Nouvelles

Non-reconnaissance de l'expérience - La FPPC-CSQ entame des recours judiciaires


 

MONTRÉAL, le 16 mai 2019  - Constatant une forme de disparité de traitement qui se multiplie dans le réseau collégial depuis l'entrée en vigueur de la structure salariale unifiée, plusieurs syndicats affiliés à la Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ) déposeront des recours au nom de leurs membres touchés par cette situation.

La présidente de la FPPC-CSQ, Suzanne Tousignant, explique qu'à la suite de l'intégration aux nouvelles échelles salariales le 2 avril dernier, plusieurs professionnelles et professionnels ont été rétrogradés d'un ou de plusieurs échelons, ce qui a eu pour effet de rompre le lien entre leur expérience et leur formation reconnues et leur place dans la progression des salaires.

Une disparité de traitement illégale

Parallèlement à cette situation, les nouvelles personnes embauchées depuis cette date se voient, pour leur part, reconnaître pleinement leur expérience et leur formation et sont positionnées dans les échelles salariales en conséquence. « Cet accès inégal à une reconnaissance de l'expérience selon la date d'embauche représente clairement une disparité de traitement », rappelle Suzanne Tousignant.

Cette dernière cite l'exemple d'une spécialiste en moyens et techniques d'enseignement à l'emploi d'un cégep qui se trouvait à l'échelon 7 avant l'intégration et qui a été rétrogradée à l'échelon 5 de sa nouvelle échelle le 2 avril dernier. « Prétextant la règle d'intégration, l'employeur refuse de lui donner accès à un processus de reconnaissance de son expérience. D'un autre côté, si une nouvelle spécialiste en moyens et techniques d'enseignement qui avait acquis la même expérience dans un autre établissement et possédant le même niveau de formation est embauchée après le 2 avril, elle se verra positionnée à l'échelon 7 de la même échelle. Pour une expérience et une formation équivalentes, l'une gagnera 51 958 dollars par année alors que la nouvelle personne engagée gagnera 55 574 dollars. Cet écart de 7 % constitue une disparité de traitement, un écart qui perdurera dans le temps durant plus d'une dizaine d'années si rien ne change. C'est inacceptable pour nos membres », dénonce la présidente de la FPPC-CSQ.

Craintes et incohérences soulevées

Suzanne Tousignant rappelle que lors de la négociation de la nouvelle structure salariale, la partie syndicale avait soulevé des craintes quant à ce type de situation dans les milieux. La table centrale a même obtenu la création du Comité portant sur la mise en œuvre des relativités salariales au 2 avril 2019 afin d'analyser et de corriger les problèmes causés par cette dernière. « Au cours des derniers mois, nos représentants à ce comité ont mis en évidence les incohérences qu'allait soulever la non-reconnaissance de l'expérience dans le processus d'intégration à la structure. Ils avaient proposé la mise en place d'un mécanisme permettant d'y remédier. Or, jusqu'à maintenant, le Conseil du trésor refuse d'agir », constate la présidente de la FPPC-CSQ.

Dans un contexte de pénurie de main-d'œuvre où il y a un consensus sur l'urgence de valoriser le personnel professionnel qui chaque jour tient les cégeps à bout de bras, il apparaît absurde que nos employeurs refusent de reconnaître et de récompenser l'expérience et la formation de leurs employés en poste depuis longtemps. « Notre souhait n'est pas de judiciariser la situation, mais comme organisation syndicale, nous avons l'obligation d'utiliser tous les recours possibles pour défendre les droits de nos membres, même si ces recours vont en sens inverse de dispositions dont nous avons convenu lors des négociations. Nous préférerions que le gouvernement reconnaisse le problème de disparité de traitement et profite immédiatement de la tenue du comité conjoint pour régler cette situation », conclut la présidente de la FPPC-CSQ.

Profil de la FPPC-CSQ

La Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ) représente les deux tiers du personnel professionnel des cégeps du réseau collégial, soit plus de 1 300 professionnelles et professionnels répartis dans 35 syndicats. Elle regroupe exclusivement du personnel professionnel de cégep.

Twitter : @csq_centrale

SOURCE Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ)
Renseignements : Claude Girard, Conseiller en communication de la CSQ, Téléphone : 514 237-4432, Courriel : girard.claude@lacsq.org

Source : Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ)


 
NOUVEAU

Les alertes du Portail

Le Portail est fier de vous offrir un tout nouveau service d'alertes. Recevez un résumé quotidien de ce qui a été publié sur le portail, ou des notifications instantanées par courriel sur des sujets qui vous intéressent.

 
 
>> lescegeps.com/alertes
 
 

 




Les partenaires du Portail