Dossiers / Vie collégiale / Gestion

« Ça va bien aller ! » avec le Cégep de Rimouski

2020-06-03


Par Mme Thérèse Lafleur, Rédactrice

 

Le Cégep de Rimouski s’est rapidement mis en mode « Ça va bien aller ! » pour s’adapter au contexte de pandémie. Tout en veillant à déployer la formation en ligne de ses étudiants pour mener à bien le trimestre, cette communauté collégiale a su faire preuve de proactivité pour soutenir la lutte contre la COVID-19. La nature même de ses programmes, notamment ceux en santé, ouvrait la voie à diverses initiatives faisant du Cégep un acteur solidaire de sa région.


   François Dornier
   Directeur général 

« C’est évident que le Cégep de Rimouski s’implique dans le contexte actuel de crise sanitaire. D’ailleurs, nombreux sont nos enseignants et nos techniciens déjà sur place au CISSS pour soutenir les équipes. Il est aussi essentiel que nos équipements et le matériel dont nous disposons à des fins pédagogiques puissent être utilisés pour aider le secteur hospitalier », mentionne François Dornier, directeur général du Cégep de Rimouski. Il en profite d’ailleurs pour saluer la contribution des membres du personnel, des étudiants et des diplômés qui œuvrent dans les services essentiels pour aider à traverser cette crise.

Le partage de matériel médical

Mélanie Giguère, directrice adjointe aux programmes, veille à cette collaboration avec le milieu.  « On a fait un appel à tous pour savoir ce qui pouvait être disponible pour l’hôpital. Que ce soit dans un laboratoire de génie mécanique utilisant des masques de protection ou dans une classe équipée d’appareils de soins, les équipes ont volontiers fait l’inventaire du matériel. Par exemple, un technicien en chimie a communiqué avec moi en offrant le désinfectant récemment commandé. Également, un technicien était disponible pour expliquer au personnel hospitalier le fonctionnement d’un appareil de radiologie », explique-t-elle.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent a ainsi reçu du matériel médical habituellement utilisé pour l’enseignement en présentiel. De plus, certains appareils destinés à la formation des étudiants en soins infirmiers, en diététique, en analyses biomédicales, en radiodiagnostic et en échographie médicale servent maintenant au CISSS.

« On parle notamment de thermomètres, de saturomètres, d’appareils à glycémie, de tiges à soluté, de gants, de mousse antiseptique, d’appareils à tension, d’un appareil mobile de radiologie, de masques, etc. », précise madame Giguère.

La création d’attaches sur mesure pour les masques médicaux

L’équipe d’enseignants en Technologie de mécanique industrielle et en Techniques de génie mécanique a aussi contribué à l’effort collectif pour déjouer la COVID-19 grâce à leur équipement à la fine pointe de la technologie. Ceux-ci ont étudié un modèle d’attache pour masques médicaux ayant fait ses preuves et ont imaginé des attaches portant la signature du Cégep de Rimouski.

 

Ensemble, ils ont conçu et élaboré un modèle d’attache « personnalisée » pour tenir les masques médicaux en place, puis ils ont enclenché la production. Il s’agit d’une création sur mesure qui améliore le confort des travailleurs devant porter ces masques de longues heures.

Après avoir pu récupérer l’imprimante 3D, c’est Maxime Bouchard, enseignant de génie mécanique, qui s’occupe de la fabrication des attaches. Il mentionne que « le projet va très bien. Cette initiative départementale nous a déjà permis de remettre plus de 200 attaches de masques au personnel de l’hôpital de Rimouski et de la Congrégation des sœurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire. En plus, la vidéo publiée sur nos médias sociaux a été vue plus de 3 000 fois ».

Enthousiaste, monsieur Bouchard ajoute : « Nous avons de super bons commentaires sur notre produit. Les gens sont très heureux de l’avoir. Plusieurs avaient des blessures aux oreilles et, avec les attaches, on vient soulager des gens qui ont bien besoin qu’on s’occupe d’eux ! ».

« C’est une initiative qui provient à 100 % de nos enseignants, qui ont fait don de leur production. Ils ont de quoi être fiers de leur esprit proactif ! », renchérit monsieur Dornier, le directeur général du Cégep de Rimouski.

