Nouvelles

Les cégeps se préparent à la légalisation du cannabis

Nouvelle publiée par Ici.Radio-Canada.ca

La légalisation du cannabis entrera en vigueur le 17 octobre. Photo : Getty Images/Scott Barbour

17 août 2018 - Les cégeps au Québec se préparent à la rentrée scolaire, marquée cette année par la légalisation du cannabis et misent sur le sens de responsabilité des étudiants.

Le collège Montmorency à Laval, qui compte 7800 étudiants, dont 800 mineurs, entend mener une campagne d’information sur la légalisation et la consommation de cette drogue. Il s’agit, entre autres, d’expliquer les effets du cannabis sur la santé en utilisant les moyens les plus prisés par les jeunes. Elle prendra la forme d’une campagne intégrée.

"On va utiliser toutes les plateformes en notre possession, que ce soit Facebook, Instagram ou notre logiciel interne de gestion."
Yves Carignan, directeur des affaires étudiantes et des relations avec la communauté, Collège Montmorency

« On va bien rappeler que pour nos étudiants […] qui sont mineurs, c’est illégal », a précisé M. Carignan en entrevue à l'émission Le 15-18, sur ICI Radio-Canada Première.
En ce qui concerne les étudiants majeurs, la loi stipule qu'il est interdit de posséder ou de consommer du cannabis dans les établissements scolaires ainsi que sur les terrains.

Le Centre intégré de santé et services sociaux (CISSS) de Laval a déjà mis en place depuis juin dernier un réseau d'une trentaine d’intervenants, dont des établissements scolaires, des organismes communautaires, le milieu des affaires et la Ville de Laval. Son but est de communiquer la bonne information sur la consommation du cannabis.

À Montréal, les établissements mettront l’accent sur une consommation responsable.

"Commencer avec des doses plus faibles, attendre d’avoir éprouvé un effet avant d’en consommer plus."
Robert Perreault, psychiatre et médecin-conseil à la Direction régionale de santé publique de Montréal

Peu d'interventions auprès des jeunes

La question des produits comestibles du cannabis sera également abordée, précise M. Perreault. « Même si la loi ne prévoit pas ça, les gens vont se faire des brownies à la maison. Alors, on informe les gens sur le délai d'action qui est plus long, qui donne le goût d'en reprendre avant d'en avoir vécu un effet. »

Yves Carignan relativise l'enjeu de la hausse de la consommation de cannabis chez les jeunes. Au cours de la dernière session, dit-il, sur 170 interventions en lien avec le code de vie, seulement 5 étaient liées aux matières illicites. Et sur les 200 interventions de l’année précédente, il en a recensé une dizaine liée au cannabis.

"Ce n’est pas un phénomène qui est grandissant."
Yves Carignan, directeur des affaires étudiantes et relations avec la communauté au Cégep Montmorency

Robert Perreault ne s'attend pas à ce que la consommation explose chez les jeunes. Se basant sur des études menées dans des États américains où la consommation a été légalisée, comme l'État de Washington ou celui du Colorado, il souligne que l’on constate « une petite pointe qu’on appelle une lune de miel au départ d’une légalisation […] et ça semble se normaliser par la suite ».



 
NOUVEAU

Les alertes du Portail

Le Portail est fier de vous offrir un tout nouveau service d'alertes. Recevez un résumé quotidien de ce qui a été publié sur le portail, ou des notifications instantanées par courriel sur des sujets qui vous intéressent.

 
 
>> lescegeps.com/alertes
 
 

 




Les partenaires du Portail