Dossiers / Contributions institutionnelles / Contributions internationales

Accueil, réussite et intégration des étudiants internationaux

2014-12-09


Atelier animé par madame Nathalie Dubois dans le cadre du 10e congrès de la Fédération des cégeps. Texte de Mme Marie Lacoursière, édimestre pour le Portail du réseau collégial.

Crédit photo Fédération des cégeps- portrait des activités internationales des cégeps page 43

Afin de soutenir l’internationalisation de l’éducation québécoise, le MELS, à l’époque, a mis en place des programmes de mobilité internationale. Pour faciliter la venue d’étudiants internationaux au cégep, le ministère avait mandaté Cégep International pour assurer la gestion des programmes de bourses d’excellence et d’exemption de droits de scolarité supplémentaires pour étudiants étrangers en formation technique dans les cégeps. Ces programmes visent à soutenir l’internationalisation des établissements d’enseignement collégial québécois, à attirer les meilleurs élèves étrangers en formation technique et à favoriser le maintien d’une offre de formation technique étendue. Dès leur mise en place, des efforts soutenus ont été faits pour promouvoir ces programmes qui contribuent à attirer des candidats de talent au Québec. Les défis requièrent, dans les établissements et chez les intervenants qui accompagnent les étudiants de l’inscription à la diplomation, acuité, diplomatie, justesse et détermination.

Madame Nathalie Dubois, coordonnatrice au recrutement international à la
Fédération animait, dans le cadre du dernier congrès Cégeps de classe mondiale, l’atelier « Accueil, réussite et intégration des étudiants internationaux ». Mesdames Émilie Oulmann, Colette Fournier et Stéphanie Hygate, respectivement responsables des affaires et relations internationales dans les cégeps André-Laurendeau, Jonquière et John Abbott, se sont jointes à la présentation. Elles ont témoigné des structures d’accueil mises en place dans leur organisation respective afin d’assurer les meilleures conditions d’accueil et de réussite des nouveaux venus. Zayd Ben Osmane, étudiant au Cégep André-Laurendeau, s’est joint à la présentation; il a raconté quelques segments de vie à titre d’étudiant international au cégep.

Quelques constats

Tous les cégeps accueillent des étudiants étrangers. Leur nombre a augmenté de 50 % dans le réseau depuis 2009. Certains collèges ont connu une augmentation assez rapide du nombre d’étudiants, dont le total est passé de 1500 à 2500 entre les années 2008 à 2013. La diversité des origines des étudiants a également augmenté. Le réseau accueille actuellement des étudiants en provenance de 129 pays, comparativement à 119 en 2009. Les droits de scolarité élevés et les procédures administratives complexes constituent des obstacles importants à leur recrutement. Durant l’été 2014, la Direction des affaires internationales de la Fédération des cégeps a réalisé, avec l’aide de Diane Kengne, stagiaire de l’ENAP, un sondage sur les retombées des programmes d’exemption des droits de scolarité et de bourses d’excellence pour étudiants étrangers en formation technique. Ce sondage fut envoyé à un peu plus de 400 étudiants qui avaient soit bénéficié d’une exemption de droits de scolarité supplémentaire et/ou de la bourse d’excellence. 254 personnes ont répondu au sondage. Les répondants ont fréquenté des cégeps de toutes les régions du Québec. Le taux de réponse a été plus élevé chez les boursiers, soit 76 % comparativement aux autres étudiants. La majorité des répondants ont pris le temps de répondre au questionnaire se rapportant notamment à : leur arrivée dans un nouveau pays, leurs études au cégep, leurs relations d’amitié, les stages en entreprise et leur taux de satisfaction concernant l’expérience vécue.

