NOUVEAU Alertes du Portail


Toute l'actualité du réseau collégial dans votre boîte de courriel.

Dossiers / Gestion / Gestion d'un collège

Les Indicateurs de l'éducation - Édition 2009



Le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport a publié en octobre l’édition 2009 sur les Indicateurs de l’éducation. Le Portail a voulu dégager sur ces 148 pages de données touchant l’ensemble du système et les différents ordres certaines informations intéressantes touchant le collégial. Bien sûr, les indicateurs traduisent souvent la situation des années 2006-2007 et 2008. Mais les données comparatives sur plusieurs années permettent de dégager certaines tendances plus marquées.

Ces indicateurs confirment la progression des femmes dans l’enseignement collégial : au niveau de l’accès au collège, l’écart est de 19,7 points en faveur des filles. On constate aussi des écarts significatifs entre les garçons et les filles au niveau de la réussite tant en formation préuniversitaire que technique.

Par ailleurs, les indicateurs 2009 confirment l’importance de la formation technique comme autre voie de passage vers l’université. En effet, le taux de passage se situe à un niveau dépassant les 20 % depuis 4 ans ; il s’agit de la proportion la plus élevée observée depuis 1983-1984, et ce, malgré un marché du travail favorable à l’embauche de jeunes personnes diplômées de la formation technique. L’implantation croissante de programmes DEC-BAC compte parmi les facteurs explicatifs.

Le coût de la formation des diplômés
En 2006-2007, le coût total de formation d’un diplômé en formation préuniversitaire est estimé à 148 967 $ et à 182 312 $ en formation technique. La durée moyenne des études est de 13,6 années pour la formation préuniversitaire et de 15,0 années pour la formation technique.

La dépense de fonctionnement pour l’enseignement ordinaire des cégeps
En 2007-2008, la dépense de fonctionnement des cégeps pour l’enseignement ordinaire est estimée à environ 1,4 milliard de dollars, alors que l’effectif est d’environ 150 000.

  • La dépense par étudiant est estimée à 9 417 $ (moyenne pour tous les types de formation).
  • La dépense relative à la formation préuniversitaire est de 7 488 $ et celle de la formation technique de 11 234 $.
  • La dépense de fonctionnement est assumée par le gouvernement du Québec dans une proportion de 93 %.

Depuis l’an 2000, en dollars constants, cette dépense est demeurée relativement stable.

Le rapport étudiants-enseignants dans les cégeps
En 2007-2008 ce rapport est estimé à 12,5 et le salaire moyen des enseignants à 62 217 $.

L’aide financière aux études
En 2007-2008, parmi les étudiants à temps plein, 23,3 % des étudiants recevaient une aide sous forme de prêt ou de bourse.

L’accès aux études collégiales à l’enseignement ordinaire
En 2006-2007, la proportion de jeunes Québecois et Québécoises qui atteignait l’enseignement ordinaire au collégial se situait à 63,3 %. Ce pourcentage est inférieur de seulement 0,4 point à celui de 1996-1997, soit juste avant que ne se produise la baisse du taux d’obtention d’un diplôme du secondaire et que les critères d’admission aux études collégiales ne soient resserrés.

L’accès à l’enseignement collégial ordinaire avait connu une hausse de 22 points entre 1975-1976 et 1986-1987 (de 39,3 % à 61,2 %) suivi d’une baisse de 5 points en 1987-1988. Dans les six années suivantes, l’accès avait gagné encore 10 points pour atteindre un sommet de 66,9 % en 1993-1994. Depuis lors, l’accès a diminué de 3,6 points pour l’ensemble des jeunes du Québec.

Pendant une vingtaine d’années, l’écart n’avait cessé de croître entre les femmes et les hommes. Alors qu’elle était faible au milieu des années 70, la différence était de 19,7 points en faveur des femmes en 2007-2008 ; les femmes sont les seules à avoir regagné du terrain au cours des dernières années.

Le passage immédiat du collégial à l’université
Les programmes de la formation préuniversitaire au collégial ont comme principal objectif de préparer les élèves aux études universitaires. Ainsi, pour les diplômés de la promotion 2006-2007, ce sont 78,9 % des titulaires de 24 ans ou moins, de la formation préuniversitaire dans un programme menant à un DEC, qui poursuivaient, à l’automne 2007, des études universitaires à temps plein comme étudiant régulier.

