Contact

Étudier et vivre au cégep
Programmes
  • Formation générale
  • Programmes préuniversitaires
  • Double cheminement
  • Baccalauréat international
  • Programmes techniques
  • Attestation d'études collégiales
  • Formation à distance
  • Formation continue - Offre de services
  • Articles et publications
  • Établissements
    Organismes
    Pédagogie
    Enjeux
    Réalisations personnelles
    Contributions institutionnelles
    Gestion
    Histoire


    Cégeps en spectacle

    Cégeps en spectacle : plus de 25 ans de découvertes artistiques !

    Les débuts de Cégeps en spectacle

    Ayant constaté l’intérêt marqué des étudiantes et des étudiants à son concours de variétés, Michel Drainville, alors animateur socioculturel du collège Ahuntsic, propose à l’automne 1979 aux institutions collégiales de la région de Montréal un concours multidisciplinaire regroupant tous les arts de la scène. Huit cégeps répondent à cette invitation : Ahuntsic, Granby, Joliette, Rosemont, Saint-Jean-sur-Richelieu, Maisonneuve, André-Laurendeau et Vanier.

    Le concours est basé sur l’autonomie de chacun des cégeps qui s’engagent à organiser une finale locale afin de déterminer un représentant pour la finale régionale. Le 5 décembre 1979, la première finale locale de l’histoire du concours se tient au collège Ahuntsic, suivie le 26 avril 1980, de la finale régionale où Martine St-Clair est sacrée grande gagnante. Cégeps en spectacle était né ! 

    Cégeps en spectacle se solidifie

    Dès sa deuxième édition, Cégeps en spectacle rassemble quatorze cégeps, soit six de plus que l’année précédente ! Pour satisfaire à cette popularité, on divise les cégeps en régions, on ajoute une finale nationale et on récompense deux gagnants ex æquo. Le 17 avril 1981, la première finale nationale a lieu à la Comédie nationale de Montréal. L’année suivante, la finale nationale se tient pour la première fois dans un cégep ; celui de Shawinigan. À la quatrième édition, en 1982-1983, on introduit une nouveauté : un artiste représentera désormais le concours en agissant comme porte-parole. Cette année-là, Martine St-Clair nous offre cet honneur ! 

    Un événement devenu rapidement un incontournable !

    Dès les premières années, Cégeps en spectacle connaît un succès fulgurant et le nombre de participants grimpe rapidement. Il s’attire alors la faveur d’organismes culturels pour la jeunesse qui offrent des bourses et des stages de perfectionnement en Europe à certains finalistes régionaux (Office franco-québécois pour la jeunesse depuis 1987, Agence Québec-Wallonie-Bruxelles 1989 à 1992 et Jeunesses musicales du Canada de 1989 à 1992).

    En 1989, Cégeps en spectacle devient 100 % francophone ; les numéros doivent être dorénavant entièrement en langue française. L’année suivante, le prix Création, offert par la Fédération des cégeps, fait son apparition, puis en 1994-1995, pour la seizième édition, les deux prix ex æquo sont remplacés par un 1er prix et un 2e prix.

    À partir de 1993, plus de cinquante collèges (publics et privés) participent annuellement à Cégeps en spectacle ; le nombre frôle aujourd’hui la soixantaine.

    En 1999, le Réseau intercollégial des activités socioculturelles du Québec (RIASQ) devient le producteur de Cégeps en spectacle, sans contredit l’un des plus importants concours des arts de la scène au Québec. Chaque année, des artistes y sont révélés, dont plusieurs sont devenus des acteurs importants de la scène artistique québécoise. À vous de juger en consultant le tableau récapitulatif que voici !

    Source : http://www.riasq.qc.ca

    Ce texte est tiré du volume Les cégeps : une grande aventure collective québécoise, sous la direction de Lucie Héon, Denis Savard et Thérèse Hamel, Les Presses de l'Université Laval, 2008, 533 pages

    © La diffusion de ce texte sur ce site a été autorisée par les Presses de l'Université Laval et par l'Association des cadres des collèges du Québec (ACCQ).


    Cégeps en spectacle est un concours artistique d'envergure qui met à profit la talent de la relève québécoise. Parmi les artistes consacrés au fil des ans, certains font désormais partie intégrante du paysage culturel québécois.

    Voici le tableau des gagnants de 1980 à aujourd'hui.

