Nouvelles

Le reste du monde s’arrache les étudiants étrangers

Article publié par Le Devoir.com ; Éric Desrosiers


Photo: Marie-France Coallier Le Devoir Selon l’OCDE, le total de personnes étudiant à l’étranger a plus que doublé en 20 ans.
 

8 novembre 2019- Le Québec n’est pas le seul à revoir ses règles à l’égard des étudiants étrangers ainsi que de leur transition vers le marché de l’emploi. Mais la plupart des autres cherchent plutôt à les assouplir.

La concurrence à laquelle se livrent les économies pour attirer à elles les étudiants étrangers et les garder ensuite à la fin de leurs études est tellement féroce que les statistiques officielles ont du mal à suivre.

Selon l’OCDE, le total de personnes étudiant à l’étranger a plus que doublé en 20 ans, passant de 2 millions, en 1998, à 5,3 millions, en 2017, dont 3,7 millions se trouvaient dans un pays dit développé. Les États-Unis continueraient de mener le bal, avec un peu moins de 400 000 permis délivrés à des étudiants étrangers, en recul de 60 % par rapport à 2015 — dont le tiers en raison du resserrement des règles d’immigration parle gouvernement Trump. Venaient ensuite le Royaume-Uni (300 000 permis), l’Australie (163 000) et le Canada, au 4e rang, avec 136 000 nouveaux permis, soit trois fois plus que dix ans auparavant.

Attirer les étudiants internationaux, en particulier s’ils restent après leurs études, est un moyen de puiser dans le réservoir mondial de talents
— OCDE

Lire la suite



 
NOUVEAU

Les alertes du Portail

Le Portail est fier de vous offrir un tout nouveau service d'alertes. Recevez un résumé quotidien de ce qui a été publié sur le portail, ou des notifications instantanées par courriel sur des sujets qui vous intéressent.

 
 
>> lescegeps.com/alertes
 
 

 




Les partenaires du Portail