NOUVEAU Alertes du Portail


Toute l'actualité du réseau collégial dans votre boîte de courriel.

Dossiers / Recherche et innovation / Pratiques sociales et éducatives novatrices

Les coulisses de la création et du Design mode au Cégep Marie-Victorin



Entrevue réalisée par Marie Lacoursière avec Monsieur Marco Roy coordonnateur de l’École de mode du Cégep Marie-Victorin.

Le Cégep Marie-Victorin est le seul Cégep public à offrir au Québec les programmes de Commercialisation de la mode, de Design de mode, un Module en production de la mode et une option fourrure dans son programme de design de mode. Le programme d’art vestimentaire a été créé en 1972. Celui de Commercialisation de la mode a vu le jour en 1993 suivis de celui de Gestion de la production du vêtement en 1999. Le programme de Design de mode constitue les coulisses de la création et de la réalisation de collections innovatrices! Durant leur parcours, les étudiants découvrent les nombreuses sources d’inspiration de la mode. Ils apprennent à les analyser et les utiliser pour être à la fine pointe des tendances actuelles. Le programme de Commercialisation de la mode permet le développement des compétences et des habiletés techniques dans un cadre qui correspond aux exigences des entreprises locales et internationales. 

Monsieur Marco Roy coordonnateur de l’École de mode parle avec conviction du parcours des élèves qui y sont inscrits. Bien que les trois programmes de mode soient distincts, au même titre que les autres programmes du Cégep, ils sont aussi reconnus sous l’appellation « École de mode » par le Cégep Marie-Victorin. Cette appellation correspond au regroupement des programmes d’études de Design de mode, de Commercialisation de la mode et du module de Production de la mode. Se joint à ce regroupement un Centre collégial de transfert en technologie de l’habillement, Vestechpro, affilié au Cégep. Un environnement qui permet d’offrir en un seul endroit une formation solide dans le secteur de la mode à nos futurs diplômés et une expertise en recherche et développement pour l’industrie de l’habillement ».

Des partenaires de prestige
À la fin de leur deuxième année, les diplômés de Design de mode qui le désirent peuvent choisir d’orienter leur troisième année en vêtements masculin et féminin au niveau de l’industrie régulière ou encore de faire une spécialisation au niveau de la fourrure. L’enseignement du design de fourrure relève principalement du  Cégep Marie-Victorin confirme monsieur Roy : « Une seule autre école principalement orientée vers la fourrure artisanale est située au Nunavit. Dans le cadre de la spécialisation en fourrure, le collège est partenaire du prestigieux Centre de design SAGA  qui se spécialise dans la création de design de fourrures et qui accueille chaque année des stagiaires des différentes écoles partout dans le monde ainsi que des designers qui ont déjà fait leur marque dans différents pays. SAGA accueille annuellement deux de nos étudiants finissants dans le cadre d’un stage de création d’une semaine.

Notre collège est également la seule école canadienne en partenariat privilège avec LECTRA , qui répond par ses logiciels aux besoins des différents secteurs de l’industrie de la mode et aux exigences liées à la création, au développement et à la production de tous types de vêtements. Ce privilège donne accès aux étudiants aux dernières technologies développées par le groupe Lectra.

Lycée de Cholet en France

Le programme de Design de mode est aussi partenaire avec le Lycée de la mode Cholet en France où quelques étudiants en troisième année ont la chance d’aller faire un stage.  Il s’agit d’un partenariat de réciprocité qui fait en sorte qu’au moment où le Collège Marie-Victorin accueille des étudiants du lycée de Cholet, des étudiants de Marie-Victorin partent également pour le lycée de Cholet pour une durée de quelques semaines.

Dans chacun des établissements, les étudiants sont intégrés aux cours. Ils apprennent de nouvelles techniques et façons de faire en relation avec la formation et le programme. Le Lycée de la mode Cholet est situé dans la région où sont confectionnés tous les produits de luxe dans les usines par exemple de Chanel, Vuitton et Gucci. Nos stagiaires ont ainsi la chance, de vivre une expérience unique, d’apprendre et d’aller à « Première vision », voir des expositions de grand intérêt. Ce partenariat constitue un avantage de choix pour nos étudiants »

Design de mode et Commercialisation de la mode
L’ouverture des marchés et l’évolution rapide de l’industrie dans la dernière décennie ont obligé le cégep à revoir entièrement ses programmes mode. Ces facteurs ont créé un changement majeur dans les fonctions de travail du designer, donc les besoins des employeurs sont maintenant différents.

