Dossiers / Enjeux / L'environnement

Initiatives environnementales dans l’enseignement postsecondaire



À l’instar du Québec, divers efforts sont déployés au plan international par les établissements d’enseignement – de l’école primaire à l’université – pour contribuer à la protection de l’environnement, soit par l’application d’une politique environnementale ou encore l’obtention d’une certification environnementale. Le Portail publie d’ailleurs une liste comprenant quelques unes des certifications environnementales existantes, d’ici et d’ailleurs, pour les établissements d’enseignement supérieur de même que les politiques environnementales des cégeps.

En France, le développement durable fait désormais partie de la vie académique grâce à « l'École agit », où tout nouveau projet d'éducation au développement durable (EDD) peut être éligible à condition qu'il s'inscrive dans le cadre des thématiques. De fait, en 2004 la France a commencé à intégrer l’EDD dans le tronc commun d’enseignement primaire suite au lancement de son premier plan triennal de généralisation de l’éducation à l’environnement pour un développement durable. Le corps professoral et les professionnels de l’éducation sont formés pour permettre adéquatement cette intégration.

De multiples établissements postsecondaires à travers le monde ont aussi adopté une telle politique. Parmi eux, certains fournissent de grands efforts à faire connaître leur vision sur le développement durable, qu’il s’agisse de leur politique environnementale, leurs objectifs ou leurs réalisations – participation à des concours, colloques ou réunions d'échanges de bonnes pratiques ; mise sur pied de nouveaux cours, programmes ou campus verts ; signature de chartes d’engagement, d’accords ou de politiques ; récolte de prix ou récompenses… – afin d’attirer au sein de leur institution une clientèle de plus en plus soucieuse de l’environnement et préférant des institutions éco-responsables partageant leurs valeurs.

Exemples :

NORME INTERNATIONALE

Certains établissements vont encore plus loin. Ils optent pour la norme ISO 14001 ; norme désormais implantée dans 138 pays et lancée en 1996. Réalisée par l'Organisation internationale de normalisation (International Standard Organisation), cette norme constitue le référentiel de base pour le management environnemental des organisations en vue de :

  • réduire au minimum les effets dommageables de leurs activités sur l'environnement ; et
  • améliorer en permanence leur performance environnementale.

C’est donc en souhaitant réduire leur empreinte écologique que des collèges et universités, au même titre que les institutions, privées ou publiques, et les OBNL, cherchent à satisfaire aux 18 exigences que comporte la norme ISO 14001, lesquelles sont réparties en 6 chapitres, à savoir :

  1. Les exigences générales (intentions de l’établissement en termes d’environnement).
  2. La politique environnementale (objectifs de l’entreprise).
  3. La planification.
  4. La mise en œuvre (réalisation des actions planifiées pour satisfaire la politique environnementale).
  5. Les contrôles et les actions correctives (surveillance de la fonctionnalité du Système de Management Environnemental).
  6. La revue de direction.

Exemple :

Le groupe ISA signe sa politique environnementale - Une signature pour passer de l'ISA à l'ISO

INITIATIVES ENVIRONNEMENTALES

Échanges internationaux
Sur le plan de la mobilité internationale, des organismes, tel que l’Office Franco Québécois pour la Jeunesse (OFQJ), offrent l’opportunité à des jeunes d’exporter leur savoir et d’acquérir de nouvelles connaissances en terme d’éducation relative à l’environnement. Accroître de tels échanges ne peut qu’enrichir et favoriser le développement de nouveaux partenariats et de nouveaux procédés dans le but d’améliorer le sort de la planète.

L’OFQJ propose d’ailleurs une mission, qui se déroulera du 20 au 28 mars 2010, portant sur l’éducation relative à l’environnement en Wallonie et à Bruxelles. La date limite du dépôt de la candidature doit être soumise au plus tard le 12 février 2010.

Concours
Sensibiliser les étudiants à l’environnement peut parfois signifier les impliquer dans divers concours. Il en existe plusieurs, notamment :

À ne pas négliger, le Grand concours étudiant sur le thème « vers un campus plus vert », grâce aux TIC : http://www.greentic-campus.com/.  

Les plus engagés participeront à de stimulants projets, tels que créer une épicerie bio sur le campus (campus de Luminy à Marseille), promouvoir le Vélocampus (Association étudiante nantaise), encourager le covoiturage sur le campus (T.écovoiturage). Pleins de belles réussites qui démontrent bien que ces d’initiatives sont omniprésentes, originales, et prometteuses. http://www.refedd.org/ca-bouge-sur-les-campus/index.php

LIENS INTÉRESSANTS



Les partenaires du Portail