Dossiers / Pédagogie / Apprentissage et réussite scolaire

Apprenti collégien en action : un phare propice à la persévérance scolaire



Entrevue de madame Marie Lacoursière avec Mesdames Johanne Giguère et Chantale Bilodeau, enseignantes au Cégep de Sainte-Foy, et Line Houde, conseillère pédagogique responsable du dossier de l'approche orientante à la Commission scolaire de la Capitale.

Intéresser des jeunes à la poursuite d’études supérieures et leur faire réaliser qu’ils ont le potentiel pour ce faire, leur faire connaître des domaines de formation méconnus où les emplois sont nombreux, et ce, particulièrement dans la grande région de Québec, voilà le défi ambitieux relevé par deux enseignantes et une professionnelle à travers le projet : Apprenti collégien en action. Mesdames Giguère, Bilodeau et Houde, toutes trois partenaires à ce projet depuis ses débuts, en parlent avec grand intérêt.

Le chemin emprunté

Le Cégep de Sainte-Foy est depuis plusieurs années reconnu pour son expertise dans le domaine de l’assurance et des services financiers. À la suite d’un appel lancé en 2010 par la table Éducation de la région de la Capitale-Nationale, le Cégep de Sainte-Foy, la Commission scolaire de la Capitale et l’industrie du domaine de l’assurance et des services financiers ont déposé un premier projet axé sur la persévérance scolaire et la découverte des professions dans le domaine de l’administration.

Financé par la Coalition pour la promotion des professions en assurance de dommages et le Centre de développement en assurances et services financiers de Québec et Chaudière-Appalaches le projet profite dès sa création, de l’engagement de plusieurs entreprises dans certaines activités spécifiques. Il reposait alors sur six activités concrètes touchant différentes sphères du domaine de l’assurance et des services financiers. Le reste du développement s’est par la suite articulé autour des préoccupations et des réalités des écoles secondaires afin d’être le plus adapté et intéressant possible pour les élèves du secondaire.

Ainsi, avec une équipe dynamique formée notamment de professeurs et d’élèves du programme, trente jeunes de six écoles secondaires de la Commission scolaire de la Capitale peuvent vivre, depuis maintenant deux ans, des expériences concrètes d’apprentis collégiens tout au long de leur année scolaire. Ce projet, qui fait le pont entre le milieu scolaire et un domaine de formation méconnu où les emplois sont nombreux, réunit une soixantaine d’acteurs des différents milieux tout au long de l’année à travers des apprentissages qui peuvent les mener vers une formation collégiale et des emplois durant l’été. Le Centre de développement en assurances et services financiers (regroupant les onze sièges sociaux de compagnies d’assurances situés dans la région de Québec) est également partenaire de ce projet audacieux.

Une compétition comportant plusieurs défis

Chaque école secondaire a formé une équipe d’élèves pour participer à des activités au Cégep de Sainte-Foy ou en industrie dans une compétition qui les place face à de nombreux défis. Afin de compléter les activités vécues en classe, le projet exploite les nouvelles technologies grâce à un site web complet qui permet de réaliser plusieurs exercices en ligne.Pour faire vivre le projet en dehors des heures d’activités qui se déroulent au Cégep de Sainte-Foy et pour joindre les jeunes là où ils sont, avec les moyens qu’ils affectionnent, les médias sociaux sont mis à profit, notamment Facebook, où un groupe Apprenti collégien a été créé et où sont versées des photos et des activités vécues au Cégep de Sainte-Foy.

Ainsi, les directions des écoles secondaires de la Commission scolaire de la Capitale offrant du 2e cycle du secondaire ont été rencontrées afin de présenter Apprenti collégien en action, et elles ont toutes décidé de se lancer dans l’aventure et de proposer le projet à leurs élèves.

La phase de mise en œuvre 2011-2012

Pendant l’année scolaire 2011-2012, une trentaine de jeunes de 4e et de 5e ont vécu des expériences concrètes « d’apprenti collégien en action » au Cégep de Sainte-Foy, accompagnés par des étudiants mentors du collégial inscrits en Conseil en assurances et en services financiers. Selon madame Giguère, «écoute active en tant qu’apprenti expert en sinistre, participation à une simulation boursière, réalisation de profils d’investisseur ne sont que quelques-unes des activités auxquelles les apprentis collégiens ont participé activement. Ces jeunes ont ainsi apprivoisé concrètement le niveau collégial et le domaine de formation visé par le projet tout en effectuant des réflexions personnelles orientantes tout au long du parcours. » Suite à la première année, 80 % des apprentis se sont inscrits au collégial.