Les étudiants des deux programmes sont appelés à collaborer à des projets communs. Des étudiants finissants de design dessinent par exemple des pièces de vêtements ou des mini-collections pour répondre aux besoins de ceux de commercialisation qui assurent leur mise en marché. Dans le même ordre d’idée, des étudiants de design ont la chance de suivre quelques cours enseignés par des enseignants en commercialisation et vice versa. Les uns et les autres découvrent ainsi les bienfaits de la communication et de la collaboration inter disciplinaire en évitant le travail en silo qui constitue souvent une difficulté en industrie.

Module en Production de la mode 
Le cégep détient le permis d’offrir le DEC en Gestion de la production du vêtement d’une durée de 2 ans. L’équipe enseignante a fait le choix d’offrir un des deux modules de ce DEC rendu accessible à la fin de la troisième année aux étudiants qui détiennent un premier DEC en Design de mode. Durant leur formation, les étudiants sont mis en contact avec certains aspects de la production locale et internationale. Grâce à un partenariat développé avec l’Université de Kaifeng en Chine, les stagiaires peuvent faire en fin de parcours un stage de 5 semaines dans le cadre duquel ils abordent les notions se rapportant au fonctionnement de la production industrielle.Ils s’initient aux mécanismes de création de liens internationaux tout mettant en application les acquis forts de leur année de formation.

La production locale en atelier et la production de masse en industrie: des défis qui s’entrecroisent

« Afin de répondre aux différents besoins de l’industrie, nous faisons encore beaucoup de production à l’international », précise Marco Roy, « mais nous voulons également stimuler la production locale. À cet égard, nous voulons, à compter de septembre 2015 dans le Module de production de la mode d’une année, faire les distinctions qui s’imposent entre les différents processus de production. Nous entendons clarifier ainsi les différents aspects qui se rapportent à la production locale en atelier et ceux se rapportant à la production de masse en industrie tant au Canada qu’à l’international ».

« Cette nouvelle approche que nous appelons “l’Atelier” s’inscrira dans le module de formation de “Production de la mode”.  Le groupe d’étudiants aura dans ce cadre et parallèlement à leur formation, accès au local de production de la mode où sont disponibles des machines à coudre spécialisées et programmables, des ordinateurs équipés des programmes Adobe, Illustrator et Photoshop et Lectra. Les étudiants pourront ainsi profiter durant toute une année d’un local dédié afin de mettre en place leur première collection. Nous voulons par ce nouveau concept stimuler la relève de l’industrie de la mode et donner un nouvel élan à la créativité montréalaise. Un projet d’avenir emballant !»

Présenter leur savoir-faire
Des évènements d’envergure arrimés à la remise des diplômes des étudiants inscrits en mode marquent annuellement, la fin de la formation des élèves inscrits au Cégep Marie Victorin.  Les étudiants en Commercialisation de la mode offriront cette année l’événement CONCEPT 2015. Une exposition dans le cadre de laquelle ils présenteront leurs projets de fin d’études réalisés tout au long de leur dernière année de formation. Cette épreuve synthèse les aura amenés à développer, en équipe, une stratégie commerciale en mode pour un commerce de détail – boutique et/ou site transactionnel - ou une entreprise de service. L’épreuve ultime du programme est celle de « vendre » le réalisme et la faisabilité du concept à un jury formé de professionnels de l’industrie. Pour les étudiants en Design de mode, le grand défilé de mode COLLECTION 2015 marque la fin de leur formation. Leur dernière année est consacrée à la réalisation de projets imposés autour de la réalisation d’une mini collection. Les diplômés ont ainsi l’occasion de présenter le fruit de leur création à la Presse, l’industrie, la communauté leur famille et leurs amis.

