NOUVEAU Alertes du Portail


Toute l'actualité du réseau collégial dans votre boîte de courriel.

Dossiers / Recherche et innovation / Pratiques sociales et éducatives novatrices

Vestechpro : pour des vêtements innovants et intelligents



Entrevue de Madame Marie Lacoursière  avec madame Paulette Kaci, directrice générale de Vestechpro, Centre de transfert technologique dans le domaine de l’habillement affilié au Cégep Marie-Victorin.

Paulette Kaci cumule près de 20 ans d’expérience en gestion de projets, planification stratégique, développement des affaires. Forte de cette expérience, elle a démarré en 2011 les activités de Vestechpro. De plus, sa connaissance des défis liés à la formation, à la recherche et au transfert de technologie lui permet de bien comprendre les enjeux actuels de l’industrie de l’habillement.

Le Cégep Marie-Victorin offre trois programmes dans le secteur du vêtement. Notamment ceux de Design de mode, Commercialisation de la mode et le module Production de la mode. En octobre 2010, le ministre de l’Éducation donne au Collège l’autorisation de mettre sur pied un centre collégial de transfert de technologie dans le domaine du vêtement. Vestechpro a démarré ses opérations en mars 2011. Il a pour mission d’accompagner les entreprises du secteur dans leurs projets d’innovation, de leur proposer de multiples services au niveau de l’aide technique, de la formation et de la diffusion d’information par le biais de colloques, de conférences ou de publications. L’organisation se fait rapidement connaître dans l’industrie du vêtement. Paulette Kaci assume la direction générale de Vestechpro depuis sa création. Nous avons échangé avec elle.

Structure et mission du CCTT
Vestechpro est un OSBL doté d’un conseil d’administration de neuf personnes, qui regroupe des représentants de l’industrie, designers, manufacturiers, détaillants, et aussi des représentants du collège, ce qui lui permet d’être à l’écoute des besoins de l’industrie et de travailler à ce que le centre soit en lien avec ses préoccupations. Vestechpro est constitué d’une petite équipe de sept personnes; cette équipe très active est composée majoritairement de femmes : la direction générale, une directrice technique, une chargée de projet en recherche, une conseillère en développement des affaires, une assistante de recherche, une conseillère en communication et marketing, une technicienne de laboratoire. Avec cette équipe collaborent des enseignants des différents programmes de l’École de mode ainsi que des collaborateurs externes recrutés dans le cadre de certains dossiers. Vestechpro travaille à développer ses services auprès de l’industrie.

Recherche appliquée
Dans le domaine de la recherche appliquée, trois créneaux de recherche ont été ciblés, soit le vêtement intelligent, le vêtement adapté et l’anthropométrie.

Vêtement adapté
La directrice générale précise pourquoi le créneau du vêtement adapté a été ciblé. « Avec le vieillissement de la population, de nouveaux besoins surgissent et l’offre de vêtements est extrêmement limitée. Des besoins particuliers se font sentir. Vestechpro collabore dans ce sens au développement de nouveaux types de vêtements qui permettront plus de confort et qui répondront à ces besoins. »
Actuellement le CCTT développe un modèle de vêtement pour adolescents et jeunes adultes qui vivent avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA) et qui, dans certaines situations de crise, ont besoin d’un vêtement qui assure une pression sur certaines parties du corps. C’est un projet de recherche qui se réalisera avec un autre CCTT, le CRISPESH, dans le domaine de l’innovation sociale. Grâce aux expertises de chacun des centres, un vêtement répondant au besoin particulier de cette clientèle sera développé dans la prochaine année.

Le centre a également travaillé à la conception d’une couche-culotte lavable pour des personnes âgées vivant en CHSLD. Un vêtement a été également développé pour des personnes qui souffrent de problèmes de dextérité qui les rendent incapables de boutonner, déboutonner une blouse (dextérité fine) ou qui les empêchent de lever leur bras très haut pour enfiler leurs vêtements (dextérité large). Une recherche est en cours pour développer un couvre-jambes utile aux personnes qui circulent en fauteuil roulant.

