NOUVEAU Alertes du Portail


Toute l'actualité du réseau collégial dans votre boîte de courriel.

Dossiers / Recherche et innovation / Le numérique

L'accessibilité universelle pour l'apprentissage en éducation postsecondaire



Par M. Thomas Henderson, directeur du Centre de recherche pour l’inclusion scolaire et professionnelle des étudiants en situation de handicap (CRISPESH).

Depuis plus de 20 ans, il a travaillé avec des personnes ayant des troubles développementaux, en particulier les troubles du spectre autistique. Ses intérêts de recherche sont particulièrement dirigés vers des sujets tels l'autisme, la cognition, les modèles de programmes axés sur les forces, la qualité de vie et l'autodétermination.

Le nombre d'éducateurs des collèges du Québec qui connaissent le principe de l’accessibilité universelle pour l’apprentissage ne cesse de croître. L’accessibilité universelle pour l’apprentissage a pour objet de concevoir des produits et des milieux accessibles à tous, en situation de handicap ou non. Il s'agit d'une approche axée sur la personne, mais qui tient compte de l'ensemble des gens. Tous en profitent, peu importe l'âge ou la capacité. Au lieu de concevoir un cours, un édifice, un système ou un produit pour l'usager moyen, puis de l'adapter aux besoins spécifiques d'un individu, l’accessibilité universelle pour l’apprentissage propose un modèle convivial accessible au plus grand nombre possible. Cette idée fait la promotion de l'autonomie et de la pleine intégration. De plus, elle est rentable. Elle nous donne les moyens de rendre nos collèges accessibles à tous les étudiants.

La mise en œuvre des principes de l’accessibilité universelle dans l'environnement physique est bien connue. Cependant, les techniques diffèrent lorsqu'il s'agit d'appliquer les principes à des environnements d'apprentissage. En outre, la mise en pratique de l’accessibilité universelle pour les techniques d'apprentissage a pris du retard, notamment au niveau de l'éducation postsecondaire.

Au CRISPESH, nous espérons contribuer à une meilleure compréhension, acceptation et mise en pratique de l’accessibilité universelle et de l’accessibilité universelle de l'apprentissage dans tous les collèges du Québec.

QU'EST-CE QUE L’ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE DE L'APPRENTISSAGE? (traduction)
L’accessibilité universelle de l'apprentissage se veut un ensemble de principes permettant d'élaborer des environnements d'apprentissage offrant des chances égales à tous les individus. L’accessibilité universelle de l'apprentissage ne propose pas une solution universelle, mais une série de supports pour répondre aux besoins individuels. Les apprenants sont très différents les uns des autres et il faut probablement utiliser diverses méthodes pour atteindre un objectif commun. Ces différences, visibles ou non, peuvent être façonnées par le développement du cerveau, les connaissances acquises ou innées, les expériences culturelles ou sociales, ainsi qu'une foule d'autres facteurs. Le cadre de l’accessibilité universelle de l'apprentissage encourage la création de modèles souples offrant des options adaptables, ce qui permet à tous les apprenants de progresser dans le programme d'études. Pour y arriver, il existe de nombreuses solutions éprouvées en vue d'assurer un enseignement efficace à tous les étudiants.

CADRE CONCEPTUEL ET PRINCIPES (traduction) © CAST 2012

Réseaux affectifs

Le « pourquoi » de l'apprentissage

Comment les apprenants sont captivés et restent motivés. Comment les stimuler, les exciter ou les intéresser. Voilà les dimensions affectives.

Stimuler l'intérêt et la motivation envers l'apprentissage.

Fournir de nombreux moyens de participation.

Réseaux stratégiques

Le « comment » de l'apprentissage

La planification et l'exécution de tâches. Comment nous organisons et exprimons nos idées. La rédaction d'un essai ou la résolution d'un problème de mathématiques constituent des tâches stratégiques.

Faire la distinction entre les façons que les étudiants peuvent exprimer ce qu'ils savent.

Fournir de nombreux moyens d'action et d'expression.

Réseaux de reconnaissance

Le « quoi » de l'apprentissage

Comment nous recueillons les faits et nous classons ce que nous voyons, entendons et lisons. L'identification des lettres, des mots ou du style d'un auteur sont des tâches de reconnaissance.

Présenter l'information et le contenu de différentes manières.

Fournir de nombreux moyens de représentation.

Quel moment excitant pour être un éducateur ! Apprenez-en plus sur la recherche, les meilleures pratiques, les outils, les ressources et les modèles d’accessibilité universelle pour l’apprentissage (UDL) au postsecondaire qui promeuvent de nouvelles opportunités pour le succès des apprenants. Au début des années 1990, les chercheurs du Center for Applied Special Technology (CAST) ont proposé un cadre éducatif innovateur par le biais d’une conception universelle de l’apprentissage. Aujourd’hui, l’UDL est reconnu par les autorités fédérales des États-Unis comme un « cadre scientifiquement valable pour guider la pratique en éducation », ce qui permet aux éducateurs de devenir des concepteurs pédagogiques stratégiques qui peuvent enseigner à tous les apprenants tout en ciblant leurs besoins.

L’avancement des recherches effectuées dans le secteur des neurosciences confirme que la variabilité de l’apprenant est davantage la norme que l’exception. Les tendances technologiques émergentes optent pour un environnement qui permet l’exploitation de toute la puissance des médias numériques qui offrent une plate-forme plus souple pour l’implantation de ce type de programme. Apprenez comment l’UDL fournit un cadre éducatif permettant à l’individu d’être un apprenant proactif, plus réfléchi et performant.

Venez expérimenter des technologies, des stratégies et des ressources qui conduisent à l’implantation des principes d’accessibilité universelle pour l’apprentissage au postsecondaire en participant au Symposium CRISPESH : Accessibilité universelle pour l’apprentissage au postsecondaire (en anglais, traduction simultanée en français). Ce symposium se tiendra le 16 novembre de 9h00 à 16h00 au Collège Dawson avec la collaboration de monsieur Frances G. Smith, D.Ed. du Center for Applied Special Technology et Frederic Fovet et Heather Mole du Bureau de soutien aux étudiants en situation de handicap (OSD) de l’Université McGill.

Le symposium du CRISPESH sur l’accessibilité universelle de l'apprentissage.

                             

Pour vous inscrire, visitez le site ou appelez : 514-982-3437, poste 2836.
Bienvenu à tous.
 





 
NOUVEAU

Les alertes du Portail

Le Portail est fier de vous offrir un tout nouveau service d'alertes. Recevez un résumé quotidien de ce qui a été publié sur le portail, ou des notifications instantanées par courriel sur des sujets qui vous intéressent.

 
 
>> lescegeps.com/alertes
 
 

 




Les partenaires du Portail