Dossiers / Vie collégiale / Vie étudiante

Pour voir la science autrement

2019-11-29


Par Thérèse Lafleur
 

Je regarde l’eau bouillir. Je la vois bouillir jusqu’à ce qu’elle « gèle » devant mes yeux ! Ce n’est pas une explication, ce n’est pas une vidéo, ça arrive pour vrai. C’est la science en temps réel. Déstabilisante conférence-démonstration concoctée par le Centre de démonstration de sciences physiques. Son ingénieuse équipe s’amuse à jouer sur les dissonances cognitives pour pimenter l’expérience et la rendre encore plus marquante. En fait, il a suffi de diminuer la pression dans le petit tube pour que l’eau passe de liquide à solide. Il fallait le savoir. Je viens de l’apprendre.

Le Centre de démonstration en sciences physiques, le CDSP montre la science autrement, en sollicitant autant les émotions que l’intelligence. Voué au développement de la culture scientifique, il célébrait ses 20 ans de médiation scientifique en 2018. Situé au Cégep Garneau à Québec, le CDSP constitue un lieu unique de recherche, d’innovation, de fabrication et de diffusion où les idées se rencontrent et se confrontent. Au CDSP, la science est avant tout un phénomène humain. C’est le biais adopté pour présenter comment le savoir évolue, pour parler des gens qui font la science et à quoi sert ce savoir aujourd’hui.

« Ce qui a été et qui est encore la richesse du CDSP, ce sont les liens qu’on est en mesure de tisser avec le volet historique des sciences, le volet philosophique des sciences. » mentionne son directeur, Marcel Lafleur. « Nous voulons montrer comment le monde nous interpelle lorsqu’on porte attention aux phénomènes qui nous entourent. Ultimement, on tente de faire réaliser aux jeunes qui nous visitent que le très riche savoir auquel on a accès aujourd’hui n’a pas émergé tout seul sur Internet par la magie des moteurs de recherche. Le savoir scientifique, c’est un magnifique édifice construit pierre par pierre auquel ils peuvent aussi apporter leur contribution. »

La conférence-démonstration, la science en pleine conscience

« Étudier un phénomène scientifique,c’est d’abord l’observer. En faire la démonstration dans une salle multimédia avec des technologies du 21e siècle amène une tout autre perspective. En fait, la formule de la démonstration devant public date du 18e siècle ! À l’époque, la haute société invitait des scientifiques à présenter des phénomènes en spectacle lors de soirées mondaines.La conférence-démonstration dévoile l’invisible caché derrière une panoplie de phénomènes courants ou exceptionnels. Elle explique ce qu’est la science et comment elle permet de mieux décoder le monde. » précise monsieur Lafleur.

Depuis la première conférence-démonstration en 2003, plus de 100 000 personnes ont participé à l’une des présentations dans l’amphithéâtre-laboratoire du CDSP. Bon an mal an,près de 10 000 personnes assistent aux conférences-démonstrations : 35 % du primaire, 59 % du secondaire, 4 % du postsecondaire et 2 % du grand public.

Tous ces efforts de vulgarisation ont d’ailleurs été soulignés par l’Association pour le développement de la recherche et de l’innovation du Québec (ADRIQ) qui a décerné au CDSP le prix 2017 de la Relève Technoscience, la plus importante reconnaissance au Québec en matière de promotion des sciences.

Un haut lieu de culture scientifique

Ouvert à toute la communauté éducative et à la population de la grande région de Québec, le CDSP offre des perspectives inédites d’interprétation de la science.

Grâce à une salle multimédia consacrée à la mise en scène de phénomènes scientifiques, les acteurs du CDSP performent en temps réel, devant un public présent sur place ou en visioconférence. Dans un contexte historique et social, chaque conférence-démonstration met en scène des phénomènes scientifiques de manière à surprendre, à séduire.

Tout en étant un espace de diffusion, le Centre est aussi un lieu de production. C’est dans son atelier qu’est développé son « arsenal » servant aux démonstrations. D’autres institutions de médiation comme le Musée de la civilisation, la Cité de l’énergie, le Centre des sciences de Montréal recourent au CDSP pour concevoir et produire des modules et montages inédits.

Trois autres cégeps sont engagés dans une démarche inspirée du CDSP et bénéficient de son expertise : le Centre de sciences du Collège Laflèche, le Centre des sciences de la Gaspésie, affilié au Cégep de la Gaspésie et des Îles ainsi que le Centre de démonstration scientifique du Saguenay–Lac-Saint-Jean basé au Cégep de Chicoutimi.

« L’initiative de développer un centre de démonstration en sciences physiques a pu s’ancrer dans un cégep parce qu’il y a là un terreau fertile », souligne monsieur Lafleur. « La vocation interdisciplinaire d’un collège permet d’y trouver l’expertise et les infrastructures ainsi que les alliés nécessaires. C’est l’appui et l’ouverture du Cégep Garneau qui ont permis au CDSP d’y prendre racine et de se développer. Yvon Fortin, alors professeur de physique à Garneau, en a été le pilier avec la complicité d’une formidable dynamique départementale qui poussait, qui voulait. À l’époque, ce projet mené avec détermination a motivé le Conseil régional de concertation et de développement de la région de Québec (CRCDQ) et le ministère de la Culture à investir pour que le CDSP puisse prendre son envol. » Toutefois, le financement demeure un enjeu permanent.

