Nouvelles

L'ÉNA et Longueuil allient leurs forces pour la création d'une zone d'innovation en aérospatiale

Longueuil, le 23 septembre 2020 - L'École nationale d'aérotechnique (ÉNA) salue chaleureusement la collaboration de la Ville de Longueuil, qui lui a accordé un soutien financier de 122 914 $ afin de réaliser le plan d'affaires pour la création d'une zone d'innovation aérospatiale à Longueuil. Grâce à cette subvention octroyée pendant l'été 2020, l'ÉNA vient de s'adjoindre les services professionnels d'une firme spécialisée, Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT) et son partenaire Explorer Solutions, qui l'accompagneront dans ce projet de développement aérospatial.

En 2020, le ministère de l'Économie et de l'Innovation (MEI) a lancé un appel à la création de zones d'innovation de calibre mondial pouvant mettre à contribution différents acteurs socioéconomiques pour stimuler la croissance, la réussite et la prospérité au Québec, à l'instar de plusieurs économies florissantes dans le monde. Secteur névralgique pour l'économie québécoise, l'industrie aérospatiale peut compter sur une main-d'oeuvre qualifiée et de grande qualité formée notamment à l'ÉNA, la plus importante maison d'enseignement en aéronautique en Amérique du Nord et la seule à former des techniciens reconnus à travers le monde en maintenance d'aéronefs, en avionique et en génie aérospatial. 

Un écosystème générateur de croissance
« Nous sommes très heureux de compter sur le soutien financier de la Ville de Longueuil pour réaliser cette première étape vers la création d'une zone d'innovation aérospatiale québécoise, avec un pôle important à Longueuil. Ce dernier sera situé dans la zone aéroportuaire de Longueuil, qui constitue déjà un écosystème riche, diversifié et bien implanté avec la proximité de l'ÉNA, du Centre technologique en aérospatiale (CTA), de Développement économique de l'agglomération de Longueuil (DEL), de Développement Aéroport St-Hubert-Longueuil (DASH-L), d'Aéro Montréal, de l'Agence spatiale canadienne ainsi que des universités telles que l'École de technologie supérieure (ÉTS) et l'Université de Sherbrooke, et de nombreuses entreprises manufacturières telles que Héroux-Devtek et Pratt & Whitney », a mentionné le directeur de l'ÉNA, Pascal Désilets. 

« L'implantation d'un tel pôle, précise M. Désilets, offrira des infrastructures à la fine pointe de la technologie au coeur d'un quartier innovant, favorisant davantage le développement de l'offre de formation, l'accroissement de la recherche appliquée, l'accompagnement et l'incubation d'entreprises, la croissance économique et la création d'emplois pour la grande région de Longueuil mais aussi pour tout le Québec ».

« Longueuil rassemble déjà plusieurs acteurs importants de l'industrie, du savoir et de l'entrepreneuriat en aérospatiale. Elle constitue ainsi le lieu tout désigné pour stimuler l'innovation et favoriser l'essor de cette industrie multidisciplinaire. Par l'entremise de notre entente avec l'ÉNA, nous entendons mobiliser la communauté bien établie de l'aérospatiale longueuilloise et promouvoir les avantages concurrentiels de la Ville au coeur de ce secteur de pointe », a déclaré la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent.

Des retombées pour toute l'industrie aérospatiale
En rassemblant géographiquement les acteurs clés du domaine aérospatial que sont les étudiants, professeurs, chercheurs, praticiens, entreprises renommées et naissantes qui pourront y faire leurs activités de formation, de recherche et de développement, chaque joueur de l'écosystème pourra profiter des espaces collaboratifs et technologiques, de l'effervescence et des synergies qui se dégageront de la zone. Des retombées majeures et positives en découleront pour la région ainsi que pour toute la grappe aérospatiale du Québec. 

Pour ce faire, un comité de coordination du pôle de Longueuil a été mis sur pied par l'ÉNA de concert avec différents partenaires. La firme sélectionnée a pour mandat de rallier d'autres acteurs et entreprises du domaine, entre autres, et d'accompagner le comité dans les différentes étapes de préparation du plan d'affaires, qui doit être déposé au MEI d'ici la fin de l'année 2020. 

À propos de l'École nationale d'aérotechnique
Fondée en 1964, l'École nationale d'aérotechnique (ÉNA) du cégep Édouard-Montpetit est le plus important institut d'aérotechnique en Amérique du Nord. Son expertise s'appuie sur le savoir-faire exceptionnel de ses employés et sur ses liens étroits avec l'industrie. Ses programmes collégiaux spécialisés en Techniques de génie aérospatial (incluant le DEC-BAC en Génie aérospatial), en Techniques de maintenance d'aéronefs et en Techniques d'avionique (incluant le DEC-BAC en Avionique) sont offerts dans ses installations d'une valeur de 110 M$, qui comprennent 6 hangars abritant 38 aéronefs.
 
Pour en connaître davantage sur le cégep Édouard-Montpetit et son École nationale d'aérotechnique, ses experts médias et ses activités, visitez le cegepmontpetit.ca/salle-de-presse.


- 30 -

SOURCE : catherine.saucier@cegepmontpetit.ca | 450 679-2631 p. 2238 | cell. 514 297-2855 | Communications | cegepmontpetit.ca

Source : Cégep Édouard-Montpetit


 
NOUVEAU

Les alertes du Portail

Le Portail est fier de vous offrir un tout nouveau service d'alertes. Recevez un résumé quotidien de ce qui a été publié sur le portail, ou des notifications instantanées par courriel sur des sujets qui vous intéressent.

 
 
>> lescegeps.com/alertes
 
 

 




Les partenaires du Portail