NOUVEAU Alertes du Portail


Toute l'actualité du réseau collégial dans votre boîte de courriel.

Nouvelles

La Fédération des cégeps déçue que l'enseignement supérieur soit le parent pauvre de la mise à jour économique du Gouvernement du Québec

MONTRÉAL, LE 22 NOVEMBRE 2017 — Réagissant au dévoilement hier après-midi de la mise à jour économique du gouvernement du Québec, qui affiche des surplus de 2,4 milliards de dollars, la Fédération des cégeps est déçue que l’enseignement supérieur en soit le parent pauvre avec l’annonce de 7 millions de dollars seulement en 2017-2018 pour les cégeps, les collèges privés et les universités. Cette somme est largement en-dessous des attentes et des besoins actuels du Québec en matière de qualification préuniversitaire et technique. 

« Alors qu’on nous demande de qualifier toujours plus de techniciens et de technologues et que le réseau collégial public vient à peine d’émerger d’une longue période de compressions budgétaires, les sommes annoncées sont loin d’être à la hauteur du discours. Il est plus que temps que les surplus budgétaires dégagés à fort prix par le gouvernement servent à bâtir l’avenir du Québec en donnant la priorité à l’éducation », a indiqué le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Bernard Tremblay. 

Les cégeps ont dû subir des compressions de l’ordre de 175 M$ de 2011 à 2015, un effort substantiel du réseau collégial public dans l’exercice de redressement budgétaire du gouvernement qui a eu des effets qui se font encore sentir aujourd’hui, et ce, dans un contexte où l’on demande aux collèges de répondre aux besoins toujours plus diversifiés des étudiants et aux besoins accrus du marché du travail en matière de main-d’œuvre qualifiée et de formation technique. La Fédération rappelle que, selon les prévisions d’Emploi-Québec, 86 % de la croissance prévue de l’emploi de niveau technique d’ici 2022 touchera les postes demandant une formation collégiale. Ce sont quelque 85 000 nouveaux emplois qui devront être comblés par des techniciens et des technologues issus des cégeps. La Fédération des cégeps espère donc que le prochain budget du Québec reflétera cette réalité et que le réinvestissement en éducation et en enseignement supérieur en sera l’enjeu prioritaire.

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d’affaires étudiantes, d’affaires internationales, de formation continue et de services aux entreprises, de financement, de recherche, de ressources humaines, d’évaluation de la scolarité, d’affaires juridiques, de ressources informationnelles, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives. www.fedecegeps.qc.ca.

                                                             — 30 —

Source : Fédération des cégeps

Renseignements : Judith Laurier, directrice des communications, 514 381-8631, poste 2337; cellulaire : 514 239-2088
Suivez-nous sur Twitter : @fedecegeps

Source : Fédération des cégeps


 
NOUVEAU

Les alertes du Portail

Le Portail est fier de vous offrir un tout nouveau service d'alertes. Recevez un résumé quotidien de ce qui a été publié sur le portail, ou des notifications instantanées par courriel sur des sujets qui vous intéressent.

 
 
>> lescegeps.com/alertes
 
 

 




Les partenaires du Portail