    Année

    Gagnant du 1er prix

    Cégep hôte

    Porte-parole

    2009 Pierre Giroux (Outaouais, Campus Gabrielle-Roy) Jonquière 3 Gars su’l sofa
    2008 Sarah Toussaint-Léveillée (Conservatoire Lassalle) Saint-Félicien Antoine Gratton
    2007

    Les Mainsconnus : Dominique Bouchard, Pier-Olivier Doucet, Alexandre Lavoie et Jean-Pascal Houde-Simard (Chicoutimi)

    Saint-Jean-sur-Richelieu Vincent Vallières
    2006 À Capella : Catherine Sauriol, Marie-Pier Paquette-Séguin, Shannon Gélinas et Jessica Viau (Montmorency) Rimouski Jonathan Painchaud
    2005 Jérémie Roy, Samuel Lambert et Guillaume Monette (Drummondville)  Lionel-Groulx Isabelle Blais
    2004 François-Guillaume Leblanc (Limoilou)  Vieux-Montréal Ariane Moffatt et Stéphane Archambault
    2003 Jean-Frédéric Hénault-Rondeau (Maisonneuve) Outaouais Luce Dufault
    2002 Regard’Annes : Josianne Bell, Andrée-Anne Laurendeau et Lisanne Tremblay (Sherbrooke) Jonquière Marie-Lise Pilote
    2001 Si pailles, si rondes : Marie-Michèle Brie, Rosalie Famelart, Émilie Fecteau, Marie-France Forcier, Marianne Gignac-Girard et Annie Robidoux (Saint-Laurent) Montmorency Kevin Parent
    2000 Quatuor Druzkovka : Frédéric Lambert, Hugo Gravel, Antoine Dufour et Guillaume Beauchamp (Régional de Lanaudière à Joliette) Trois-Rivières Sylvie Tremblay
    1999 Dominique Bouffard (Notre-Dame-de-Foy)   Sherbrooke Chantal Lamarre et Nelson Minville
    1998 Maëlstrom : Alexis Martin, Fatéri Reddy et Martin Lizotte (Lionel-Groulx) Sainte-Foy Bruno Pelletier
    1997 Les Musiciens : Yannick Fortier, Mathieu Fortier, Mathieu Gaulin, Sébastien Laplante et Jean-Luc Riverin (Abitibi-Témiscamingue)   Lionel-Groulx Robert Brouillette
    1996 Affront Froid : Isabelle Dionne et Pascal Rousseau (Saint-Félicien) André-Laurendeau Marc Labrèche
    1995 Raphaëlle Paquette et Rachel Cotton (Vincent-d’Indy) Chicoutimi Mario Jean
    1994 Dany Ménard et Jocelyn Coutu (Sherbrooke) et
    Sophie Anctil (Lévis-Lauzon) 
    Édouard-Montpetit Gaston Mandeville
    1993 Raja Ouali (Vieux-Montréal), Sandra Legagneur, Pierre Potvin, Frédéric Pelley, Ernst Perpignant et Carl Maraghi (André-Grasset)  Sherbrooke JiCi Lauzon
    1992 Jennifer Aubry (Saint-Hyacinthe) et Troupe Impact : Patrick Guay, Julie Patoine, Isabelle Gervais, Chantal Dubois, Marwa Abdel Megid et Natasha Tremblay (Édouard-Montpetit)  Maisonneuve Rock et Belles Oreilles
    1991 Martin Le Sage (Notre-Dame-de-Foy) et Julie Massicotte (Jonquière) Rimouski Julie Masse
    1990 Laurent Paquin (Jonquière) et Étienne Vendette (Sainte-Foy) Saint-Hyacinthe Luc de Larochelière
    1989 Annie Yergeau et Josée Lahaie (Trois-Rivières) et Simon Delage (Jonquière) Vieux-Montréal Pierre Flynn
    1988 Bryan Perro (Shawinigan) et Geneviève Bilodeau (Vieux-Montréal) Lévis-Lauzon Marie-Denise Pelletier
    1987 Myriam Guénette (Montmorency) et Jean Nadeau et Sylvain Bédard (Notre-Dame-de-Foy) Rimouski Le groupe Bogart
    1986 Benoît Martel (Vieux-Montréal) et Marc Lemire (Trois-Rivières) Vieux-Montréal Jacques Girard
    1985 Alain Massé (André-Grasset) et La Ligne continue : Christian Barrette, Denis Labranche, Marc Roberge et Pierre Rivard (Abitibi-Témiscamingue) Abitibi-Témiscamingue Michel Rivard
    1984 Élaine Ayotte (Rosemont) et Érik Lavoie (Vieux-Montréal) Régional de Lanaudière à Joliette Jean-Pierre Ferland
    1983 Critère : Charles Guilbert et Jean-François Vary (Montmorency) et Édward Francisque, Daniel Labrosse, Guy Tremblay et Pierre Séguin (Maisonneuve) Saint-Jean-sur-Richelieu Martine St-Clair
    1982

