Dossiers / Vie collégiale / Vie étudiante

40 cégeps inscrits à la troisième édition du Prix collégial du cinéma québécois

2014-03-22


Par Marie Lacoursière, édimestre pour le Portail du réseau collégial.
Collaboration Madame Diane Turcotte  membre du comité de coordination pour l’édition 2014 du Prix collégial du cinéma québécois et directrice adjointe aux programmes et responsable de la recherche au Cégep du Vieux Vieux Montréal.

Le Prix collégial du cinéma québécois (PCCQ) propose aux étudiants des cégeps, tous départements confondus, de choisir, chaque année, le film québécois qui représente le mieux leur sensibilité, leur goût esthétique et leur vision du monde. En 2012, la première édition du prix réunissait 15 cégeps; au total, 300 élèves ont assisté aux projections des films et en ont discuté. Le succès de cette première édition a permis de constater à quel point les collégiens ont le goût de se prononcer sur les œuvres marquantes de notre culture et de partager leurs idées. En 2013, ce sont 27 cégeps qui ont pris le relais! Une augmentation plus que significative de près de 50 %.C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que le comité de coordination amorçait en début janvier dernier la troisième édition de son prix. Pour 2014, le PCCQ ouvre encore plus grand les bras en accueillant des étudiants provenant de près de 40 cégeps.

Le Prix collégial du cinéma québécois poursuit les mêmes objectifs que les trois grands prix auxquels ont accès les jeunes du collégial, soit Le Prix littéraire des collégiens (qui a célébré cet automne son dixième anniversaire), Le Goncourt des collégiens (remis en France depuis 1988) et Le Prix lycéen du cinéma (prix français, créé en 2005-2006). Comme eux, il donne la parole aux jeunes afin qu’ils choisissent une œuvre artistique les représentant.

Un fonctionnement digne de mention

Le cheminement des participants est bien encadré. Une trousse d’animation des rencontres accompagne les professeurs répondants durant l’ensemble de la session et rend disponibles les outils pédagogiques requis tels les bulletins de vote et la fiche de pointage; elle renseigne les principaux intéressés, entre autres, sur les rôles respectifs des professeurs et des étudiants; de plus, elle précise les informations se rapportant aux modalités du scrutin et au choix des représentants étudiants dans les établissements. Comme le souligne Diane Turcotte, directrice adjointe au Cégep du Vieux Montréal et membre du comité de coordination, «  le PCCQ a un mandat pédagogique, celui d’éveiller les cégépiens au cinéma québécois, d’élargir leur horizon culturel, de développer leur esprit critique et leur capacité à défendre leurs idées ».

Des rencontres avec les cinéastes en lice

Annuellement, le PCCQ organise en début de concours une conférence de presse où  les cinq finalistes sont dévoilés. Cette année, ce rendez-vous s’est tenu le mercredi 15 janvier au Cinéma Beaubien de Montréal sous la présidence de madame Micheline Lanctôt, marraine du PCCQ depuis ses débuts.  Hormis le fait que ces films ont eu l’heur de séduire le jury de sélection composé par Ségolène Roederer, directrice générale de Québec Cinéma, Mario Fortin, P.-D.G.du cinéma Beaubien, Pierre Pageau, ancien professeur de cinéma, Manon Dumais, du journal Voir, et François Lévesque, du journal Le Devoir, ces œuvres ont en commun de s’être distinguées sur le circuit festivalier. En collaboration avec les Rendez-vous du cinéma québécois, le PCCQ organise également, dans le cadre des 5 à 7 à la Cinémathèque québécoise, une rencontre entre les artisans des cinq films finalistes et les étudiants.

Des partenariats ancrés dans le milieu

Depuis ses débuts, le PCCQ a reçu l’appui de Québec Cinéma. Pour la 3e édition, Radio-Canada agit à titre de présentateur de l’événement en lui donnant une place de choix sur ses différentes plateformes de diffusion. Le ministère de la Culture et des Communications appuie également cette initiative qui, comme le mentionne Diane Turcotte, « vient créer un pont entre la jeunesse et le cinéma québécois en rendant accessible la diffusion de plusieurs films auprès des cégépiens. En ce sens, le PCCQ, par la sensibilisation, répond aux préoccupations des différents acteurs du milieu cinématographique ».

Des délibérations nationales attendues

Les délibérations nationales entourant le choix du lauréat se tiendront à Québec les 21 et 22 mars prochains. Pour la troisième année consécutive, la jeunesse étudiante collégiale est directement mise à contribution. Chaque établissement sera représenté par un étudiant choisi par ses pairs. C’est à l’issue de débats animés qu’ils auront  la tâche de choisir le film qui succédera à En terrains connus (2012) de Stéphane Lafleur et à Lawrence Anyways (2013) de Xavier Dolan. La remise du Prix collégial du cinéma québécois aura lieu le 22 mars 2014. Le Portail du réseau collégial en témoignera dans le cadre de son infolettre du 31 mars prochain.