Les deux événements se sont toujours déroulés au Cégep. Cette année, la coutume est brisée, ils s’organisent hors les murs au Vieux-Port de Montréal autour du concept « Collectif créatif Marie-Victorin ». Deux salles ont été louées au Centre des sciences du Vieux Port de Montréal pour la mise en forme de l’événement qui regroupe 6 programmes : Art visuel, Commercialisation de la mode, Design de mode, Design d’intérieur, Graphisme et Musique.

L’ensemble des programmes travaillent en harmonie sur des thèmes basés sur la mode et sur une tendance spécifique qui leur a été soumise nous a précisé monsieur Roy. « Dans une première salle seront montées les expositions de Graphisme, les projets synthèse de Commercialisation de la mode en complicité avec les trios jazz des étudiants en Musique et les projections des projets d’images des étudiants de Design intérieur. En fin de soirée dans la grande salle où se déroulera le défilé des étudiants en Design de mode d’autres programmes seront mis à contribution lors de la présentation des collections et des mannequins. Nous sommes vraiment excités parce que nous préparons un événement de grande ampleur qui démontrera l’immense créativité de nos programmes. L’événement ouvert au public, a lieu le 11 mai cette annéeà la salle perspective suivie le 12 de  la soirée Gala de la fondation du Collège Marie-Victorin. L' événement corporatif est dédié à une collecte de fonds remise le même soir aux étudiants du programme de mode et durant l’année par des bourses et différents prix.

La Fondation a toujours fait un Gala mode. C’est cependant la première fois qu’elle fait un Gala Collectif créatif et qu’elle est liée à un événement qui rassemble un tel ensemble de programmes créatifs. Nous sommes contents parce que nous travaillons en collaboration avec des acteurs très influents au niveau de la mode. Nous parlons de professionnels très connus et qui font plusieurs grands événements. Nous collaborons avec des gens de grandes compétences et très reconnus dans le milieu. Nous voulons par ces engagements démontrer à nos étudiants l’importance de la collaboration et du travail d’équipe concerté. Il est éminemment important dans le contexte actuel, et ce, autant dans l’industrie que dans le monde en général, de s’ouvrir sur le monde et les projets collectifs ».

Un dynamisme hors du commun
L’équipe des programmes en mode du Cégep Marie-Victorin a su développer au fil des ans, de nombreuses collaborations tant en commercialisation de la mode qu’en design de la mode, et ce, avec tous les groupes à Montréal : Sensation mode, les différents designers, les différentes associations. Ils sont présents dans tous les événements. « Nous avons la chance, ajoute le coordonnateur de l’école, d’offrir les services de nos étudiants à tous les organismes. Ils sont hôtes ou hôtesses, parfois habilleurs ou habilleuses dans des événements. Nous entretenons d’étroite collaboration avec l’industrie en impliquant nos étudiants à des événements qui sont toujours reliés aux programmes d’études. Les étudiants des trois programmes ont également la chance de faire des stages en industrie à Montréal, et ce dans différents secteurs ».

Les concours :
Des concours faits sur mesure pour les programmes sont intégrés à l’offre de formation ce qui permet une supervision des enseignants et apporte une vision pédagogique dans le développement du concours.

Mode Académie - Aubainerie
 L’École de mode travaille depuis plusieurs années en partenariat avec l’Aubainerie à la présentation du concours Mode Académie dont l’objectif est de s’inspirer des marques de l’Aubainerie, propriétaire de marques de commerce non utilisées actuellement. Cette dernière offre aux étudiants la possibilité de dessiner une collection d’environs dix modèles pour une de leur marque. Il ne s’agit pas ici de confection, mais uniquement de conception. L’entreprise offre dans le cadre du gala Mode 6000 $ en prix réparties comme suit : 3000 $ au gagnant, 2000 $ au second et 1000 $ pour le troisième. Le premier obtient également un stage rémunéré de 1 mois.

TÉLIO – Les créateurs mode de demain
Le concours Les créateurs mode de demain Télio était présenté en mars dernier. L’entreprise a mis en place, il y a de cela une dizaine d’années, un concours ouvert uniquement aux écoles québécoises. Au fil des ans, il est devenu un concours pan canadien ouvert à toutes les écoles canadiennes.

