également élaboré un guide d’aide pour les enseignants dans la mise sur pied d’une activité pédagogique intégrant le numérique. Cette ressource sera mise en ligne très bientôt. »

Le dossier du plagiat
D’autres dossiers sont sur la table du Réseau REPTIC. Entre autres, le dossier du plagiat. Depuis la parution du premier article en 2007 dans Profweb, Nicole Perreault constate que le plagiat constitue toujours une « immense préoccupation » pour les enseignants et les collèges. Une équipe de travail, en collaboration avec des membres du Réseau des bibliothèques collégiales du Québec (REBICQ), développe actuellement des ressources pour soutenir les enseignants et les étudiants dans la prévention du plagiat et dans la sensibilisation au respect de l’intégrité intellectuelle.

Concernant l’infonuagique
Autre dossier sur lequel travaille le Réseau REPTIC : le recours à l’infonuagique. Cette pratique fait de plus en plus partie du quotidien des enseignants et des étudiants. « Nous nous intéressons aux impacts de cette approche sur les activités pédagogiques, le suivi, l’utilisation des applications nombreuses, et le travail collaboratif entre les enseignants et entre les étudiants. En collaboration avec Profweb, nous mettons à leur disposition un ensemble de ressources pour les soutenir dans l’utilisation de l’infonuagique dans un contexte pédagogique. »

Le goût de continuer à s’investir
Après 28 ans de travail dans le réseau, Nicole Perreault est toujours aussi dédiée et manifeste le goût de s’investir encore. Parmi les dossiers qui l’intéressent, le plagiat suscite particulièrement son intérêt. « Des solutions existent, sans toutefois pouvoir s’appliquer du jour au lendemain. » Selon elle, le projet de badge collégial pour reconnaître la maîtrise de compétences formelles ou non formelles devrait prendre une certaine importance au cours des prochaines années. « Je vais continuer à m’intéresser à tout ce qui peut soutenir la réussite des étudiants. Les approches pédagogiques associées au recours au numérique offrent un champ considérable de possibilités surtout dans une perspective de faciliter le travail de l’enseignant. »

Dans son hommage à Nicole Perreault, l’AQPC souligne « sa facilité à susciter la collaboration et à rassembler les gens autour d’un projet, son dynamisme, son entrain et ses qualités de communicatrice. » Ce sont ces qualités qui font d’elle une lauréate de choix pour le prix Gérald-Sigouin 2018.

Le Portail se joint à toute la communauté collégiale pour féliciter la récipiendaire de ce prix et profite de l’occasion pour ajouter son nom à sa galerie des personnalités marquantes en pédagogie du réseau collégial.




Texte de l'Allocution de Nicole Perreault lors de la remise du prix

Monsieur le président d’honneur du colloque (Emmanuel Montini),
Monsieur le président de l’AQPC (Richard Moisan),
Madame l’animatrice du colloque (Julie Roberge)
Monsieur l’animateur du colloque (Rénald Côté),
Chers organisateurs du colloque de l’AQPC, incluant les volontaires du Cégep de Saint-Hyacinthe,
Chers membres des organismes partenaires TIC,
Chers enseignants, chères enseignantes et professionnels du réseau collégial,
Et particulièrement chers membres du Réseau des répondants TIC (ma gang !)

Bonjour !

Évoluer dans le réseau collégial est une des plus belles choses qui me soient arrivées dans ma vie professionnelle et, entre nous, dans ma personnelle aussi…

Évoluer dans le réseau collégial, ça a été et ce sera toujours pour moi avoir la possibilité de profiter du meilleur de ce qu’une vie professionnelle peut offrir: apprendre, entendre, chercher, découvrir, construire, communiquer.

Évoluer dans le réseau collégial, c’est aussi avoir la chance tisser des liens avec des gens extraordinaires, avec des gens passionnés, curieux, ouverts aux situations nouvelles et généreux du partage de leurs expérimentations.

