NOUVEAU Alertes du Portail


Toute l'actualité du réseau collégial dans votre boîte de courriel.

Dossiers / Pédagogie / Apprentissage et réussite scolaire

Le programme TERRE : une formation unique en hydroélectricité au Cégep de Jonquière



Le programme d’attestation d’études collégiales (AEC) Technologies des énergies renouvelables et rendement énergétique (TERRE) du Cégep de Jonquière est le tout premier programme offrant une formation en hydroélectricité dans le réseau de l’éducation au Québec. Il atteste de l’expertise des finissants du programme dans ce domaine de pointe par le biais d’un programme technique multidisciplinaire, riche et complet, réunissant les compétences de neuf champs d’expertise.

En plus des heures en classe laboratoire, le programme comprend deux stages ainsi qu’une imposante formation spécifique en hydroélectricité. Les finissants ont pu faire leur marque et être embauchés dans des entreprises reconnues telles que : Senvion [entretien et maintenance du parc d'éoliennes de Rivière-du-Moulin], Énergie Brookfield [répartiteur salle de contrôle pour parcs éoliens et solaires] et Produits forestiers Résolu, division Hydro-Saguenay [technicien opération centrale hydroélectrique]. Les exigences pour travailler dans des postes de contrôle ou de répartition nécessitent des compétences multiples et pointues qui ne s’acquièrent dans aucune autre formation dans le réseau public.

Marie Lacoursière échange avec mesdames Lisa Lavoie, conseillère pédagogique, responsable de programmes secteur techniques physiques, Colette Fournier, directrice de la formation continue et des affaires internationales et monsieur Gilles Bélanger, directeur chez Hydro‐Saguenay.

Session « Centrale-école »
Depuis 2013, le Cégep de Jonquière a conclu un partenariat pour utiliser les installations de la centrale Murdock-Wilson de Produits forestiers Résolu, division Hydro-Saguenay. La session en hydroélectricité est communément appelée « session Centrale-école » puisque la majorité des cours se déroulent dans les installations de Produits forestiers Résolu, division Hydro-Saguenay. Les cours visent deux grandes compétences : appliquer les principes relatifs aux équipements de puissance et analyser un réseau hydroélectrique pour la prise de décisions quant à son exploitation et à la fiabilité des équipements. Sa mise en place est le fruit d’un partenariat sans précédent, démontrant la réelle capacité de Mastera-Formation continue à décloisonner la formation pour la rendre plus représentative des compétences exigées sur marché du travail à savoir :

Les besoins en formation exprimés par les propriétaires de centrales hydroélectriques;

La révision en profondeur par le Cégep de son attestation d’études collégiales (AEC) en Technologies des énergies renouvelables et rendement énergétique (TERRE) pour ajouter des contenus en énergie hydroélectrique;

L’expertise du Centre des services aux entreprises de la commission scolaire De La Jonquière dans le domaine de la formation des employés des centrales hydroélectriques;

L’intérêt de la Commission scolaire et du Cégep de coopérer pour répondre adéquatement aux besoins de formation de la main-d’œuvre régionale;

Le réseau Hydro-Saguenay de Produits forestiers Résolu est un réseau indépendant avec plusieurs unités de production, des approvisionnements et des clients;

L’intérêt de la Compagnie de collaborer pour répondre aux besoins de formation en permettant au Cégep de profiter de ses installations.

Une entente de partenariat efficace

La commission scolaire De La Jonquière, Produits forestiers Résolu Canada inc. [PFR] et le Cégep de Jonquière, ont signé une entente de partenariat afin d’offrir une formation spécialisée sur l’hydroélectricité dans les installations de la centrale Murdock‐Wilson de Shipshaw. En effet, issue d’un besoin de main-d’œuvre qualifiée à l’opération de centrales chez Produits forestiers Résolu, division Hydro-Saguenay, et rendue possible par l’expertise de la commission scolaire De La Jonquière, la session Centrale-école s’inscrit parfaitement dans le cursus du programme TERRE du Cégep de Jonquière. Les étudiants explorent les différentes facettes de la haute tension et acquièrent les notions nécessaires à l’opération de centrales.