Rappelons qu’Yvon Fortin, le fondateur du CDSP, est un vulgarisateur scientifique hors du commun. Inspiré et inspirant, il a aussi créé le Concours intercollégial Science, on tourne ! qui en est à sa 28e Édition et que coordonne au niveau national le CDSP. Récipiendaire 2006 du Prix pour la Promotion des sciences du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), premier lauréat du Prix Thérèse-Patry remis en 2018 par l’Association des communicateurs scientifiques du Québec (ACS) et aussi Lauréat Le Soleil 2018, il profite maintenant de sa retraite et contribue volontiers aux avancées du Centre.

Une équipe multidisciplinaire de passionnés

Isabelle Morin, la coordonnatrice du CDSP, est convaincue que la force du Centre repose sur l’équipe. « Au CDSP, la passion fait partie de la tradition. C’est cette passion qui repousse constamment les limites et rend l’impossible possible. Notre équipe multidisciplinaire représente une force créative dont l’expertise est reconnue à travers le Québec. Elle s’est construite sur la base de la curiosité et de l’ouverture à toutes sortes de phénomènes qui ne se limitent pas nécessairement à la physique. »

Une dizaine de personnes constituent l’équipe du CDSP. On y retrouve des experts de l’éducation scientifique, un technicien en fabrication mécanique, une spécialiste des communications et de l’événementiel, ainsi que des chargés de projets, souvent des professeurs du Cégep dégagés d’une partie de leur enseignement pour contribuer grâce à leurs savoirs complémentaires.

Diversifier ses activités, ses partenaires et ses publics

Fort de ses 20 ans d’existence, le CDSP poursuit avec élan sa contribution au développement de la culture scientifique comme le prône l’approche culturelle du Programme de formation de l’école québécoise (PFÉQ). Par exemple, le projet numérique Partout la science réalisé en collaboration avec École en réseau offre une activité interactive en visioconférence live pour les écoles situées en régions éloignées des grands centres urbains du Québec.

Au niveau collégial, le CDSP travaille avec différents départements des collèges ainsi qu’avec des entreprises privées. Par exemple, une collaboration avec les professeurs de Techniques d’orthèses visuelles et la firme Essilor a permis de développer une conférence-démonstration sur la vision et la lumière qui est désormais intégrée au cours d’initiation à la profession. Cela permet aux étudiants de mieux comprendre pourquoi ils apprennent certains principes de physique ou de science dans leur programme et comment ils vont utiliser ce savoir dans leur métier d’opticien. Cela crée du sens.

Au Cégep Garneau, le CDSP intègre de plus en plus d’étudiants au sein même de ses activités. Ces étudiants de science deviennent des ambassadeurs scientifiques qui animent des ateliers inventifs, dont l’approche s’inspire du tinkering, dans les écoles primaires et secondaires de la région.

Des outils pédagogiques ainsi que des formations sont conçus et produits par le CDSP pour répondre aux besoins d’enseignants de science et technologie. Du matériel de démonstration pour appuyer la formation des maîtres a aussi été développé par le CDSP en collaboration avec la Chaire de leadership en enseignement des sciences et développement durable de l’Université Laval.

En 2019-2020, le Centre propose une nouveauté, en collaboration avec Science pour tous! : une série de six cabarets scientifiques sur le thème De l’Arctique à l’Antarctique. Destinées au grand public et gratuites, ces conférences-découvertes abordent des sujets liés à l’écologie, à la géologie et à l’astronomie, sous un angle inédit bien sûr. En offrant cette fenêtre d’accès au savoir, le CDSP offre un service à la collectivité en lien avec la mission même des cégeps.

Enfin, le volet recherche et innovation amène le CDSP à mettre de l’avant des choses nouvelles, à créer. Un éventuel « FabLab » est dans la mire pour donner accès au volet fabrication. Autant d’initiatives et de partenariats qui sont sources de revenus et permettent au CDSP d’autofinancer un budget de près d’un demi-million de dollars.À cet égard, le CDSP profite du soutien d’un impressionnant réseau de partenaires et de collaborateurs publics et privés.

Un rayonnement culturel ou scientifique ?

Peu importe que le Centre de démonstration en sciences physiques soit associé à la culture ou à l’éducation, à la science ou à l’innovation. Par ses démonstrations, le CDSP propose de comprendre le monde qui nous entoure en jouant sur notre sensibilité. Et son public en redemande !

Reconnu comme un organisme qui fait désormais partie du Répertoire Culture-Éducation, sa performance pourrait faire l’envie de plusieurs troupes de théâtre. Mettre en scène la science pendant 150 représentations par année devant quelque 10 000 jeunes relève de l’exploit.

Grâce une équipe exceptionnelle, chaque activité du CDSP montre la science autrement. C’est plus qu’un show de boucane, c’est la raison par l’émotion.

Dossier préparé par Mme Thérèse Lafleur, rédactrice au Portail.



Les partenaires du Portail