Dossiers / Histoire / Les origines

Le rapport Parent (Commission royale d'enquête sur l'enseignement)



- L'engendrement du cégep par la commission Parent -

Brossant un résumé de la politique pédagogique qui a inspiré l’engendrement du cégep, l’ex-commissaire de la commission Parent, M. Guy Rocher, nous informe que le projet du cégep n’a pas germé de soi. Il fut plutôt le résultat d’un long processus de réflexion. C’est d’ailleurs dans la deuxième partie du rapport Parent que le passage d’un secondaire au postsecondaire, universitaire ou professionnel, a fait l’objet d’une attention particulière : « L’université ne nous paraissait pas le milieu le mieux adapté à l’accueil des jeunes garçons et filles frais émoulus des études secondaires. (…) Le modèle canado-étatsunien allait par conséquent à l’encontre de l’idée de la polyvalence dont nous faisions le pivot de tout le secondaire et qui nous paraissait devoir valoir également, par ses qualités humanistes, pour les études postsecondaires. C’est dans le contexte de ces délibérations et, du moins, en bonne partie pour ces motifs qu’a progressivement germé le profil d’un enseignement postsecondaire intermédiaire entre le secondaire et l’université ou le marché du travail. »

L'engendrement du cégep par la commission Parent (Format PDF, 8 pages)

Ce texte est tiré du volume Les cégeps : une grande aventure collective québécoise, sous la direction de Lucie Héon, Denis Savard et Thérèse Hamel, Les Presses de l'Université Laval, 2008, 533 pages
© La diffusion de ce texte sur ce site a été autorisée par les Presses de l'Université Laval et par l'Association des cadres des collèges du Québec (ACCQ)





Les partenaires du Portail