Dossiers / Pédagogie / Apprentissage et réussite scolaire

"La philo au cégep" : étonnements partagés



Emmanuelle Gruber, professeure de philosophie au Collège Montmorency, nous parle d’un site web et d’une page Facebook où sont publiées des expériences philosophiques vécues par les étudiantes et étudiants dans leurs cours de philosophie.

Lors d’une discussion sur l’euthanasie dans le cours Éthique et politique (3e cours obligatoire de philosophie), un étudiant s’était exclamé dans un de mes cours « Mais pourquoi on en discute encore ? C’est très simple. Il devrait y avoir un piton à côté de chaque lit à l’hôpital et, si tu veux mourir, t’as juste à appuyer et hop, tu meurs et c’est réglé ! », et un autre de répondre : « Ouais, mais si tu accroches le piton sans faire exprès, t’es fait ! ». Évidemment, éclats de rire dans la classe, mais une fois les rires passés une véritable discussion philosophique est née : pourquoi n’est-ce pas si simple, l’euthanasie ? Pourquoi les pays qui ont légalisé l’euthanasie imposent-ils un protocole de demande à mourir avec plusieurs étapes ? Sur quels critères une telle demande est-elle raisonnable ?

Ce qui me marque le plus dans ce genre de situation d’enseignement, c’est à quel point les étudiantes et étudiants du cégep, dans un contexte d’éducation bien précis sont à même de philosopher, de penser de façon rationnelle, d’élever leurs pensées au-delà des considérations banales, auxquelles on les associe souvent.

Pourtant, il arrive que les matières dites « générales » comme la philosophie et la littérature attirent une certaine suspicion : à quoi servent exactement ces matières ? Ne sont-elles pas d’un autre temps ? La philosophie, discipline de la formation générale, sort souvent perdante de ce type de critique à cause de son caractère abstrait. Parallèlement, en discutant de ces questions au collège, je me suis rendu compte que très peu de gens savent ce qu’enseignent concrètement les professeurs et professeures de philosophie dans leurs cours. Ce vide est parfois vite rempli par les préjugés habituels.

Partager des moments inoubliables d'enseignement

Pourquoi ne pas partager ces moments inoubliables d’enseignement dans lesquels l’étudiant vit un moment authentiquement philosophique ? L’idée du site Web « laphiloaucegep » était née, et avec lui, une page Facebook. Des anecdotes y seront publiées dans le courant du mois de septembre. Elles racontent des expériences philosophiques vécues par les étudiantes et étudiants de nos cours.

En plus de publier ces textes, j’ai décidé de créer, en collaboration avec Alexandre Lavallée, auteur de la campagne Web « Ensemble contre la philophobie » et deux collègues du collège Montmorency Annie-Claude Thériault et Léane Sirois, une série de questions philosophiques associées à des photos. Ces images et questions permettent de sensibiliser au questionnement philosophique en général, mais aussi aux enjeux de société, aux réflexions actuelles sur les médias, sur notre culture, nos valeurs, ou encore sur le rôle du citoyen aujourd’hui. Une occasion de philosopher sur Facebook.

Pour joindre madame Gruber:egruber@cmontmorency.qc.ca

Dossier préparé par Mme Marie Lacoursière, éditrice du Portail.





 
NOUVEAU

Les alertes du Portail

Le Portail est fier de vous offrir un tout nouveau service d'alertes. Recevez un résumé quotidien de ce qui a été publié sur le portail, ou des notifications instantanées par courriel sur des sujets qui vous intéressent.

 
 
>> lescegeps.com/alertes
 
 

 




Les partenaires du Portail