NOUVEAU Alertes du Portail


Toute l'actualité du réseau collégial dans votre boîte de courriel.

Dossiers / Pédagogie / Gestion pédagogique

Les conseillers pédagogiques et le codéveloppement professionnel



Par M.Robert Howe, consultant en pédagogie de l'enseignement supérieur, spécialiste en évaluation.

Mon précédent texte , paru ici le 31 août, aura suscité bien des réactions. C’était d’ailleurs mon souhait et j’ai été gâté. Merci à mes lecteurs. Plusieurs m’ont écrit et, selon ce que j’en lis, mes propos semblent avoir touché juste.

Mon cri du coeur, entendu et partagé

Mon cri du cœur « j’ai mal à ma profession lorsque je rencontre un conseiller pédagogique qui me semble bien incapable de conseiller en pédagogie » aura été entendu et partagé. Cette solidarité bien appréciée me confirme que d’autres partagent ce sentiment de voir cette profession malmenée pour toutes sortes de raisons.

S’appuyant sur l’étude de Lise St-Pierre  qui, en 2005, nous a donné un portrait fidèle de l’évolution du rôle de conseiller pédagogique au collégial, un lecteur me confie que, « sans grande conscience », le réseau collégial a vu glisser le rôle du CP du pédagogique vers l’administratif. Pour plusieurs conseillers pédagogiques, le counseling en pédagogie auprès des enseignants représenterait  actuellement moins de 50% de la tâche.

De nouvelles fonctions dans les collèges, assignées aux conseillers pédagogiques

Effectivement, beaucoup de nouvelles fonctions sont apparues et les directions de collèges y ont assigné des conseillers pédagogiques. Parmi les « nouvelles » tâches les plus accaparantes, la reddition de comptes, la planification stratégique, le plan d’aide à la réussite, les indicateurs de réussite (ou tableaux de bord), l’assurance qualité. Un CP lecteur va jusqu’à nous dire qu’il lui faut user de stratégie pour passer des messages pédagogiques aux enseignants à l’occasion de travaux sur l’assurance qualité. Le conseiller pédagogique semble avoir de moins en moins un rôle d’accompagnateur auprès des enseignants et de plus en plus un rôle d’adjoint à la direction du collège. Sur ce point, un cadre de collège se questionne : les plans de classification des professionnels seraient-ils trop rigides? Par exemple, comment peut-on distinguer correctement les rôles si différents entre des CP de la formation continue et des CP « pédagogiques », accompagnateurs des enseignants ? Faudrait-il créer une fonction de professionnel de la formation continue?

L’enjeu majeur: les compétences des CP en matière de counseling pédagogique

Devant ces symptômes et questionnements, l’enjeu majeur réside toujours sur la question des compétences des CP en matière de counseling pédagogique. Une collègue, se désolant des constats que je faisais ici le 31 août, pense qu’on est en train de perdre l’expertise la plus importante pour faire évoluer les pratiques pédagogiques dans les collèges. Il est vrai que les programmes universitaires de formation pédagogique pour l’enseignement collégial sont beaucoup plus nombreux et présents qu’en 1980 et que les enseignants qui choisissent de s’en prévaloir sont mieux formés. Mais on aura toujours besoin de « vrais » CP. Des CP « pédagogiques » (je n’aurais jamais pensé devoir un jour écrire une telle bizarrerie), il faut les choisir et les former convenablement.

Des réseaux existent déjà

Beaucoup sont déjà « réseautés », Performa, Reptic, etc. Et c’est parfois dans ces cadres que les CP se donnent de la formation en pédagogie ou développent leurs compétences à l’intention de la communauté pédagogique.

