Organismes / Fondations

Fondations



Les fondations font de plus en plus partie du réseau des collèges québécois. Il n’est pas rare de les voir bien en vue sur le site internet des établissements. La plupart possèdent même leur propre site. L’annonce récente d’un don majeur remis à la Fondation du Cégep de Rimouski et les activités conduites dans plusieurs fondations ont suscité l’intérêt du Portail concernant la création dans les cégeps de « fonds dédiés ». Leur impact dans la vie des collèges s’avère de grande importance.

La Fondation du Cégep de Rimouski s’apprête ainsi à gérer le don de 100 000 $ qui vient de lui être versé; la Fondation du Cégep de Jonquière a réussi à faire fructifier une donation de 1 million faite depuis plus de 44 ans, tout en subventionnant de nombreux projets. Le Cégep de Sainte-Foy a quant à lui mis en place quatre fonds particuliers qui lui permettent d’octroyer annuellement quelque 140 000 $ en bourses, et ce, en pérennisant ses fonds. Ces activités ont des impacts déterminants et méritent d’être mieux connues.

Un don majeur de Solange et Daniel Bénéteau
Le 23 décembre dernier, la Fondation du Cégep de Rimouski annonçait qu’elle avait reçu de Solange et Daniel Bénéteau, un couple très impliqué dans la communauté, un don de 100 000 $. Dans le communiqué, les donateurs soulignent que « les étudiants ont de belles valeurs et démontrent une grande ouverture sur le monde. Ils veulent mettre fin aux injustices et iniquités qui y règnent. Par notre don, nous voulons les encourager à réaliser des projets en ce sens ». Ce don sera donc dirigé vers des activités ou des projets à caractère humanitaire.

La présidente et la coordonnatrice de la Fondation du Cégep de Rimouski, Renée Proulx et Linda Séguin qui entourent Daniel Bénéteau.

Madame Linda Séguin, coordonnatrice de la Fondation du Cégep de Rimouski, précise que le couple Bénéteau n’en était pas à son premier don à la Fondation. « Ils contribuaient annuellement depuis 2006 à des projets à caractère humanitaire. » L’actuel don de 100 000 $ sera donc échelonné sur dix ans à raison de 10 000 $ par année.
Madame Séguin relate à titre d’exemple le projet interdisciplinaire BiOmetepEtik financé par la Fondation. En janvier 2013, dix-neuf étudiants et étudiantes de Sciences de la nature du Cégep de Rimouski, accompagnés de trois enseignants, sont allés sur l’île d’Ometepe au Nicaragua. Le projet avait pour but d’offrir aux élèves une formation en éthique, en bioéthique et une initiation à la recherche en écologie tropicale. La contribution de la Fondation au projet fut de l’ordre de 9500 $ dont une partie fut financée par le couple Bénéteau.

Dans le cadre de sa campagne majeure de financement 2010-2015, la Fondation a dépassé son objectif de 2 M $ et a déjà recueilli 2,3 millions.

Voir le site internet de la Fondation du Cégep de Rimouski; la coordonnatrice de la Fondation, madame Linda Séguin : fondation@cegep-rimouski.qc.ca.

La Fondation Asselin du Cégep de Jonquière et les Legs du SAVOIR

Dans la foulée de la création des cégeps, il y a 44 ans de cela, lorsque les Pères Oblats, propriétaires du Collège classique de Jonquière, ont vendu le collège au gouvernement, ils ont décidé d’investir dans une fondation le profit d’un million de dollars sur la vente. Conscient que Jonquière était une ville ouvrière et que les gens avaient peu de moyens d’entreprendre des études postsecondaires, le père Pierre-Paul Asselin a convaincu tout le monde qu’il fallait dédier ces fonds afin de permettre au plus grand nombre d’accéder à des programmes d’études collégiales ou universitaires. Le Fonds permanent de la Fondation Asselin consacre ainsi les intérêts générés sur le capital en bourses aux étudiants inscrits au Cégep de Jonquière. Depuis 44 ans, la Fondation subventionne également la recherche en éducation, en favorisant particulièrement les projets susceptibles d’améliorer les projets éducatifs en classe.
 