« C’est, il nous semble, un résultat significatif pour notre première année d’implantation, de préciser mesdames Bilodeau et Houde. Comme le but premier du projet demeure avant tout la persévérance scolaire, nous ne voulions pas nécessairement imposer des critères de sélection. Les élèves qui ont un goût pour la poursuite d’études postsecondaires, intéressés à réfléchir à leur orientation et à se projeter au collégial ont été recrutés. Les résultats de cette première expérimentation sont convaincants et nous pouvons dire mission accomplie, particulièrement à la Commission scolaire La Capitale où, des six écoles participantes, trois sont situées en milieu défavorisé. 50 % des élèves participant à la première cohorte “Apprenti-collégien” proviennent donc de milieux sociaux professionnels défavorisés. »

Une deuxième année davantage centrée sur la confirmation d’un choix professionnel

« Nous avons sélectionné des élèves ayant de l’intérêt pour l’administration afin qu’ils puissent confirmer leur choix professionnel et voir comment se décline l’administration dans les différents secteurs d’emploi reliés au domaine des services financiers. Les élèves ont donc été conduits à évaluer leurs qualités personnelles face au secteur d’emploi et à réfléchir sur le réalisme du choix professionnel qu’ils s’apprêtaient à faire. Trente élèves inscrits dans six écoles secondaires de notre commission scolaire se sont donc inscrits. Des équipes de cinq élèves compétitionnaient entre elles, et nous stimulions cette attitude compétitive qui correspond au profil des élèves et de la fonction de travail qui fait appel au défi et au dépassement. »

Pour madame Bilodeau, les résultats qui pourront être confirmés d’ici la fin de la session s’annoncent convaincants.« Un réel lien de confiance s’est établi entre les différents acteurs impliqués dans le projet. Les conseillères en orientation ont pu au fil des ans découvrir les fonctions de travail liées au programme et sont convaincues du bien-fondé de les faire connaître aux principaux intéressés. À ce jour, des résultats partiels indiquent que 2 des 22 élèves de 5e secondaire se sont inscrits au premier tour dans le programme conduisant à l’obtention d’un DEC Conseil en assurances et services financiers, 4 ou 5 s’intéressent au domaine de l’administration et 13 des 22 élèves se sont inscrits au Cégep de Sainte-Foy au premier tour. L’équipe est en attente des résultats des inscriptions dans les autres établissements collégiaux au premier tour d’admission».

Un programme unique ancré sur la qualité de la concertation

Johanne Giguère insiste sur les particularités de ce programme. «Ce qui rend le programme Apprenti collégial unique, c’est le niveau et la qualité de la concertation qui existe entre les répondants des écoles secondaires, de la commission scolaire, du cégep et de l’industrie. Ce sont là des institutions qui ont choisi de briser l’isolement afin de trouver des pistes concrètes et dynamiques qui permettent aux jeunes de se projeter dans l’avenir et plus spécifiquement dans des études supérieures au cégep. La table est donc mise. Le projet se veut rassembleur autour de concepts vulgarisés et combien porteurs d’avenir. Un élève qui est passé par Apprenti collégien et qui s’y est impliqué voit plus clair, et je serais fort surprise de le voir abandonner par méconnaissance du programme. Durant toute la durée des ateliers et de la compétition, il s’est questionné, il a réfléchi et est graduellement devenu en mesure de faire un choix éclairé. »

Impact escompté dans les familles

« Cette année, ajoute madame Giguère, les parents et les amis des apprentis ont été invités à assister au concours. Nous voulons dorénavant associer davantage les personnes significatives autour des jeunes en les invitant à participer aux activités et aux échanges. L’expérience de la dernière année démontre d’ailleurs que, lorsque les proches s’y associent, ils en ressortent eux aussi plus informés et très emballés. »

Des perspectives d’avenir

Nous avons préalablement précisé que la table Éducation de la Capitale-Nationale s’est, en début de parcours, associée financièrement au démarrage du projet Apprenti collégien en action. Cette année, un financement additionnel a été accordé par cette table au Cégep de Sainte-Foy dans le but de développer un cadre de référence afin que d’autres expérimentations de même nature puissent voir le jour. Madame Houde précise : « Deux cégeps de la région en lien avec des commissions scolaires associées démarrent une réflexion sur de nouveaux projets qu’ils entendent mener dès l’an prochain. Un travail d’accompagnement est ainsi assuré par le Cégep de Sainte-Foy et la Commission scolaire de la Capitale auprès d’équipes partenaires impliquant le Cégep de Limoilou et les Commissions scolaires de Portneuf et des Premières Seigneuries, en lien avec les programmes de technologies de génies mécanique, industriel et électrique. Un deuxième partenariat est également en gestation en techniques administratives entre le collège St. Lawrence et la Commission scolaire Eastern afin d’expérimenter également en 2013-2014 une formation en langue anglaise. »

Apprenti collégien : un phare propice au développement d’interventions similaires

Au dire des trois acolytes, du point de vue pédagogique, l’intérêt de tels projets réside dans le côté expérientiel et significatif des activités qui y sont conduites et dans le fait que les jeunes qui y participent sont amenés à mieux se connaître, à réfléchir sur leur choix d’études postsecondaires, à apprivoiser le collégial et les études supérieures, de même qu’à connaître le domaine qu’ils entendent investir et ce sont, il nous semble, ces objectifs qui unissent de façon très étroite les différents partenaires.

Le cadre de référence pour développer des projets de ce type, En action vers le collégial, sera présenté au colloque de l’Association quépécoise de pédagie collégiale (AQPC) en juin 2013.





 
NOUVEAU

Les alertes du Portail

Le Portail est fier de vous offrir un tout nouveau service d'alertes. Recevez un résumé quotidien de ce qui a été publié sur le portail, ou des notifications instantanées par courriel sur des sujets qui vous intéressent.

 
 
>> lescegeps.com/alertes
 
 

 




Les partenaires du Portail