Les cinq films en lice sont :

DIEGOSTAR

Sortie au Québec : 6 décembre 2013
Réalisateur et scénariste : Frédérick Pelletier
Acteurs : Issaka Sawadogo, Chloé Bourgeois, Yassine Fadel, Nico Lagarde, Marie-Claude Guérin
Producteurs : Pascal Bascaron, Sylvain Corbeil, Nancy Grant, Marion Hänsel
Studio de production : Metafilms
Distributeur au Québec : Métropole Films Distribution

Traoré est mécanicien sur le cargo Diego Star. Il dénonce depuis longtemps les conditions de travail et salariales sur le bateau. Lorsqu’un incident se produit et que le navire doit être réparé au chantier naval de Lévis, Traoré tente d’aviser les autorités. En attendant que les réparations soient effectuées, il est logé chez Fanny, une jeune mère qui élève seule son bébé. Au fil des semaines, les relations pudiques entre les deux se transforment en complicité sincère, tandis que Traoré essaie de défendre son honneur depuis qu’on l’accuse d’être responsable de l’incident. Synopsis © Cinoche.com

Gabrielle

Sortie au Québec : 20 septembre 2013
Réalisatrice et scénariste : Louise Archambault
Acteurs : Gabrielle Marion-Rivard, Alexandre Landry, Mélissa Désormeaux-Poulin, Benoît Gouin, Isabelle Vincent, Vincent-Guillaume Otis, Marie Gignac
Producteurs : Kim McCraw, Luc Déry
Studio de production : micro_scope
Distributeur au Québec : Les Films Séville

Gabrielle, une jeune handicapée intellectuelle, vit dans une résidence d’accueil de Montréal. Elle s’est récemment amourachée de Martin, lui aussi handicapé, qui est un de ses compagnons dans la chorale « Les Muses de Montréal ». Tandis que le groupe se prépare en vue d’une participation à un spectacle mettant en vedette Robert Charlebois, Gabrielle souhaiterait plus que tout au monde être autonome et vivre en appartement. Sa sœur Sophie l’encourage, mais doit aussi lui annoncer son départ prochain pour l’Inde. Malgré la compréhension des intervenants, la mère de Martin refuse quant à elle que son fils et Gabrielle consomment leur amour. Synopsis © Cinoche.com

Le démantèlement

Sortie au Québec : 15 novembre 2013
Réalisateur et scénariste : Sébastien Pilote
Acteurs : Gabriel Arcand, Gilles Renaud, Lucie Laurier, Sophie Desmarais, Johanne-Marie Tremblay, Dominique Leduc
Producteurs : Bernadette Payeur, Marc Daigle
Studio de production : Corporation ACPAV Inc.
Distributeur au Québec : Les Films Séville

Gaby élève depuis toujours des agneaux sur sa petite ferme familiale. Solitaire et indépendant, il aimerait que ses deux filles, qui habitent à Montréal, viennent le voir plus souvent. Lorsque sa fille aînée, Marie, lui annonce qu’elle souhaite divorcer de son mari et qu’elle a besoin d’argent pour conserver sa maison, Gaby cherche un moyen de l’aider. Il envisage alors de démanteler sa ferme, de tout vendre, du troupeau à la maison, et d’aller habiter dans un petit appartement, en ville. À la veille de la vente aux enchères, son autre fille, Frédérique, une actrice émergente, vient aussi le voir. Synopsis © Cinoche.com

Le Météore

Sortie au Québec : 8 mars 2013
Réalisateur et scénariste : François Delisle
Acteurs : François Delisle, Jacqueline Courtemanche, Noémie Godin-Vigneau, Laurent Lucas, Dany Boudreault
Voix : François Papineau, Andrée Lachapelle, Dominique Leduc, Stéphane Jacques, Pierre-Luc Fontaine
Producteur : François Delisle
Studio de production :Films 53/12
Distributeur au Québec : Funfilm Distribution

Pierre, un homme dans la quarantaine, purge une longue peine d’emprisonnement. Sa mère lui rend visite chaque dimanche, malgré son âge avancé. Son ex, Suzanne, essaie de refaire sa vie depuis qu’ils se sont séparés. Elle veut rencontrer quelqu’un. Un gardien de prison, dont la vie de famille semble basculer, se confie également, tandis qu’un jeune revendeur, qui souhaite s’élever dans les échelons de la criminalité, est arrêté une première fois. Derrière les barreaux, Pierre a l’occasion de revenir sur ses conditions de détention et sur la tragédie qui l’a rendu coupable. Synopsis © Cinoche.com

Vic et Flo ont vu un ours

Sortie au Québec : 6 septembre 2013
Réalisateur et scénariste : Denis Côté
Acteurs : Pierrette Robitaille, Romane Bohringer, Marc-André Grondin, Marie Brassard, Olivier Aubin, Pier-Luc Funk
Producteurs : Stéphanie Morissette, Sylvain Corbeil
Studio de production : La maison de prod.
Distributeur au Québec : Funfilm Distribution

À peine sortie de prison, Victoria s’installe dans une cabane à sucre inutilisée, où elle retrouve un vieil oncle paralysé soigné quotidiennement par un jeune des environs. Bientôt, son amoureuse Florence la rejoint, et les deux femmes vivent ensemble quelque temps, loin de la société, en quête de tranquillité. Guillaume, un agent de libération conditionnelle, est chargé de les superviser, ce qu’il fait avec magnanimité tout en maintenant une ferme autorité. Florence, qui rêve de vivre en ville, est rattrapée par son passé, alors que point une menace qui tarde à se révéler. Synopsis © Cinoche.com
« La sensibilisation des jeunes au cinéma québécois est une préoccupation partagée par l’ensemble de l’industrie cinématographique et c’est pourquoi Québec Cinéma est si heureux de s’impliquer activement dans l’organisation du Prix collégial du cinéma québécois depuis trois ans. Porté de façon remarquable par des professeurs passionnés provenant de partout au Québec, ce projet est en parfaite résonance avec la mission de l’organisme », affirme Ségolène Roederer, directrice générale de Québec Cinéma.

Les cinéastes en lice pour l’obtention du 3e Prix collégial du cinéma québécois (PCCQ) ont participé  à une table ronde de discussions avec des étudiants, une activité organisée dans le cadre des Rendez-vous du cinéma québécois (RVCQ).Compléments d'informations

Facebook    

twitter: @PCCQ_CineQC



Les partenaires du Portail