Dossiers / Contributions institutionnelles / Contributions internationales

Le Cégep de Trois-Rivières en Côte d'Ivoire

2014-05-05


Le Cégep de Trois-Rivières est heureux d’annoncer le lancement des travaux de réhabilitation du Lycée professionnel d’Odienné (LPO) en Côte d’Ivoire. Ce projet, financé par la Banque islamique de développement (BID), s’inscrit dans le cadre du Programme de reconstruction des infrastructures dans la zone Centre Nord-Ouest (REC-CNO) de la Côte d’Ivoire.

En effet, les effets induits de la crise sociopolitique qu’a connue la Côte d’Ivoire entre 2002 et 2012 ont entraîné la destruction et la dégradation de plusieurs infrastructures techniques et pédagogiques, notamment le LPO qui a été détruit et, par conséquent, délocalisé à Abidjan. Dans sa politique de reconstruction, le gouvernement de la Côte d’Ivoire a décidé de remettre en état de fonctionnement un certain nombre d’établissements qui jadis formaient des cadres et techniciens de haut niveau.

Le Cégep de Trois-Rivières, qui a une entente de collaboration avec le ministère d’État de l’Emploi, des Affaires Sociales et de la Formation Professionnelle (MEEASFP) de Côte d’Ivoire depuis 2007, a donc obtenu le mandat d’écrire et d’implanter au LPO quatre programmes de formation professionnelle selon l’approche par compétences (APC). Ces programmes de niveau baccalauréat technique (BT) sont :

- Transformations agroalimentaires;
- Réfrigération et climatisation;
- Qualité et salubrité des aliments;
- Électromécanique.

Ce mandat fait suite à une première mission exploratoire en juin 2007 qui a permis à M. Philippe Mpeck, coordonnateur du Service de coopération et de développement international du Cégep de Trois-Rivières, de rencontrer le ministred’État, Moussa Dosso, à Abidjan. Il en est résulté une intention de collaboration dans le cadre du projet de réforme de l’enseignement technique et professionnel en Côte d’Ivoire, particulièrement en ce qui concerne l’approche par compétences (APC). C’est ainsi que trente inspecteurs généraux MEEASFP ont été formés par le Cégep de Trois-Rivières en 2012.

Le projet de réhabilitation du Lycée professionnel d’Odienné (LPO) est un projet pilote visant à renforcer le dispositif du système de formation technique et professionnelle de Côte d’Ivoire dans la perspective de favoriser l’insertion socioéconomique des jeunes par le biais d’une nouvelle approche pédagogique. Celle-ci vise le développement des capacités techniques et entrepreneuriales favorisant la création des microentreprises. Cette finalité rejoint la vision de la politique du gouvernement de la Côte d’Ivoire en la matière. Les quatre programmes choisis correspondent aux besoins de l’environnement et des entreprises. Ces programmes actuels de niveau BT évolueront à moyen terme vers les programmes de niveau de brevet de technicien supérieur (BTS). De plus, le Lycée professionnel d’Odienné deviendra le seul établissement à vocation agroalimentaire de la région. L’Institut des Technologies agroalimentaires (ITA) de St-Hyacinthe est donc partenaire dans le projet pour son expertise particulière dans le domaine agroalimentaire.

La mission de démarrage du projet LPO a eu lieu au mois de mars 2014 quand le projet de réhabilitation qui avait été présenté aux autorités ivoiriennes d’Abidjan et d’Odienné a reçu un bel accueil; les attentes sont grandes. L’équipe d’experts du Cégep a donc proposé à son partenaire un plan préliminaire d’aménagement des locaux et des ateliers ainsi qu’une liste des équipements nécessaires aux apprentissages.

Le développement des programmes selon l’APC sera donc entamé par l’équipe d’experts en mai 2014. Le projet prévoit d’autres missions en Côte d’Ivoire pour la formation des formateurs et des gestionnaires et aussi des stages de perfectionnement au Canada pour ceux-ci.

Le projet vise donc une meilleure employabilité des finissants du Lycée bénéficiant d’une formation répondant aux besoins des entreprises, un meilleur sens de l’entrepreneuriat chez les étudiants et le respect des standards de fabrication et de qualité dans divers secteurs de l’économie de la Côte d’Ivoire.

Ce projet pilote de trois ans, qui pourrait éventuellement être répliqué dans différentes régions de la Côte d’Ivoire, est une application manifeste de ce que peut faire le Service de coopération et de développement international de Trois-Rivières pour le développement de la formation professionnelle et technique en Côte d’Ivoire.

Sur la photo- M. Amafon Germain AGUIE, directeur de cabinet MEEASFP, M. Serge SOW, chargé de mission MEEASFP, M. Philippe MPECK, Cégep de Trois-Rivières, M. Inza SOUMAHORO, conseiller technique MEEASFP, M. Moussa DOSSO, ministre d’État, ministère de l’Emploi, des Affaires sociales et de la Formation professionnelle (MEEASFP) Côte d’Ivoire, M. Daniel BÉDARD, Cégep de Trois-Rivières, Mme Khadidia SIDIBE N’DIAYE, inspectrice générale coordonnatrice MEEASFP, M. Claude BÉRUBÉ, ITA St-Hyacinthe, M. René TOUSIGNANT, Cégep de Trois-Rivières, M. Maninga GBATO, directeur général de formation professionnelle MEEASFP



Les partenaires du Portail