Nouvelles

Cégep de Victoriaville - "Une performance inespérée des cégépiens"

Article publié par La Nouvelle.net - Par Claude Thibodeau
Le 22 février 2021 à 21 h 56 min



(Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

23 février 2021 - Le directeur des études du Cégep de Victoriaville, Christian Héon, avait une bonne nouvelle à annoncer, lundi soir, aux membres du conseil d'administration réunis virtuellement. «Les étudiants ont une performance inespérée, même extraordinaire», a-t-il souligné.

Certes, dans le contexte de la pandémie et de l'enseignement en ligne, le nombre de demandes pour des incomplets a bondi, a été multiplié par 7 pratiquement, passant de 1,4 à 10,3%.

Mais le pourcentage de réussite des cours pour la session automnale 2020 est le même que pour la session d'automne 2019, soit 88,3%.


Christian Héon, directeur des études (Capture d'écran)
La bonne nouvelle, dans l'esprit du directeur des études, se situe dans le  nombre d'étudiants qui demeure inchangé. «Il ne semble pas y avoir d'augmentation du nombre d'étudiants qui abandonnent complètement les études. On constate que certains demandent des incomplets pour quelques cours, des demandes motivées par la surcharge et la difficulté de se motiver, de se concentrer dans un contexte d'enseignement à distance. Ce qui est super important, c'est qu'on a pratiquement perdu personne», s'est-il réjoui.

«On ralentit peut-être les études, a-t-il continué, mais on ne perd personne. Ce sont les mêmes étudiants, qui suivent moins de cours, et qui ont le même taux de réussite.»

Sur une lancée, Christian Héon a salué la persévérance des étudiants, mais aussi tout le travail accompli par les enseignants et tout le personnel du collège. «C'est hallucinant tous les efforts qui ont été déployés. Tout le monde est important, du concierge jusqu'au directeur général», a-t-il souligné.

Le directeur des études a aussi fait valoir une initiative importante menée, à l'automne, par l'équipe des affaires étudiantes. «Elle a mené une opération incroyable auprès des étudiantes. On leur a parlé un à un pour savoir comment ils allaient. Je suis certain que cela a influencé les étudiants à persévérer jusqu'à la fin», a précisé Christian Héon tout en se disant «flabergasté». «Je suis tellement fier de mon Cégep et de mes étudiants», a-t-il exprimé, non sans savoir que la détresse psychologique a doublé chez les jeunes, passant de 20% à 40%, selon une recherche menée en Mauricie-Centre-du-Québec. «C'est près d'un jeune sur deux, a-t-il noté. Et tout de même, les jeunes continuent, même s'ils ont ralenti, ils sont là, au rendez-vous. C'est extraordinaire!»

Lire la suite



Les partenaires du Portail