Dossiers / Recherche et innovation / Le numérique

L’engagement étudiant dans les services d’animation socioculturelle des cégeps



Par Mme. Pascale Corney, conseillère à la vie étudiante, Collège Ahuntsic.

Projet d’intégration présenté au programme de Maîtrise en management des entreprises culturelles (M.M.E.C.), HEC Montréal, mai 2014.

Présentation
Au Québec, peu de recherches portent sur l’engagement et la réussite éducative des cégépiens. Certaines ont été réalisées dans d’autres provinces du Canada, de même qu’aux États-Unis, mais au Québec, on commence à peine à aborder le sujet. L’avis d’expert publié en mai 2014 cherche à déterminer quels sont les facteurs qui favorisent l’engagement des étudiants collégiaux, en particulier au sein des services d’animation socioculturelle. Il vise à donner à l’ensemble des cégeps des exemples pouvant être transférés dans leur propre collège ou pouvant inspirer les activités et les modes de fonctionnement.

Cette recherche émane de la volonté du Réseau intercollégial des activités socioculturelles du Québec (RIASQ) de mieux connaître les liens qui existent entre la culture et l’éducation. Le RIASQ est une corporation à but non lucratif, créée en 1995, qui œuvre au développement d’activités éducatives de loisir culturel pour les jeunes du milieu collégial. Parmi ses objectifs, on retrouve la promotion du rôle éducatif des activités de loisir culturel et la promotion de l’apport de ces activités dans la réussite éducative de l’étudiant. Ce réseau regroupe la grande majorité des services d’animation socioculturelle des collèges, centres d’études ou campus du Québec .

Cet avis d’expert a été développé dans le cadre de la Maîtrise en management des entreprises culturelles, offerte à HEC Montréal.

Méthodologie
Les principaux auteurs et organismes qui nous ont permis de constituer la revue de littérature sont le Dr George D. Kuh, de l’Indiana University, Tricia A. Seifert, de l’Ontario Institute for Studies in Education, University of Toronto, le Conseil supérieur de l’éducation, Maurice Carrier, pour la Fédération des cégeps et Jacques Roy, pour le RIASQ . La documentation a été rassemblée et présentée sous six thématiques, soit la participation et l’engagement des étudiants, la culture organisationnelle, la réussite éducative, les liens avec la pédagogie, le rôle du service d’animation socioculturelle et les besoins des étudiants. Tous les chercheurs cités mettent en lumière l’importance de l’étudiant. Il se doit d’être au cœur de la mission et de la vision non seulement d’un cégep, mais aussi de tous ses services et ses départements.

En juin 2013, un sondage a été transmis à l’ensemble des délégués des collèges membres du RIASQ, soit une personne par collège, qu’elle soit conseillère à la vie étudiante ou technicienne en loisirs. L’objectif de ce sondage était de recueillir auprès des 69 cégeps, centres d’études et campus alors membres du RIASQ  des informations sur l’environnement interne de leur service d’animation socioculturelle. Grâce à ce sondage, nous avons pu faire une présélection des cégeps que nous souhaitions interviewer par méthode de cas comparés.

L’analyse du projet éducatif ainsi que du plan stratégique en cours a permis de finaliser les choix de cégeps pour les entrevues afin d’établir les cinq cas à comparer. Nous avons délibérément cherché des collèges qui traitaient d’engagement collectif pour créer un milieu de vie pour les étudiants, tout en étant très différents l’un de l’autre. Nous souhaitons avoir un portrait le plus hétérogène possible. Avec la revue de littérature, les entrevues menées auprès de cinq cégeps choisis représentent le cœur de ce travail. C’est auprès des neuf personnes rencontrées que nous avons pu approfondir notre sujet de recherche et obtenir des pistes de réponses à notre question. Ces entrevues nous ont permis d’approfondir notre connaissance de leur milieu et de leurs pratiques, en plus de recueillir des données qui ont contribué à développer à la fois notre analyse et nos recommandations.

Les cinq cégeps choisis (tableau 1) pour faire l’objet d’une recherche plus approfondie l’ont été en fonction des critères suivants : taille de la population étudiante (petit, moyen ou gros cégep), la région géographique, le type de structure administrative, les programmes d’études et activités offertes, le plan stratégique et le projet éducatif et une vie étudiante riche.