Martine Bastien, directrice de la Fondation Asselin du Cégep de Jonquière, nous explique que « la Fondation a gardé le nom de Fondation Asselin jusqu’en 2002 ainsi que sa vocation à caractère régional. Dans le cadre de sa première grande campagne de financement en 2004, le Cégep a décidé de s’associer à la fondation et a conservé “ Asselin ” dans la nouvelle appellation “ Fondation Asselin du Cégep de Jonquière ”. Ayant conservé un volet régional, le Fonds Pierre-Paul-Asselin permet de répondre aux demandes régionales en appui à des projets de recherche autres que ceux du Cégep de Jonquière ». 

 

La Fondation en est à sa 2e grande campagne de financement. Sous le thème Ensemble, vers une relève technologique!, le Cégep veut créer deux fonds : un premier pour la valorisation des carrières technologiques et un second se rapportant aux énergies renouvelables et au développement durable. Grâce à sa vitrine technologique et sa chaire industrielle TERRE (Technologie des Énergies Renouvelables et Rendement Énergétique), le Cégep est en mesure de développer des projets pédagogiques en lien avec ses neuf programmes des techniques physiques et de former une main-d’œuvre qualifiée dans ces domaines d'expertise.
La Fondation a remis depuis sa création cinq millions de dollars en bourses et en financement de projets, grâce au fonds permanent créé à sa première grande campagne.

Dans le cadre de sa gestion de dons, la Fondation a mis en place un programme de reconnaissance qu’elle appelle les Legs du SAVOIR. Il s’agit d’un programme de dons planifiés qui vise à augmenter le fonds permanent et qui cristallise à vie le don que fait une personne. L’objectif de la Fondation est de doubler son fonds permanent au cours des prochaines années dans le but d’espacer les campagnes majeures de financement.

 

La Fondation du Cégep de Sainte-Foy et ses quatre fonds de bourses

Depuis sa création en 1992, la Fondation du Cégep de Sainte-Foy a remis plus de 1 209 000 $ en bourses. Pour la seule année 2011-2012, plus de 142 175 $ ont été octroyés en bourses à 536 étudiants.
La Fondation compte quatre fonds permanents dont seuls les intérêts sont utilisés pour le financement de bourses :

Le Fonds Gaston-J.-Beaudoin


Le Fonds Gaston-J.-Beaudoin a été institué grâce à la générosité de M. Gaston J. Beaudoin, professeur de chimie décédé subitement en juin 1994 après une carrière de 26 ans au Cégep de Sainte-Foy. Monsieur Beaudoin a légué à la Fondation une somme de 100 000 $, dont une partie de l’usufruit doit être versée annuellement en bourses à des étudiants méritants inscrits dans un programme relié aux sciences exactes ou à la musique, le solde devant s’ajouter au capital du Fonds. Professeur, auteur et éditeur, il fut tour à tour coordonnateur provincial de chimie, adjoint à la direction des études et coordonnateur de son département. Sa dernière réalisation au Cégep fut d’amorcer l’expérimentation d’un nouveau programme d’enseignement en Sciences de la nature. (Source : Fondation du Cégep de Sainte-Foy)

Madame Louise-Vézina Paquin, gestionnaire de la Fondation, explique que ce Fonds a permis de donner des bourses annuelles de 4900 $ depuis 1997. Grâce à une bonne gestion du Fonds, on y retrouve aujourd’hui une capitalisation de 166 000 $.

Le Fonds de coopération internationale et de formation à l’étranger.
Le Cégep de Sainte-Foy a adopté une politique de coopération internationale et de formation interculturelle qui a comme objectif, entre autres, de favoriser l’organisation de stages et de projets étudiants à l’étranger.
Depuis de nombreuses années, le Cégep de Sainte-Foy participe à des projets dans le domaine international, par le biais notamment d’ententes entre établissements d’enseignement, d’échanges d’étudiants et de projets réalisés en collaboration avec des organismes non gouvernementaux.
Pour favoriser chez ses étudiants la réalisation de projets dans ces domaines, la Fondation du Cégep de Sainte-Foy a constitué le Fonds de coopération internationale et de formation à l’étranger.

Le financement du Fonds a reçu au départ une contribution du CIDE, mais ce sont les étudiants, par une cotisation volontaire de 6 $ lors de l’inscription chaque session, qui enrichissent maintenant le Fonds. Les membres du personnel peuvent aussi choisir de contribuer à ce Fonds. Même s’il verse des bourses depuis plus de vingt ans, le Fonds capitalise actuellement 317 250 $. Le Fonds verse annuellement 10 000 $ en bourses de coopération internationale et une somme de 30 000 $ pour les bourses de stages à l’étranger en lien avec le programme d’études, pour un total de 40 000 $ par année.

