NOUVEAU Alertes du Portail


Toute l'actualité du réseau collégial dans votre boîte de courriel.

Dossiers / Gestion / Gestion d'un collège

De collège à cégep



Le Cégep Garneau n’est pas le seul qui a changé de nom : le Collège Édouard-Montpetit est devenu le Cégep Édouard-Montpetit en août 2013, le Collège Gérald-Godin est devenu le Cégep Gérald Godin en 2012, le Cégep de Granby Haute-Yamaska  est devenu “Cégep de Granby” et le Collège Shawinigan songe aussi à changer de dénomination. Et qu’en est-il à l’échelle du réseau dans le décompte des collèges et des cégeps?

L’exemple du Cégep Édouard-Montpetit


Alain Legault, directeur des communications, des affaires publiques et des relations gouvernementales, nous explique que la plupart des établissements qui s’appelaient collège étaient d’anciens collèges classiques transformés en cégep. Ils ont alors conservé à l’époque le nom de collège. « Pour le Collège Édouard-Montpetit, il y avait trois raisons pour passer de collège à cégep. La première : quand on regardait l’ensemble des appellations dans le réseau, celle de cégep était majoritairement choisie. En plus, sur notre territoire, nous avons plusieurs collèges privés du secondaire qui portent le nom de collège et à Montréal, il y a une école secondaire qui porte le nom d’Édouard-Montpetit. Il fallait que l’on se démarque par rapport à eux. La troisième raison : les étudiants utilisent le nom de cégep pour nous désigner. Ils vont à Édouard ou au cégep. »

Avant de procéder à ce changement, le Cégep Édouard-Montpetit a fait un sondage auprès des étudiants et du personnel en leur soumettant trois choix de logo et une confirmation de l’appellation. Au-delà de 4000 étudiants sur 7300 ont répondu, et 600 membres du personnel ont participé. La majorité a choisi la nouvelle dénomination et le nouveau logo.

     

Changement de nom, mais aussi d’image institutionnelle. « Quand nous avons refait l’architecture de base, nous avions avec l’ancien logo, datant de 1985, une planète de logos sans lien entre eux. Le Centre sportif avait son image, l’ÉNA avait son image, le campus principal n’avait aucune image. Nous avons voulu redonner un air de famille à l’ensemble de nos composantes, mais avec un élément qui leur appartenait. Nous avons développé un logo modulaire qui permettait de donner une particularité à chacun. »

Et les coûts?
Contrairement à d’autres cégeps, le Cégep Édouard-Montpetit a fait appel à une firme externe pour le développement de l’image et de l’architecture. Sinon, le cégep a choisi d’y aller par attrition pour minimiser les coûts. « Quand il n’y a plus de papier à lettres, nous commandons avec le nouveau logo. On vit avec les deux logos pendant un an, un an et demi. Il faut accepter de vivre avec le chevauchement entre les deux logos. Question de bonne gestion des fonds publics. »
Au total, monsieur Legault considère que l’opération est profitable : « La démarche a permis de renouveler notre image au reflet de notre clientèle. Le personnel a beaucoup aimé le résultat. Ce changement reflète le dynamisme d’Édouard et le personnel adore cela. »

Le Collège Gérald-Godin devient cégep
Le dernier né des collèges publics a choisi à sa naissance en 1999 de porter le nom de « collège ». Selon Karine Lord, responsable du service des communications, « ça faisait plus prestigieux à l’époque dans l’Ouest-de-l’Île. L’ancien logo arborait d’ailleurs un blason, à l’instar des collèges privés. Mais à la longue, la confusion public/privé s’est accentuée ».

En août 2012, au moment où il dévoilait sa nouvelle identité visuelle, le Cégep affirmait : « nous sommes fiers d’être un établissement d’enseignement public. En utilisant le mot Cégep, nous rappelons sans équivoque la vocation de l’institution ».

Le Collège Shawinigan songe à reprendre son nom d’antan


Tout récemment, nous apprenions que le Collège Shawinigan songe à reprendre son nom d’antan : Cégep de Shawinigan. « Malgré le nom de Collège Shawinigan, on est un cégep public! Pourtant, les gens associent souvent le nom “ collège ” au terme d’école secondaire privée », soutient le directeur général, André Gingras. Dans un article récent publié dans L’Hebdo du Saint-Maurice (1), il affirme sa conviction : «La problématique que ça comporte, en clair, c'est que les gens ne savent donc pas qu'il y a un cégep à Shawinigan! […] Pourquoi entretenir cette confusion? S'il n'en était que de moi, j'affirmerais haut et fort avec le nom de l'établissement que nous sommes un cégep. »

L’article de L’Hebdo rappelle que l'actuel Collège Shawinigan a déjà porté le nom de Cégep de Shawinigan, avant sa présente dénomination modifiée en 1994. De plus, deux études datant de 2009, l'une portant sur la perception des étudiants envers le nom du Collège, l'autre portant sur l'image au sein de la population, confirmaient également qu'il y avait confusion entourant la dénomination du Collège.

Le Collège a mis en place un comité de dénomination composé de onze personnes pour étudier l’éventualité de revenir à l’ancienne appellation. Ses travaux sont en cours.

Cégep ou collège?
Dans le réseau des 48 établissements regroupés dans la Fédération des cégeps, nous en comptons actuellement 35 avec l’appellation «  cégep » ; 8 portent le nom de « collège ». Les 5 établissements anglophones se dénomment « college », mais certains utilisent la double appellation de cégep et de college. Ex. : Cégep Vanier College, Cégep John-Abbott College. Les régions de l’Estrie, du Bas-Saint-Laurent-Gaspésie, du Centre-du-Québec, de Québec et sa région, de la Côte-Nord, de l’Outaouais-Nord-Ouest ne comptent que des « cégeps ». La région du Saquenay-Lac-Saint-Jean ne compte qu’un « collège » sur quatre, celui d’Alma.

Maintenant que le nom « cégep » figure au Petit Larousse, il semble que la tendance lourde va l’emporter et gagner de nouveaux adhérents, même si l’acronyme cégep pour « collège d’enseignement général et professionnel » ne correspond plus à la réalité des collèges d’enseignement général et technique qu’ils sont devenus. Mais de là à les renommer « céget », il y a un pas, un grand pas…

1. Nouveau nom pour le Collège Shawinigan? Geneviève Beaulieu-Veilleux, L’Hebdo du Saint-Maurice. 3 mars 2014

Entrevues, recherche et rédaction par Alain Lallier, édimestre et éditeur en chef, Portail du réseau collégial.





 
NOUVEAU

Les alertes du Portail

Le Portail est fier de vous offrir un tout nouveau service d'alertes. Recevez un résumé quotidien de ce qui a été publié sur le portail, ou des notifications instantanées par courriel sur des sujets qui vous intéressent.

 
 
>> lescegeps.com/alertes
 
 

 




Les partenaires du Portail