Tableau 1 : Établissements ayant participé à l’étude

Collèges ayant participé

Ville

Région géographique

Cégep Gérald-Godin

Sainte-Geneviève (Montréal)

Montréal

Cégep Édouard-Montpetit

Longueuil

Montérégie

Cégep de Jonquière

Jonquière

Saguenay-Lac-Saint-Jean

Cégep Beauce-Appalaches

Saint-Georges

Québec

Cégep Garneau

Québec

Beauce-Appalaches

Parmi les cinq cégeps sélectionnés, deux sont de plus petite taille (Beauce-Appalaches et Gérald-Godin), un est de taille moyenne (Jonquière) et deux sont de grande taille (Édouard-Montpetit et Garneau). Trois cégeps ont une majorité d’étudiants inscrits à un programme technique, même si la seule forte majorité se trouve au Cégep de Jonquière. C’est d’ailleurs dans ce cégep qu’on retrouve proportionnellement le plus d’étudiants provenant de l’extérieur de la région. À Gérald-Godin, c’est l’opposé, le pourcentage d’inscription à un programme préuniversitaire domine le tableau. Finalement, tous ces cégeps sont établis depuis longtemps dans le paysage de leur région, sauf Gérald-Godin, dernier né de tous les cégeps, qui a accueilli ses premiers étudiants en 1999.

Analyse
Malgré la spécificité de chaque cégep, on peut dégager plusieurs points communs entre eux. Parmi ceux-ci, notons : la place importante accordée à l’engagement étudiant et au service d’animation socioculturelle dans les documents administratifs (plan stratégique, projet éducatif, plan de réussite), le travail de terrain et la proximité avec les étudiants ainsi que les projets et la mise en valeur des comités étudiants.

Pour l’analyse, les sujets déjà explorés ont été regroupés en deux thématiques distinctes, soit la culture institutionnelle axée sur l’étudiant et la valorisation de l’étudiant. Nous croyons que si la culture organisationnelle d’un établissement est axée sur l’étudiant, cela se reflétera tant dans ses documents administratifs (plan stratégique et de réussite) que sur le terrain (meilleure évaluation des besoins des étudiants, plus de liens entre les services, notamment la pédagogie). Le rôle du service d’animation socioculturelle est également mieux connu, tout comme sa place dans la réussite éducative des étudiants. Avoir un esprit collège axé sur l’étudiant, c’est favoriser le sentiment d’appartenance des membres du personnel autour d’un projet commun, soit l’engagement et la réussite éducative.

Quant à la valorisation de l’étudiant, elle permet de mieux le connaître en plus de favoriser sa participation et son engagement dans les activités socioculturelles. Il faut offrir une expérience collégiale à l’étudiant et tous les services et les départements doivent y jouer un rôle. La proximité, le travail sur le terrain, la reconnaissance de l’implication sont tous des éléments importants pour favoriser l’engagement de l’étudiant.

Recommandations
La littérature existante et les entrevues effectuées avec cinq cégeps, combinées à l’analyse des données, nous amènent à proposer un certain nombre de recommandations qui peuvent être appliquées à court ou moyen termes. Elles visent toutes à favoriser l’engagement étudiant au sein du service de l’animation socioculturelle et ultimement à créer un milieu de vie pour tous ceux qui sont de passage dans un établissement d’enseignement collégial. Ces mesures peuvent être modelées différemment d’un cégep à l’autre et peuvent être complémentaires ou s’ajouter aux mesures déjà existantes. En tout, quatorze recommandations sont présentées et elles sont soit de nature générale, soit de nature spécifique. Les recommandations de nature spécifique présentent les liens entre les services d'animation et les étudiants, les liens entre l'animation et la pédagogie,les liens entre la direction générale et l'animation et, finalement les liens entre la pédagogie, l'animation et les étudiants. Voici le modèle choisi pour illustrer la culture qui devrait régner au sein des collèges.

Générales

Trois recommandations relèvent de la culture organisationnelle et s’appliquent à l’ensemble de l’organisation :
• Documents officiels : le plan stratégique, le plan de réussite et le projet éducatif (s’il y a lieu) doivent être orientés vers l’étudiant et la place qu’on lui accorde. L’ensemble des documents répertoriés pour cet avis d’expert traite de l’engagement étudiant et de réussite éducative et identifie l’importance de la vie étudiante et des activités socioculturelles pour arriver à ces fins.
• La direction générale joue un rôle crucial dans le développement de cet esprit collège. Elle doit y croire et appuyer toutes les démarches pouvant favoriser l’engagement et la réussite éducative de l’étudiant.
• Favoriser le partage d’information concernant la réussite de l’étudiant entre les directions. La réussite éducative est l’affaire de tous.