Parmi les titulaires d’un DEC de la formation technique de la promotion de 2006-2007 âgées de 24 ans ou moins, il y en avait 21,8 % qui, à l’automne 2007, poursuivaient des études universitaires à temps plein. Ce résultat est comparable à celui observé l’année précédente et confirme l’importance de la formation technique comme autre voie de passage vers l’université. En effet, le taux de passage se situe à un niveau dépassant les 20 % depuis 4 ans ; il s’agit de la proportion la plus élevée observée depuis 1983-1984, et ce, malgré un marché du travail favorable à l’embauche de jeunes personnes diplômées de la formation technique. L’implantation croissante de programmes DEC-BAC compte parmi les facteurs explicatifs.

La réussite des études en formation préuniversitaire à l’enseignement ordinaire au collégial
Parmi les élèves de l’enseignement ordinaire qui sortaient de la formation préuniversitaire à la fin de 2006-2007, 71,3 % ont obtenu un diplôme d’études collégiales (DEC). Au cours des deux dernières décennies, cette valeur a fluctué entre 63,9 % et 73,3 %. On note une augmentation sensible des taux de réussite depuis 1999-2000, où la valeur atteignait 69,3 %. Avant la baisse enregistrée en 1999-2000, on avait également observé une augmentation des taux de réussite, qui étaient passés de 64,7 % en 1995-1996 à 70,2 % en 1998-1999. Les critères d’admission plus exigeants appliqués à l’automne 1997 expliquent vraisemblablement une partie de cette hausse, puisque moins d’élèves, parmi les plus susceptibles d’abandonner leurs études, peuvent maintenant s’inscrire à l’enseignement collégial.

À ce chapitre, les filles montrent des résultats supérieurs et l’écart en leur faveur s’est accentué au fil des ans. Au sein de l’effectif de 1980-1981, la proportion de filles ayant terminé leur formation préuniversitaire avec un DEC dépassait de 4,0 points celle des garçons ; pour l’effectif inscrit en 2006-2007, l’écart était de 13,8 points en faveur des filles (cet écart était de 10,8 points en 1995-1996).

La réussite des études en formation technique à l’enseignement ordinaire au collégial
Parmi les élèves de l’enseignement ordinaire qui sont sortis de la formation technique à la fin de 2006-2007, 60,7 % ont obtenu un diplôme d’études collégiales (DEC). Au cours des deux dernières décennies, cette valeur a fluctué entre 52,7 % et 63,6 %.

À ce chapitre, les filles montrent toujours des résultats supérieurs à ceux des garçons, et la différence à cet égard atteint un sommet de 17,1 points en 1997-1998. En 2006-2007, l’écart s’est réduit de 5,4 points, le taux de réussite des filles s’établissant à 65,6 % contre 53,9 % pour les garçons, soit un écart de 11,7 points en faveur des premières.

L’intégration au marché du travail des personnes diplômées de la formation technique au collégial
La proportion des personnes diplômées de la formation technique qui avait un emploi au 31 mars 2008, soit environ dix mois après l’obtention de leur diplôme, était de 68,2 % après l’obtention d’un diplôme collégial (DEC en formation technique). En 2008, la proportion des hommes en emploi était de 61,5 % alors que celle des femmes en emploi atteignait 72,2 % soit un écart de 10,7 points de pourcentage.

Le taux de chômage des titulaires d’un DEC de la formation technique est passé de 6,0 % en 1994 à 3,6 % en 2008. Chez les femmes, ce taux était de 2,65, tandis que, chez les hommes, il était de 5,6 %. Un taux nettement plus bas que celui observé en mars 2008 dans l’ensemble de la population active québécoise (10,2 %).

Au 31 mars 2008, la proportion des personnes qui poursuit des études était de 26,8 %. Parmi les titulaires interrogés, 32,9 % des hommes et 23,2 % des femmes étaient aux études à la même date.

Plus de détails





 
NOUVEAU

Les alertes du Portail

Le Portail est fier de vous offrir un tout nouveau service d'alertes. Recevez un résumé quotidien de ce qui a été publié sur le portail, ou des notifications instantanées par courriel sur des sujets qui vous intéressent.

 
 
>> lescegeps.com/alertes
 
 

 




Les partenaires du Portail