Vêtements intelligents
Quelques réalisations ou projets de recherche sont en cours dans le créneau du vêtement intelligent, notamment avec un vêtement qui permet la prise en continu des signes vitaux, tels la pression artérielle, le rythme cardiaque. La directrice générale explique : « Dans ce créneau, nous travaillons généralement avec des entreprises qui développent la technologie à intégrer dans un vêtement ou un accessoire; nous assurons la conception du vêtement en prenant soin que toutes les contraintes imposées par la technologie soient considérées dans la conception du vêtement. Par exemple, lorsque des capteurs sont intégrés à des vêtements, ils doivent être placés à des endroits précis du corps et être en contact constant avec la peau. Pour que le vêtement puisse jouer adéquatement son rôle, le choix du textile et le respect de la morphologie de la clientèle à laquelle il s’adresse sont des éléments essentiels. Le domaine du vêtement intelligent constitue un marché en émergence et avec un avenir très intéressant parce qu’il allie le design de vêtement et la technologie. Vestechpro travaille avec d’autres centres de recherches comme le CIMEQ, situé à Sainte-Thérèse, en électronique, le CCTT de Trois-Rivières, C2T3, en télécommunications, et le Groupe CCTT de St-Hyacinthe en ce qui concerne les textiles innovants et les nouveaux matériaux... Dernièrement, nous avons reçu un financement pour réaliser une étude de faisabilité pour mettre sur pied un incubateur d’entreprise pour vêtements intelligents. »

L’anthropométrie, les dimensions du corps humain
Vestechpro entend lancer prochainement un projet de recherche autour d’une campagne de mensuration pancanadienne auprès d’un échantillon de quelques milliers de personnes. Une prise de mesures serait ainsi faite à l’aide de scanner corporel afin d’établir des gabarits de mesure qui seront utilisées pour inciter les entreprises à réviser leurs standards de tailles. Le projet n’est pas encore complètement ficelé, mais pourrait être annoncé sous peu.

Le CCTT effectue également une recherche se rapportant au concept d’image de soi et de perception corporelle en collaboration avec le CCTTECOBES, qui est le Centre d’étude des conditions de vie et des besoins de la population affilié au Cégep de Jonquière. L’image corporelle présentée par l’industrie de la mode représente trop souvent un idéal déconnecté de la réalité, ce qui a des conséquences énormes sur l’estime de soi et la satisfaction à l’égard de son image corporelle. Ce projet s’attarde donc à l’impact de ces pratiques sur la perception de son image, qui est comparée à l’image réelle obtenue par scanner corporel.

Des collaborations élargies
Le centre collégial en transfert de technologie Vestechpro travaille en collaboration avec d’autres centres, des universités comme l’École Supérieure de Mode de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Le but de la recherche est de créer des connaissances dans les différents créneaux de recherche, pour ensuite les transférer aux entreprises avec lesquelles Vestechpro collabore.

Les liens avec les enseignants
La plupart des projets de recherche financés par le fédéral ou le provincial exigent une participation ou une collaboration d’effectifs enseignants et étudiants. C’est vrai aussi chez Vestechpro. Les étudiants travaillent beaucoup avec les enseignants de l’École de mode, mais également avec ceux de Réadaptation physique. La recherche dans le secteur du vêtement est relativement nouvelle au Québec, et les enseignants de l’École de mode ont largement contribué à la mise sur pied du centre. L’intérêt s’est confirmé par leur implication et leur participation à des projets de recherche.
Vestechpro organise différentes conférences à l’intention des enseignants et des étudiants. Un concours vient d’être lancé avec l’entreprise 3MMC ScotchliteMC pour développer des vêtements urbains avec des textiles réfléchissants de haute visibilité. Le taux de participation est de l’ordre de 65 % chez les finissants de Design de mode. Six finalistes ont été retenus et doivent concevoir les vêtements. Trois d’entre eux se distingueront lors du Gala Créatif du Cégep Marie-Victorin qui aura lieu le 12 mai prochain au Centre des Sciences de Montréal. Vestechpro est de plus très actif auprès des étudiants et des enseignants afin de leur présenter les nouvelles réalités de l’industrie. Le Québec et le Canada se positionnent très bien dans les vêtements techniques. Les étudiants doivent en être conscients et avoir accès à ces secteurs émergents. De par son rôle, le CCTT doit conscientiser le milieu. Il le fait de façon dynamique et soutenue.