    Martine Boisvert et Johanne Cantara (Régional de Lanaudière à Joliette) Hepta-Jazz : Sylvain Poirier, Denis Ricard, Yves Adam, Michel Tardif, Dany Ferron, Normand Piché, Sylvain Gagnon et Michel Gingras (Shawinigan)

    Shawinigan ---
    1981 Woopelye band : Luc Cabana, Francis Cabana et Daniel Brière (Maisonneuve) et Marie Bastien et Catherine Mellilo (Ahuntsic) Comédie nationale de Montréal ---
    1980 Martine St-Clair et Lyne Nault (Maisonneuve) et Bande à Tony Carlone (Vanier)  Ahuntsic ---

     


    Le Portail en bref

    Mme Nicole Lefebvre, vice-présidente de la FNEEQ, aborde les dossiers de l'heure


    Une entrevue avec Mme Nicole Lefebvre, vice-présidente de la FNEEQ,par M. Alain Lallier,éditeur en chef, Portail du réseau collégial. Une année de négociation avec une mobilisation exemplaire Même si elle considère qu’il est un peu tôt pour les bilans, Nicole Lefebvre peut déjà affirmer ...

    Pour que la cloche sonne


    Entretien avec madame Caroline Dionne, directrice de l’entreprise d’entraînement Alinov Québec Alinov, ce n’est pas un programme ni à strictement parler un cours, c’est une PME, ou plutôt, une simulation de PME. Les gens qui sont formés par Alinov y travaillent comme s’ils étaient dans une vr...

    Synor de Saint-Hyacinthe : l'art de la formation continue


    Échange entre madame Fanie-Claude Brien, directrice du Service de la formation continue du Cégep de Saint-Hyacinthe, etMarie Lacoursière. Saint-Hyacinthe a été sacrée en 2015 championne de l'emploi au Canada par Express Employment Professionals, une importante entreprise de placement ontarien...

    Pour une politique pluraliste de la philosophie au Québec


    M. Georges Leroux nous entretient des perspectives d'avenir de l'enseignement de la philosophie. Professeur émérite au Département de Philosophie de l’Université du Québec à Montréal, où il a enseigné la philosophie grecque de 1969 à 2006, Georges Leroux est d’abord connu comme helléniste et ...

    De l'efficacité des moteurs aux dilemmes énergétiques


    Entrevue avec monsieur Mohamed Benhaddadi, Ph. D. en génie électrique, professeur au Cégep du Vieux Montréal,lauréat du Prix de l’Acfas, Denise-Barbeau – recherche au collégial Mohammed Benhaddadi se dit très heureux de la réception de ce prix. Pour lui, c’est la reconnaissance du travail de ...

    Pour mieux prendre le large


    Entrevue avec monsieur Daniel Dion, directeur de l’Institut maritime du Québec, affilié au Cégep de Rimouski. 70e anniversaire et 3,200 diplômés L’Institut maritime du Québec existe depuis 1944. Connu au départ sous le nom «École de marine », avec un statut d’école nationale. Elle sera ju...

    Deuxième spectacle de la saison 2015-2016 de École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe, du 11 au 17 décembre


    Saint-Hyacinthe, le 23 novembre 2015. – L’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe est heureuse de vous convier au deuxième spectacle de la saison 2015-2016, L’Énéide d’Olivier Kemeid, d’après Virgile, dans une mise en scène de Benoit Vermeulen.

    Entrevue avec Mme Fadia Naim, Ph. D., directrice générale de Cintech agroalimentaire du Cégep de Saint-Hyacinthe


    Une subvention majeure du CRSNG pour Cintech Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) accordait récemment à Cintech agroalimentaire du Cégep de Saint-Hyacinthe une subvention de 2,3 millions de dollars pour son projet de recherche portant sur la lumière puls...

    Un exemple de courage et de détermination


    Entrevue avec M. Gérald Simard, étudiant en électronique industrielle au Cégep de Baie-Comeau. Originaire de Matane, Gérald Simard a travaillé de l'âge de 18 à 20 ans comme bûcheron au Nouveau-Brunswick. Issu d’une famille comptant 14 enfants (10 garçons et 4 filles) il a alterné entre travai...