Très rapidement, à mon arrivée dans le réseau collégial, j’ai eu la chance de « triper » bien fort dans ma discipline d’enseignement, la psychologie, mais aussi de m’intéresser aux applications pédagogiques de l’ordinateur (comme on les appelait alors).

L’immense potentiel offert par l’essor d’Internet m’a incitée à me consacrer à temps plein au numérique, mais en gardant toujours en tête, la chose qui m’est la plus importante, la réussite de nos étudiants, en tant que futurs étudiants universitaires, en tant que travailleurs et en tant que citoyens à part entière.

Quand je suis devenue animatrice du Réseau REPTIC, il y a près de 15 ans maintenant, les technologies et le numérique étaient encore considérés par certains comme quelque chose d’un peu ésotérique.

On assistait la création d’outils mais leurs applications pédagogiques, en tant qu’objet d’apprentissage et en tant que soutien à l’apprentissage, étaient encore nébuleuses et peu documentées.

Quinze ans plus tard, l’utilisation du numérique est devenu tellement essentiel, dans l’enseignement, dans l’apprentissage et en formation à distance, que le MÉES a produit un plan d’action pour soutenir son intégration dans l’éducation et dans l’enseignement supérieur.

Déjà il y a quinze ans et bien avant, plusieurs organismes se consacraient à nous faire découvrir le potentiel du numérique et à nous accompagner dans ce labyrinthe technologique.

Je pense à PERFORMA et à l’APOP pour le perfectionnement, crédité ou non, des enseignants et des professionnels.

Je pense à la VTÉ et à ses laboratoires d’expérimentations novatrices et à DECclic Moodle qui a développé un environnement numérique d’apprentissage de grande qualité.

Il y aussi l’ARC qui a toujours soutenu les chercheurs dans le domaine de la technopédagogie et le CDC pour le partage de ces recherches.

Et puis il y a le Cégep à distance qui, avec une dizaine de collèges, a participé au projet Cégeps en réseau.

Il faut aussi souligner les ressources d’enseignement et d’apprentissage de qualité développées par le CCDMD depuis des années.

Je pense également aux organismes qui permettent à des enseignants de diffuser le fruit de leurs travaux et de leurs réalisations.
• La revue Pédagogie collégiale est un deux ceux-là (et j’en ai profité…)
• Mais il y aussi Profweb qui est un bassin d’inspiration inépuisable pour toute personne qui s’intéresse à ce que vous, les enseignants, faites concrètement dans la classe avec le numérique.
• Profweb a aussi beaucoup contribué à sensibiliser le réseau collégial à la maîtrise des compétences numériques de nos étudiants en mettant en ligne l’espace ProfilTIC.ca qui est de plus en plus utilisé dans le réseau collégial. 

Finalement, je pense aux membres du Réseau des répondants TIC (« ma gang »): vous êtes des gens formidables, généreux, motivés, motivants qui avez toujours cru à la force du partage et au principe qui dit que « le tout est plus grand que la somme de ses parties ». Jamais le Profil TIC des étudiants, MonImageWeb.com ou le projet Badge Collégial.ca n’auraient pu voir le jour si vous ne vous y étiez pas investis avec autant de volonté et de bonne humeur. Merci Huguette, Lorraine, Marilyn, Marie-Josée, Daniel, Lisa, Madona, Frank, David, Rafael, Manon, Martin, René et tous les autres.

Je tiens à remercier l’AQPC pour ce prix, mais je tiens aussi à le partager avec tous ces gens et avec tous ces organismes qui contribuent au développement de la pédagogie au collégial et qui sont ma grande source d’inspiration.

Merci également à la Fédération des cégeps qui m’a laissé toute la latitude pour réaliser les projets chers aux membres du Réseau REPTIC.

Et merci au MÉES qui a subventionné les projets du Réseau REPTIC.



Les partenaires du Portail