En quatre ans, Vestechpro a obtenu douze subventions pour des projets de recherche, confirme la directrice générale : « L’équipe est très satisfaite de cette performance. Ce n’était pas gagné d’avance. Malgré le fait que le secteur ne soit pas nécessairement porteur en matière de recherche, nous avons réussi à développer nos créneaux, à faire des alliances et des collaborations. Notre équipe est très proactive quant à la promotion et à la réalisation des services d’aide technique. Différents programmes viennent nous soutenir dans cette offre de service. Les entreprises n’ont pas toujours les ressources financières pour faire appel à nous. Nous les guidons vers des aides financières qui sont disponibles, soit au fédéral, soit au provincial. Nous avons aussi réussi à obtenir du financement pour avoir des équipements, pour faire du développement de prototypes. Nous avons des laboratoires équipés de machines à coudre, de scanners corporels, de logiciels pour la conception des patrons. Nous utilisons ces équipements dans le cadre de projets pour nos clients. Depuis peu, nous offrons des formations sur mesure aux entreprises; nous constatons que ça répond à un besoin de perfectionnement. Nous avons lancé notre catalogue de formations en début d’année et la demande est là sur des besoins spécifiques tels que l’impression textile, sur l’établissement du prix de revient. La formation est vraiment structurée en fonction de la réalité des entreprises. On est là pour s’adapter à leurs besoins. »

Quelles sont vos plus grandes aspirations?
La question a été posée. Paulette Kaci est claire : « Nos aspirations sont de deux ordres. Il y a l’industrie du vêtement qui vit des moments difficiles avec la fermeture de plusieurs entreprises. Quand on voit ça, on se questionne sur son avenir, mais il y en a un parce que nous rencontrons dans le milieu des gens qui veulent développer, faire une production locale. Ils sont prêts à se battre pour que l’industrie se porte mieux. Dans ce contexte, nous voulons être un outil pour leur permettre d’atteindre leurs objectifs. C’est en innovant, en faisant de la recherche, en adoptant les technologies que le secteur va se développer. Il faut voir loin! Nous sommes à la croisée des chemins. Pour se distinguer sur la scène internationale, il faut avoir des produits innovants; il faut se distinguer par la qualité et la créativité. Il faut faire en sorte que tous nos efforts aillent dans ce sens. On ne retrouvera pas l’industrie comme celle d’il y a 20 ou 30 ans avec beaucoup d’emplois. Mais, il faut voir autre chose et le construire aujourd’hui avec des créneaux très pointus, comme les vêtements intelligents par exemple!

» Notre centre de recherche est encore jeune. Nous sentons une volonté chez les jeunes de faire le vêtement autrement. Nous avons de belles réussites et de beaux projets qui se développent. Nous devons travailler ensemble et être appuyés par les pouvoirs publics. Cette industrie doit survivre en se transformant par l’innovation. »





 
NOUVEAU

Les alertes du Portail

Le Portail est fier de vous offrir un tout nouveau service d'alertes. Recevez un résumé quotidien de ce qui a été publié sur le portail, ou des notifications instantanées par courriel sur des sujets qui vous intéressent.

 
 
>> lescegeps.com/alertes
 
 

 




Les partenaires du Portail