Des formations PACME-COVID-19 pour accompagner les entreprises

En raison de la pandémie, des entreprises voient leurs activités réduites et leurs façons de faire modifiées. Pour soutenir ces entreprises, le gouvernement du Québec a mis en place le Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME) pour favoriser la formation et l’implantation de bonnes pratiques en gestion des ressources humaines. Sous la gouverne de la Direction des formations continues et du développement institutionnel du Cégep, les services de formation continue du Cégep de Rimouski, de l’Institut maritime du Québec et du Centre matapédien d’études collégiales sont prêts à accompagner les entreprises dans le cadre de ce programme.

En effet, 35 formations PACME-COVID 19 sont proposées en ligne. Elles couvrent le télétravail, la gestion des dossiers et les communications numériques, l’anglais et l’amélioration du français, la bureautique et les outils numériques, l’utilisation de l’ordinateur, la gestion des ressources humaines, le service à la clientèle, la coordination d’équipes, le leadership, le marketing numérique, les exportations, etc. Une entreprise ayant des besoins spécifiques peut aussi bénéficier de services sur mesure. Dans un premier temps, les organisations doivent communiquer avec l’équipe de la Formation continue afin de discuter de leurs besoins. Par la suite, une proposition d'offre de formation ou de service sera réalisée sans frais.

Ces formations à distance nécessitent peu d’équipement, soit un ordinateur ou une tablette ayant une caméra, un micro et des haut-parleurs.

La solidarité à vitesse grand V

Au Cégep de Rimouski, la solidarité s’est également traduite par la mise en place de mesures pour soutenir rapidement et efficacement les étudiantes et les étudiants ainsi que les équipes de travail. À titre d’exemple, le Service d’aide psychosociale offre des suivis par téléphone ou par visioconférence aux personnes qui en ressentent le besoin. Les intervenantes veillent aussi à trouver des solutions d’urgence aux personnes qui se retrouvent en situation financière précaire, malgré l’aide gouvernementale offerte.

Pour les membres du personnel, de nouveaux modes de communication ont été déployés pour réunir tout le monde. Une nouvelle page Web partageant toute l’information pertinente quant à l’évolution de la situation est mise à jour quotidiennement. On y trouve une foule de ressources, des trucs d’ergonomie à la maison, les détails du soutien psychologique offert à distance; tout y est. De plus, un groupe privé a été créé sur les réseaux sociaux pour entretenir les liens entre collègues, liens habituellement forts dans ce Cégep tissé serré.

Un cégep en action

Pour les enseignants et les étudiants, les cours ont repris à distance sous de nouvelles modalités d’apprentissage afin de poursuivre la session. Selon madame Giguère « il y aura une manière de concevoir un cours avant et après l’épisode de la COVID-19. Les enseignants ont réagi rapidement à la crise pour offrir leur cours non pas en classe, mais en ligne. Éventuellement, ils penseront la transmission des connaissances et des compétences différemment dans la mesure où ils se seront familiarisés avec le potentiel des outils virtuels. La relation demeurera toujours au cœur de la pédagogie. Cependant un nouveau "savoir apprendre virtuel" s’installe. Heureusement, nous bénéficions d’une expertise déjà existante en matière de formation à distance. De plus, le soutien de l’équipe du Service des technologies de l’information est précieux et a aidé à maximiser les outils numériques du Collège. Sûrement que ce passage mènera le Cégep de Rimouski vers une nouvelle étape de son développement et de son ancrage dans la collectivité. »

« Cette réalité exige une grande adaptation et beaucoup de créativité de la part de nos équipes. Habituellement, on est heureux de souligner les liens personnalisés et la proximité des intervenants avec notre communauté étudiante; c’est notre force au Cégep de Rimouski. Là, il a fallu penser rapidement à d’autres options, mais on va y arriver. C’est extraordinaire de constater à quel point toutes et tous se sont retroussé les manches pour poursuivre notre mission. Télétravail et réunions en visioconférence, soutien pédagogique et psychologique, traitement des admissions pour la session d’automne. On est en action! », conclut le directeur général, François Dornier.

 



Les partenaires du Portail