Le Fonds étudiant Robert-L.Darbelnet
C’est l’Association générale des étudiants du Cégep de Sainte-Foy qui a exprimé le souhait qu’un fonds de dotation, dit Fonds étudiant, porte le nom d’un étudiant ou d’une étudiante ayant marqué de manière significative le collège au temps de ses études ou après.

Le nom de M. Robert L. Darbelnet a été retenu. Il a été étudiant au Cégep de Sainte-Foy de 1970 à 1972 où il a obtenu son diplôme d’études collégiales en sciences humaines. Pendant ses années d’études au Collège, il s’est engagé de manière active au sein de l’Association étudiante à titre de vice-président. Alors qu’il occupait le poste de président-directeur général du CAA Québec, il accepta en 1980 de devenir membre du Conseil d’administration du Collège et d’en occuper la vice-présidence en 1981, puis la présidence de 1982 à 1985.
Monsieur Darbelnet a contribué financièrement au lancement du Fonds. Mais depuis, il est alimenté par les cotisations étudiantes chaque session. Des bourses de mérite étudiant (25 000 $) et des bourses d’aide financière (20 000 $ par année) sont remises.

Le Fonds Roger-Deslauriers


Le Fonds Roger-Deslauriers a été créé à la mémoire de M. Roger Deslauriers, décédé le 5 novembre 2008, à l’âge de 75 ans. Monsieur Deslauriers fut le premier chef du Département d’éducation physique de l’Académie de Québec en 1963-1964, puis de l’institution qui lui a succédé, le Cégep de Sainte-Foy, en 1967-1968; il a exercé cette fonction jusqu’au terme de l’année scolaire 1972-1973.
Ce sont les professeurs du Département d’éducation physique qui se sont cotisés pour lancer le Fonds. Tous les étudiants qui suivent des cours d’éducation physique sont admissibles aux bourses. Les critères sont axés sur la persévérance et non sur l’excellence. Le Fonds est actuellement pourvu de 38 000 $ et a commencé à remettre des bourses de 900 $.

La Fondation prépare une campagne majeure pour 2015. Elle a tenu une seule campagne de ce type au début de la création de la Fondation. Chaque année, la Fondation organise des activités-bénéfices qui permettent de financer d’autres projets pédagogiques pour plus de 100 000 $.

Voir le site de la Fondation du Cégep de Sainte-Foy; sa directrice générale, madame Nathalie Larose : nlarose@cegep-ste-foy.qc.ca.

D’autres exemples éloquents

Ces exemples de trois fondations illustrent bien différentes stratégies de gestion des fonds par les fondations de collèges. Notre recherche sur les sites internet des fondations nous a permis de répertorier plusieurs autres exemples forts intéressants. Citons, entre autres, les fonds mis en place par la Fondation du Collège Dawson : Anastasia De Sousa Memorial Award Fund, Inspire Fund, Tony Proudfoot Outdoor Education Fund.

La Fondation du Cégep de Trois-Rivières compte six fonds dédiés qui portent les noms de personnes qui ont joué un rôle significatif au collège : Fonds L.-R.-Bergeron ; Fonds Sigismond-Girard ; Fonds Marguerite-Élie ; Bourse Gaston-Francoeur ; Fonds de l’Association des Anciens ; Fonds Jean-Claude-Proulx.

Le Fonds Équateur a été créé par la Fondation du Cégep André-Laurendeau pour appuyer les projets en Équateur menés par les enseignants et les élèves du Cégep André-Laurendeau, ainsi que par leurs collaborateurs de l’extérieur du collège.

Le Collège d’Alma peut compter parmi ses partenaires la Fondation Champagnat inc. Constituée à partir du produit de la vente du Collège du Lac Saint-Jean, cette fondation a comme domaine d’intérêt « le développement et la promotion des intérêts matériels, culturels, sociaux, professionnels et intellectuels du Collège d’enseignement général et professionnel d’Alma ». Depuis les années 80, la Fondation a supporté le développement du Collège en octroyant à celui-ci des subventions ou services évalués à plus de 1 000 000 $.

Ces exemples témoignent éloquemment de la part des fondations de cégeps d’une préoccupation d’encourager les étudiants par la remise de bourses et le financement d’activités, mais également d’un souci d’assurer une pérennité aux fonds qui leur sont confiés.

Recherche, entrevue et rédaction par Alain Lallier, édimestre, Portail du réseau collégial
 



Les partenaires du Portail