Spécifiques

Quatre recommandations concernent les liens entre le service d’animation socioculturelle et les étudiants. Celles-ci visent à encourager la participation et renforcer l’engagement de ces derniers.
• Favoriser la création et le maintien de nombreux comités étudiants.
• Favoriser la proximité entre les membres du personnel du service d’animation socioculturelle et les étudiants.
• Mettre en place des activités de reconnaissance de l’implication étudiante.
• Déployer les moyens nécessaires pour bien connaître les nouveaux étudiants : leurs besoins, leurs intérêts, afin de développer une programmation d’activités qui suscitera plus de participation.

Trois recommandations concernent les liens avec la pédagogie. Celles-ci visent à assurer une meilleure connaissance du rôle commun que peuvent jouer les deux parties et à renforcer leurs liens.
• Favoriser la présence du service de l’animation socioculturelle sur les différents comités de programme afin de stimuler la création d’activités conjointes.
• Favoriser la mise en place d’activités périscolaires à participation obligatoire.
• Adapter le calendrier scolaire lorsqu’un collège est l’hôte d’un événement intercollégial.

Trois mesures visent à faire reconnaître le rôle du service d’animation socioculturelle dans la réussite éducative de l’étudiant.
• Reconnaître l’apprentissage réalisé grâce à la participation aux activités socioculturelles. Pour suivre les résultats académiques, cela peut impliquer de faire un relevé des notes des étudiants.
• Favoriser au sein de l’établissement le partage d’information concernant les événements et réalisations du service de l’animation socioculturelle pour reconnaître l’engagement étudiant
• Dans les cégeps à forte concentration technique, l’implantation d’une entreprise-école représente un bon moyen pour joindre les étudiants.

Finalement, la dernière recommandation concerne les liens entre la pédagogie, l’animation et les étudiants.
• Allouer les ressources financières nécessaires à la réalisation de projets étudiants et favoriser leur encadrement (enseignant ou autre membre du personnel).

Ces recommandations permettent de dégager certains facteurs généraux qui permettent de favoriser l’engagement étudiant dans les services d’animation socioculturelle des cégeps.

La version complète de cette recherche est disponible sur le site du RIASQ :
 

Quelques-uns des textes consultés :

CARRIER, M. (2009). Conditions et pratiques éducatives qui favorisent l’engagement de l’étudiant et le succès dans ses études. Fédération des cégeps.

CONSEIL SUPÉRIEUR DE L’ÉDUCATION. (2008). Au collégial – l’engagement de l’étudiant dans son projet de formation : une responsabilité partagée avec les acteurs de son collège. Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport.

CÔTÉ, R. (2006). Les services aux étudiants : le bonheur est-il un objectif éducatif?. Dans L.Héon, D.Savard et T.Hamel (dir.). Les cégeps : une grande aventure collective québécoise. Québec : Presses de l’Université Laval, 199-219.

KUH, G.D., KINZIE, J., BUCKEY, J.A., BRIDGES, B.K., HAYEK, J.C (2006). What Matters to Student Success : A Review of the Literature. National Postsecondary Education Cooperative.

SEIFERT, T.A., ARNOLD, C., BURROW, J., BROWN, A. (2011). Appuyer la réussite des élèves : le rôle des services aux étudiants dans les établissements d’enseignement postsecondaire de l’Ontario.

Le Conseil supérieur de la qualité de l’enseignement supérieur.

SEIFERT, T.A., PEREGRINA-KRETZ, D. (2013). What defines student success: a multiple choice question. [Présentation PowerPoint]. Présentation pour la réunion annuelle de la Society for the Study of Higher Education, Victoria, CB.

SEIFERT, T.A., BURROW, J. (2013). Faculty perceptions of student affairs and services in Ontario colleges and universities. [Présentation PowerPoint].

ROY, J. (2007). La pratique d’activités socioculturelles au collège : un soutien réel à la réussite. RIASQ. [En ligne].





 
NOUVEAU

Les alertes du Portail

Le Portail est fier de vous offrir un tout nouveau service d'alertes. Recevez un résumé quotidien de ce qui a été publié sur le portail, ou des notifications instantanées par courriel sur des sujets qui vous intéressent.

 
 
>> lescegeps.com/alertes
 
 

 




Les partenaires du Portail