Dossiers / Vie collégiale / Vie étudiante

Entrevue avec Thierry Paul, entraîneur de l’année au basketball collégial

2012-03-25




« Je suis fier de notre équipe »
Les Indiens du Collège Ahuntsic ont remporté le championnat provincial de basketball division 1 (niveau AAA) pour la première fois de leur histoire. De plus, leur entraîneur, Thierry Paul a été nommé l’entraîneur de l’année, et ce pour une deuxième fois en quatre saisons. Nous avons recueilli ses commentaires : « Je suis fier de notre équipe. Nos joueurs étaient particulièrement bien préparés. Ils étaient prêts physiquement et psychologiquement. Le match se joue toujours dans la préparation. Malgré le nombre restreint de joueurs (9), on est fier de la saison; on est fier d’avoir remporté les honneurs de ce championnat québécois et on veut poursuivre sur cette lancée. Je lève mon chapeau à mes joueurs et aux assistants-entraîneurs. Ils ont toujours gardé leur calme, même si dans certaines parties décisives, nous sommes trouvés dans des situations difficiles en particulier lors des trois matchs en prolongation que nous avons remportés. Ça dénote une certaine maturité, malgré le fait que l’équipe soit composée de beaucoup de recrues. C’est un bon accomplissement ».

« Pour arriver à ces résultats, il a fallu travailler fort au niveau de la planification, du recrutement et de l’entraînement »
Cette victoire est le fruit d’efforts sur plusieurs années tant au niveau du recrutement que de la mise en place du programme. L’équipe était antérieurement dans le AA avant et avait remporté des championnats. Au niveau AAA, l’équipe des filles avait déjà remporté des championnats au niveau québécois et canadien. « Mais pour arriver à ces résultats, il a fallu travailler fort au niveau de la planification, du recrutement et de l’entraînement. La venue de recrues de qualité de programmes de niveau secondaire nous a aidés. Les trois jeunes qui sont venus de Parc-Extension ont été un apport précieux tout comme les vétérans des années antérieures. On parle aussi de culture, de culture sportive. Il ne faut pas seulement y croire, il faut le vivre aussi le championnat. Il faut associer les actes aux paroles » explique monsieur Paul.

La compétition a été vive dans cette division 1 (AAA). D’ailleurs les Indiens ont terminé le calendrier régulier en deuxième place derrière Vanier (26 points) ex aequo avec Champlain (ST-Lambert) avec 24 points. Dans la ligue, avant seules les 4 premières équipes participaient aux séries. Maintenant, ce sont les six premières équipes, ce qui donne une importance plus grande à la saison. Les équipes sont toutes à l’affût pour attirer les meilleures recrues.

Présence de plusieurs communautés culturelles
L’équipe se caractérise par la présence de plusieurs communautés culturelles. « Il règne au sein de l’équipe une ambiance très familiale. Parmi les objectifs de l’équipe, nous en visons à s’améliorer en tant qu’équipe et en tant qu’individu, mais aussi de créer une famille. Vivre ensemble, manger ensemble avant la demi-finale et la finale. Tout le monde se parle. Tout le monde a une liberté de parole ».
 

Thierry Paul est rattaché à l’équipe pour une quatrième saison. Il avait lui-même joué dans la ligue de basket AAA pour le Collège de Maisonneuve et aussi pour l’équipe de l’UQAM au niveau universitaire. Ingénieur, diplômé de l’École polytechnique de Montréal, il y travaille actuellement au Bureau de la recherche de cet établissement. 

Comment conjugue-t-on sport d’élite et réussite scolaire?
Comment conjugue-t-on sport d’élite et réussite scolaire? « Il arrive que nos athlètes rencontrent certaines difficultés et nous sommes préoccupés de leur apporter l’aide et le soutien nécessaire. Il y a une compréhension du milieu et de la situation que certains vivent. On doit apporter attention à cette réalité. Il faut planifier notre horaire en conséquence. Notre rôle consiste à bien les orienter vers l’aide dont ils peuvent avoir besoin, de trouver les ressources qui vont pouvoir les aider. C’est en ce sens que le Collège Ahuntsic a recruté Gabriel Grégoire pour assurer un encadrement particulier pour les athlètes d’élite ».

Respect, la persévérance, l’honnêteté
Questionné sur les valeurs qu’il met de l’avant, Thierry Paul affirme d’emblée : « le respect, la persévérance, l’honnêteté. Ce sont les valeurs que je véhicule ». Il ajoute : l’engagement, de dévouement, la fierté.
La plupart des joueurs sont inscrits en formation préuniversitaire. Le modèle en basketball est de poursuivre au niveau universitaire. « Certains ont des objectifs clairs de jouer aux États-Unis. Tandis que d’autres ambitionnent de poursuivre au niveau universitaire au Québec ou au Canada ».
L’Équipe des Indiens du Collège Ahuntsic va représenter le Québec au championnat canadien. Thierry Paul conclut : « ce sera une belle opportunité pour nos joueurs de se faire valoir auprès des nombreux recruteurs universitaires ».

Entrevue réalisée par Alain Lallier, le 7 mars 2012



Les partenaires du Portail