Nouvelles

Cégep Édouard-Montpetit - 50e anniversaire du Cégep - Des arbres plantés en l’honneur de bâtisseurs de toutes les époques

Longueuil, 28 mai 2018 – Pour ses 50 ans, le cégep Édouard-Montpetit a rendu hommage à différentes personnes qui ont façonné l’établissement au fil des ans en inaugurant deux arboretums, les 2 et 9 mai 2018, au Campus de Longueuil et à l’École nationale d’aérotechnique. Les arbres ont été plantés en présence, entre autres, de Mme Diane Lamarre, députée de Taillon et ambassadrice du Cégep et de Mme Brigitte Larivière, vice-présidente Solutions de l’information chez Bombardier et ambassadrice de l’ÉNA.

de gauche à droite : Guy Bédard, directeur des affaires étudiantes et communautaires à la retraite, Sylvain Lambert, directeur général du Cégep, Diane Lamarre, ambassadrice du Cégep et diplômée de Sciences de la nature, Maureen Frawley, étudiante de la dernière cohorte de l’Externat classique et de la première cohorte mixte, Abraham Julien, étudiant en Gestion de commerces, membre du Comité-Vert du Cégep et du groupe ESPACE, et Lyne Tremblay, technicienne en travaux pratiques en chimie.

L’objectif de l’arboretum est de reconnaître publiquement la contribution exceptionnelle de membres du personnel au développement et au rayonnement de l’établissement, et de renforcer l’engagement du Cégep envers la préservation de l’environnement. À l’instar du Comité-Vert du Cégep, qui avait planté un arbre lors du départ à la retraite de l’ancien directeur général du Cégep, M. Serge Brasset, le Cégep souhaitait rendre hommage à des gens de la grande famille d’Édouard-Montpetit du passé, du présent et du futur, en lien avec la thématique de cette année anniversaire.

Mme Lamarre s’est dite très reconnaissante envers tous les artisans du 50e anniversaire du Cégep. « Dorénavant, un amélanchier, planté en mon nom, fait honneur aux milliers de diplômés d’Édouard-Montpetit qui ont grandi grâce à la formation reçue au Cégep, a-t-elle mentionné, citant au passage le célèbre Frédéric Back " Chaque plantation d’arbres qui n’est pas mis en terre pour être exploitée, mais pour glorifier un lieu et contribuer à l’embellir est parmi les plus belles expressions de la générosité puisque l’on donne un coup de pouce à la nature et au temps pour une création qui nous dépasse en tous sens. " » Quant à Mme Larivière, elle a souligné l’initiative du Cégep d’avoir choisi trois femmes pour représenter les différents groupes honorés du côté de l’ÉNA, dans un secteur plus traditionnellement masculin.
 

Ainsi, au campus de Longueuil, cinq arbres ont été plantés :
• une épinette de Serbie, en l’honneur des diplômés de l’Externat classique, représentés par Maureen Frawley, étudiante de la dernière cohorte de l’Externat classique et de la première cohorte mixte;
• un amélanchier du Canada, en l’honneur des diplômés du Campus de Longueuil, représentés par Diane Lamarre, ambassadrice du Cégep et diplômée de Sciences de la nature;
• un magnolia Kobus, en l’honneur de Guy Bédard, directeur des affaires étudiantes et communautaires à la retraite;
• un olivier de bohème, en l’honneur des employés, représentés par Lyne Tremblay, technicienne en travaux pratiques en chimie;
• et un mélèze de Sibérie en l’honneur des étudiants et citoyens de demain, représentés par Abraham Julien, étudiant en Gestion de commerces, membre du Comité-Vert du Cégep et du groupe Étudiants solidaires pour l'action communautaire environnementale (ESPACE), en l’absence de Samuel Lepage, étudiant en Sciences humaines, profil Monde.ce de Samuel Lepage,

Arboretum_ÉNA, de gauche à droite : Pascale Racine, technicienne en travaux pratiques au Département de Techniques de génie aérospatial, Brigitte Larivière, ambassadrice de l’ÉNA et diplômée en Techniques de génie aérospatial, Violaine Paquette, étudiante en Techniques de maintenance d’aéronefs et Sylvain Lambert, directeur général du Cégep et directeur de l’ÉNA.

Et à l’ÉNA, trois arbres ont été plantés :
• un micocoulier occidental, en l’honneur des diplômés de l’ÉNA, représentés par Brigitte Larivière, ambassadrice de l’ÉNA et diplômée en Techniques de génie aérospatial;
• un olivier de bohème, en l’honneur des employés, représentés par Pascale Racine, technicienne en travaux pratiques au Département de Techniques de génie aérospatial;
• et un chicot du Canada, en l’honneur des étudiants et citoyens de demain, représentés par Violaine Paquette, étudiante en Techniques de maintenance d’aéronefs.
En plus de représenter les groupes à qui le Cégep souhaitait rendre hommage, chacune à leur façon, ces personnes incarnent les valeurs qui sont chères à Édouard-Montpetit soit l’engagement, la coopération et l’entraide, ainsi que la créativité et l’innovation, tout en faisant rayonner notre établissement par leur implication et les retombées de leurs actions. Toutes se sont dites touchées d’un tel hommage et de savoir que « leur arbre », qui leur survivra, continuera d’exister pour les générations à venir.
                                                                    - 30 -


En pièce jointe, vous trouverez, à titre d’infos, les symboliques pour lesquelles chacun des arbres plantés ont été choisis.

À propos du cégep Édouard-Montpetit
Le cégep Édouard-Montpetit est un établissement d’enseignement supérieur francophone, constitué du campus de Longueuil et de l’École nationale d’aérotechnique. Il met en œuvre des programmes d’études et des activités de formation de haute qualité, tant au secteur régulier qu’à la formation continue. Le Cégep vise le développement de personnes compétentes, autonomes, critiques et engagées dans leur milieu. Par ses activités d’enseignement et de recherche et par les services qu’il offre à la collectivité, il contribue à la vitalité sociale et culturelle de sa communauté et met à profit son expertise sur le plan régional, national et international.

Pour en connaître davantage sur le cégep Édouard-Montpetit et ses activités, visitez le cegepmontpetit.ca/medias.

À propos de l’École nationale d’aérotechnique
Fondée en 1964, l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA) est aujourd’hui la plus importante maison d’enseignement en aérotechnique en Amérique du Nord et la seule au Québec à former des techniciens en aéronautique. Grâce à ses trois programmes collégiaux uniques en Techniques de génie aérospatial (incluant le DEC-BAC en Génie aérospatial), en Techniques de maintenance d’aéronefs et en Techniques d’avionique (incluant le DEC-BAC en Avionique) et à ses installations d’une valeur de 85 M$, qui comprennent 5 hangars abritant 36 aéronefs, l’ÉNA forme une main d’œuvre technique spécialisée très demandée. Réputé pour son expertise et sa polyvalence, le Centre de service aux entreprises et de formation continue de l’ÉNA propose quant à lui des solutions intégrées de formation en entreprise répondant à leurs besoins spécifiques.

SOURCE : genevieve.lachance@cegepmontpetit.ca | 450 679-2631 p. 4503 | cell. 514 795-0980 | Communications | cegepmontpetit.ca



 
NOUVEAU

Les alertes du Portail

Le Portail est fier de vous offrir un tout nouveau service d'alertes. Recevez un résumé quotidien de ce qui a été publié sur le portail, ou des notifications instantanées par courriel sur des sujets qui vous intéressent.

 
 
>> lescegeps.com/alertes
 
 

 




Les partenaires du Portail