Cette session de six cours est offerte dans le cadre du programme d’AEC Technologies des énergies renouvelables et rendement énergétique, développée par Mastera, le service de formation continue du Cégep de Jonquière. Elle permet aux futurs diplômés d’occuper des postes de technicienne ou technicien en service-conseil, en service et installation, en soutien technique et exploitation ou encore de technicienne ou technicien en hydroélectricité. « Il s’agit d’un partenariat où les grands gagnants sont les diplômés et l’industrie. Pour les deux établissements d’enseignement que sont la commission scolaire De La Jonquière et le Cégep de Jonquière, ce partage d’expertise permet d’offrir à des adultes, qui font un retour aux études, une formation unique au Québec. Mastera est constamment à la recherche d’innovation pour répondre aux besoins de formation, dans un souci de répondre aux besoins liés aux secteurs priorisés. Le programme TERRE a été ciblé par la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT) comme un programme prioritaire pour l’ensemble du Québec et pour le Saguenay Lac-St-Jean. L’offre de formation continue est par le fait même enrichie », souligne Colette Fournier, directrice de la formation continue et des affaires internationales du Cégep de Jonquière.

Une solide combinaison de formation et les fruits d’un travail d’équipe soutenu

La session hydroélectricité est issue d’une combinaison de différentes formations offertes par le Centre de service aux entreprises de la commission scolaire De La Jonquière dans différents milieux de travail [Énergie Brookfield, Produits forestiers Résolu, division Hydro-Saguenay, Rio Tinto Alcan-Énergie électrique] répondant à des besoins de formation. Des besoins, pour lesquels la seule formation offerte était le programme des nouveaux employés d’Hydro-Québec, étaient difficilement comblé

Une cohorte dynamique et stimulée

Afin de consolider les connaissances et les compétences de leurs étudiants, les enseignants du volet Centrale-école, messieurs Christian Martel, Luc Loiselle et Gaétan Brassard, leur ont demandé de travailler en équipe tout au long de la session sur un projet de nouvelle centrale hydroélectrique sur la rivière Valin. En collaboration avec Produits forestiers Résolu, division Hydro-Saguenay, les étudiants ont proposé des projets avec toute la créativité qui leur est reconnue.

Chaque équipe devait analyser les informations du devis et proposer un concept d’implantation d’une centrale hydroélectrique sur une rivière non exploitée avec un certain potentiel. Un comité d’évaluation composé d’experts de l’industrie a jugé les projets lors d’une présentation. Les quatre finissants ayant présenté les meilleurs projets ont reçu une bourse de 500 $ offerte par Produits forestiers Résolu.

          

Martin Brouillard, Christopher Rannou-Poulin, Maxime Simard,Nicolas             Champagne-Labrosse.

En soulignant la réussite de ces finissants, PFR mettait également en lumière, par ce geste, l’importance d’un tel programme. Énergie Brookfield reconnaît de plus  en grande première, la session Centrale-école comme une des formations appropriées pour l’opération de ses centrales. Ainsi, Mastera a accueilli dans ses rangs un nouvel employé de Brookfield qui s’est joint à la cohorte des étudiants du programme TERRE pour cette session.

Énergie Brookfield formait habituellement sa main-d’œuvre nouvellement embauchée par le biais du programme des nouveaux employés offert par Hydro-Québec, qui donne elle-même cette formation à ses employés à l’interne. Cette année, des ententes ont permis d’accueillir un employé de Énergie Brookfield afin qu’il participe à la session Centrale-école. De cette manière, Brookfield remplaçait la formation d’Hydro-Québec par celle du Cégep de Jonquière.

Effets sur le dynamisme de la formation

Accueillir un nouvel employé de Brookfield a permis des discussions au sein du groupe sur la fonction de travail. Discuter du vécu réel d’une personne est encore beaucoup plus formateur que d’écouter un exposé théorique. « Pour nos finissants, cela a été fort enrichissant. Pour le Collège également parce que cette incursion a même permis de faire quelques ajustements au regard des notions vues et des activités proposées par les enseignants. Un contexte dynamique d’apprentissage et de développement est ainsi créé mettant de l’avant une discipline à la fine pointe des besoins des uns et des autres. » de conclure nos interlocuteurs.





 
NOUVEAU

Les alertes du Portail

Le Portail est fier de vous offrir un tout nouveau service d'alertes. Recevez un résumé quotidien de ce qui a été publié sur le portail, ou des notifications instantanées par courriel sur des sujets qui vous intéressent.

 
 
>> lescegeps.com/alertes
 
 

 




Les partenaires du Portail