Nouvelles

Bombardier fera don d'un C Series à l'École nationale d'aérotechnique


L'ÉNA recevra l'un des C Series utilisés pour... (PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE)

JULIEN ARSENAULT
La Presse Canadienne

23 mai 2018 - Les enseignants de l'École nationale d'aérotechnique (ÉNA) pourront bientôt compter sur un nouvel outil pédagogique lorsque viendra le temps de former leurs étudiants, soit un des avions C Series de Bombardier.

La Presse canadienne a appris que l'avionneur québécois confirmera ce don à l'établissement d'enseignement affilié au collège Édouard-Montpetit dans le cadre d'une conférence de presse, jeudi, à laquelle participera le vice-président du programme de la C Series, Rob Dewar.

Des représentants du cégep ainsi que la ministre de l'Enseignement supérieur, Hélène David, devraient également être sur place.

Bombardier n'a pas voulu commenter la nouvelle, mercredi, alors que du côté de l'ÉNA on a indiqué que c'est le constructeur d'avions et de trains qui allait préciser les détails lors de la conférence de presse.

L'ÉNA recevra l'un des C Series utilisés pour les tests en vol qui ont été effectués au cours des dernières années dans le cadre du processus de certification du programme.

Il s'agit du véhicule d'essai FTV-3 - un CS100 - qui a été construit en 2014 et qui a reçu son baptême de l'air en mars de la même année. Cet avion avait été mis à contribution pour une multitude d'essais entourant le bruit ainsi que pour les systèmes électriques et avioniques.

L'appareil ne sera pas sur place lors de la conférence de presse puisqu'il se trouve actuellement aux installations de Bombardier à Wichita, au Kansas.

Il n'a pas été possible de savoir si les deux moteurs situés sous les ailes de la C Series, qui sont construits par Pratt & Whitney, seront également offerts à l'ÉNA. Pratt & Whitney a récemment éprouvé des problèmes au chapitre de la cadence de production.

Nouveau besoin

Toutefois, ce don comporte un problème de taille pour l'établissement d'enseignement, puisqu'il est trop gros pour ses installations.

D'importants investissements seront nécessaires pour la construction d'un nouveau hangar afin de permettre aux étudiants de travailler à l'abri sur des parties de l'appareil comme la cabine de pilotage ou le train d'atterrissage.

Ce C Series utilisé par Bombardier pour des essais en vol viendra se greffer aux quelque 40 avions - comme des CRJ, Challenger et Learjet - et hélicoptères à la disposition des étudiants de l'ÉNA à des fins de formation.

Après deux années marquées par un recul des demandes d'admission, la tendance vient de s'inverser à l'ÉNA. Au 1er mars, 309 candidatures avaient été envoyées, comparativement à 294 un an plus tôt. Ce regain tombe à point, puisqu'il n'y a que 835 étudiants qui fréquentent l'ÉNA actuellement, alors qu'elle est capable d'en accueillir le double.

L'établissement d'enseignement fait partie de la campagne mise de l'avant par Aéro Montréal plus tôt ce mois-ci et qui inclut d'autres partenaires afin de promouvoir les carrières dans l'industrie aérospatiale.

En raison notamment d'une accélération des départs à la retraite, on estime que près de 31 700 postes seront à combler au cours des 10 prochaines années dans le secteur aéronautique québécois.

L'industrie aérospatiale en chiffres
40 000 emplois.
31 681 postes à combler au cours de la prochaine décennie.
22 865 emplois à remplacer en raison de promotions, retraites et départs volontaires.
Métiers les plus recherchés en 2016: ingénieur en aérospatiale, technicien en génie mécanique et ouvrier de finition intérieure d'aéronefs.
(Source: Aéro Montréal)



 
NOUVEAU

Les alertes du Portail

Le Portail est fier de vous offrir un tout nouveau service d'alertes. Recevez un résumé quotidien de ce qui a été publié sur le portail, ou des notifications instantanées par courriel sur des sujets qui vous intéressent.

 
 
>> lescegeps.com/alertes
 
 

 




Les partenaires du Portail