Au début des années ’90, un petit groupe de CP répondants locaux de Performa de la région nord de Montréal se sont spontanément unis pour organiser une école d’été Performa, à l’intention des enseignants des collèges représentés. Ce petit groupe dont je faisais partie incluait les CP entre St-Jérôme et Ahuntsic, en passant par Marie-Victorin, Joliette et L’Assomption. Un peu ludique, un peu sérieux, le groupe a choisi de s’appeler le « Pôle Nord ». Du projet d’école d’été, le « Pôle Nord » a choisi de faire évoluer ses réunions, devenant un lieu d’échanges entre professionnels sur plusieurs thèmes de nature pédagogique ou sur des aspects du rôle de CP. Sans le savoir à l’époque, ces CP faisaient ce qu’on appellera aujourd’hui du codéveloppement professionnel.

Peu après, un autre groupe de CP répondants de Performa s’est spontanément constitué en équipe de travail. Ce second groupe, centré lui aussi sur le codéveloppement professionnel, a regroupé des CP dans l’axe (bien approximatif) sud-est du Saint-Laurent, de Granby à Matane, en passant par Shawinigan, Thetford Mines et La Pocatière. Un peu en réaction à l’existence du Pôle Nord, ce groupe s’est nommé «Pôle de l’Est ». Il a pris une orientation différente de celle du Pôle Nord en cherchant activement des réponses concrètes et documentées aux nombreuses questions que suscitaient les mesures de renouveau de 1993, du concept de compétences à l’évaluation des stages. Ce groupe a laissé à tout le réseau collégial un enviable héritage écrit et on en trouvera une liste auprès du programme Performa  ou auprès du Centre de documentation collégiale .

Le codéveloppement professionnel prend diverses formes

Ces quelques exemples, peut-être anecdotiques, illustrent le besoin qu’ont les professionnels de se regrouper pour se former. Le codéveloppement professionnel prend diverses formes, du congrès annuel aux forums de discussion, en passant par des soupers-causerie dans des salles privées de restaurants. Et j’apprends, récemment, que l’AQPC vient de mettre sur pied une communauté de pratique destinée aux CP membres de l’association. Ce lieu de filiation entre conseillers pédagogiques se veut un lieu d’entraide et de soutien mutuel pour des professionnels qui sont aux prises avec de multiples défis et mandats, dont celui de l’accompagnement des enseignants. Cette communauté sera virtuelle puisqu’elle est hébergée directement sur le site internet de l’AQPC . Je suis ravi  de cette excellente initiative de l’AQPC. Et je compte bien y participer, à ma manière, selon les sujets qui y seront traités. Je souhaite sincèrement que les CP du réseau prendront le temps de fréquenter ce nouveau lieu de codéveloppement professionnel que l’AQPC met à leur disposition.

 

 

Rédacteur : M. Robert Howe, consultant en pédagogie de l'enseignement supérieur, spécialiste en évaluation.
Tout commentaire ou suggestion de votre part sera bienvenu. Vous pouvez adresser vos commentaires à howerobert@sympatico.ca

NOTES et RÉFÉRENCES

1-  Voir : http://lescegeps.com/pedagogie/insertion_et_developpement_professionnel/a_la_recherche_du_conseiller_pedagogique_perdu

2-  St-Pierre, Lise. Les Conseillères et les conseillers pédagogiques du collégial : La fonction de conseiller pédagogique, son origine et son évolution. Sherbrooke. PERFORMA.  Éditions de l'Université de Sherbrooke, 2005. (Disponible au Centre de Documentation Collégiale, Cote : 787375)

3-  https://www.usherbrooke.ca/performa/fr/recherche-et-innovation/projets-de-la-delegation-collegiale/par-auteur/pole-de-lest/

4-   http://cdc.qc.ca/webographie/CDC-bibliographie-pole-de-l-est-sept-2015.pdf

5-  On trouvera cette communauté virtuelle de pratique sur  http://aqpc.qc.ca/communautes/conseillers-pedagogiques





 
NOUVEAU

Les alertes du Portail

Le Portail est fier de vous offrir un tout nouveau service d'alertes. Recevez un résumé quotidien de ce qui a été publié sur le portail, ou des notifications instantanées par courriel sur des sujets qui vous intéressent.

 
 
>> lescegeps.com/alertes
 
 

 




Les partenaires du Portail