L’événement cette année s’est déroulé le 16, 17 et 18 mars sous le thème « le luxe ». Toutes les écoles qui ont des finalistes seront présentes. Cette année Lys Quintero a représenté le Cégep Marie-Victorin. En fonction d’une sélection de matière, les participants reçoivent un thème spécifique qu’ils doivent dans un premier temps créer en dessin et en confection par la suite s’ils sont sélectionnés, cette collection est présentée lors d’un défilé. Ce défilé avait lieu le mardi 17 mars au magasin Ogilvy où tous les gens de la mode étaient présents.
 

La Gaillarde

Le concours Marque Gaillarde, organisé en collaboration avec La Fabrique Éthique et le Cégep Marie-Victorin, a comme objectif de contribuer à l’émergence et à la valorisation d’une relève en mode éthique québécoise en plus de sensibiliser les étudiants en mode quant aux enjeux environnementaux et sociaux liés à l’industrie textile et à la surconsommation.

3M et Vestechpro
“Pour la première fois cette année un nouveau concours est porté à l’attention de nos étudiants de troisième année, le concours 3M Scotchbright en collaboration avec Vestechpro. La Cie 3M a créé des tissus et accessoires qui ont des filtres

réfléchissants à l’intérieur qui peuvent être portés de jour. En soirée, sous la lumière, la réflexion lumineuse laisse transparaître des fibres réfléchissants. Ce nouveau concours vise la création de vêtements de ville qui intègre ces technologies réfléchissantes. C’est la première fois que 3M et une école de mode s’associent pour présenter un concours qui allie les nouvelles technologies et le desing de mode ».

Bourses IMAGE/in
Depuis 2011, l’organisme ÉquiLibre mène des actions de sensibilisation auprès des acteurs de l’industrie de l’image (mode, médias, publicité) afin que chacun prenne conscience de sa responsabilité sociale quant à la présentation d’images de corps sains et diversifiés. Les Bourses IMAGE/in sont remises chaque année à des étudiants en mode pour les encourager à valoriser la diversité corporelle et à devenir des agents de changement dans leur milieu académique et leur futur milieu de travail. Les bourses IMAGE/in sont remises par ÉquiLibre et la Fondation de la mode de Montréal, en partenariat avec une entreprise du domaine de la mode.

Le concours des bourses Image-In de l’organisme Équilibre couvre deux volets dont; le design de mode et la commercialisation de la mode. Pour la première fois de son existence, l'organisme ÉquiLibre a intégré un volet Commercialisation de la mode à son concours IMAGE/in qui récompense des étudiants de l'industrie de la mode. Madame Jade Dumas, étudiante en 1re année à l'École de mode du Cégep Marie-Victorin à remporté cette première bourse de 2000 $.

Parlons d’avenir…
De nombreuses questions se posent concernant l’avenir en apprentissage de la mode et ses ramifications. Monsieur Roy est positif. Pour lui, l’avenir est prometteur : « Nous avons connu le creux de vagues dans les années passées. Afin de répondre aux nouveaux besoins de l’industrie, nous sommes à l’écoute des préoccupations des différents acteurs du milieu Nous sommes très soucieux et attentifs aux nouveaux besoins, nouveaux marchés, aux nouvelles technologies, aux collaborations internationales tout comme aux besoins locaux. Nous nous assurons que nous sommes toujours à la fine pointe de l’actualité et des besoins émergeant et sommes conscients des défis qui confrontent l’industrie de la mode. Nous entendons répondre aux nouveaux besoins en redéfinissant nos façons de faire et nos programmes de formation. En collaboration étroite avec «Vestechpro», nous croyons aux vêtements intelligents, aux technologies qui y sont intégrées et aux vêtements qui s’adaptent aux besoins des différents marchés. Nous sommes convaincus de l’importance d’intégrer la qualité et de valoriser le travail de design et de production qui se fait au Québec. Nous sommes dans un tournant qui pour moi est très positif ».





 
NOUVEAU

Les alertes du Portail

Le Portail est fier de vous offrir un tout nouveau service d'alertes. Recevez un résumé quotidien de ce qui a été publié sur le portail, ou des notifications instantanées par courriel sur des sujets qui vous intéressent.

 
 
>> lescegeps.com/alertes
 
 

 




Les partenaires du Portail