Principales difficultés rencontrées chez les étudiants

Quelque 87 % des étudiants n’avaient jamais visité le Canada avant leur arrivée au cégep et n’avaient aucune connaissance du terrain, de préciser Nathalie Dubois. « Ils ont entrepris leur démarche via leur entourage, les sites internet, les contacts qu’ils avaient avec leur famille, les agents et, bien sûr, les répondants des cégeps. Pour la majorité d’entre eux, il s’agissait de plus d’un premier voyage et grand départ à l’extérieur de leur pays. »

Selon les étudiants, les plus grandes difficultés qu’ils ont rencontrées, explique Nathalie Dubois, sont liées aux conditions à satisfaire pour obtenir leur permis d’études et aux ressources financières requises pour réaliser leur séjour d’études. « Cette préoccupation persiste chez la très grande majorité et constitue une angoisse durant toute la durée du séjour. Les frais de subsistance demeurent d’ailleurs pour eux une préoccupation durant l’ensemble de leur formation. La recherche d’un logement, le processus de choix de cours et d’inscription avant l’arrivée au pays et la difficulté à obtenir dans les délais requis une lettre d’admission et de réussite du TFI constituent également des zones grises pour certains aspirants internationaux. »

Relations d’amitié
Avoir des amis facilite l’intégration et contribue à la réussite scolaire des étudiants internationaux. Les résultats du sondage démontrent que, chez 57 % des répondants, les amitiés se tissent auprès d’étudiants québécois et d’étudiants internationaux alors que, chez 18 % d’entre eux, elles se développent particulièrement auprès de Québécois. Pour les autres, les amitiés se concentrent dans un premier temps auprès d’autres étudiants internationaux ou des ressortissants du pays d’origine et plus marqués avec leurs condisciples québécois durant l’ensemble de leur séjour.

Recherche de stages
Les répondants ont ressenti un manque de confiance de la part des employeurs québécois. Un travail en amont doit vraisemblablement être fait afin de faire connaître aux employeurs québécois le bénéfice de recevoir un stagiaire international et de stimuler leur accueil dans les différentes entreprises. Les différences culturelles de même que l’absence d’informations pratiques concernant les techniques de recherche de stage au Québec posent également problème. Selon les informations diffusées dans le Portrait des activités internationales des cégeps, environ 50 % des cégeps offrent une aide spécifique de la recherche de stage aux étudiants internationaux. L’amélioration des processus à ces égards est souhaitée afin de faciliter l’accueil et l’intégration des stagiaires en milieu de travail.

Taux de satisfaction par rapport à l’enseignement reçu, à leur expérience scolaire, sociale et professionnelle au Québec
Le sondage ayant été réalisé durant l’été 2014, la très grande majorité des personnes rejointes avaient terminé une année d’études en sol québécois, rapporte Nathalie Dubois. Cela donne du poids à l’intérêt que nous portons au taux de satisfaction établi chez les étudiants internationaux qui étudient chez nous. Plus de 90 % des répondants se disent satisfaits ou très satisfaits quant à l’enseignement qu’ils ont reçu et aux expériences scolaires et professionnelles qu’ils ont vécues dans les cégeps qui les ont reçus.

Trois cégeps, trois réalités
Les cégeps accueillent, selon des modalités qui leur sont propres, les étudiants internationaux inscrits chez eux. Ils étudient dans différents programmes, principalement dans des disciplines administratives, physiques et artistiques Ils sont majoritairement de nationalité française aux cégeps André-Laurendeau et Jonquière. Des structures d’accueil et d’accompagnement ont été mises en place dans les trois cégeps afin de favoriser l’intégration et la réussite des nouveaux venus. En plus du suivi pédagogique, ces structures s’inscrivent en support au préaccueil ou les communications avec les nouveaux inscrits avant leur arrivée au cégep, à l’accueil et à l’intégration, à la réussite et à la diplomation.

Diversité des clientèles
Au Cégep André-Laurendeau, les étudiants proviennent de 12 pays, dont la Guinée, Madagascar, le Togo, le Honduras et le Sénégal. Les pays les plus présents restent la France (51 %) et Haïti. Les programmes les plus populaires demeurent Soins infirmiers (24 %), Gestion de commerce (15 %), Logistique du transport (12 %) et Technologie du génie civil (12 %).

Au Cégep de Jonquière, la réalité est plus récente (moins de 10 ans); les étudiants sont inscrits principalement au DEC. Ils proviennent principalement de 13 pays, dont la France, le Cameroun, le Burkina Faso et le Mexique.

Au Cégep John-Abbott, les étudiants proviennent de l’Allemagne, du Mexique, du Brésil, de la Chine et d’autres pays. Quelque 55 étudiants par semestre en provenance du Mexique, de l’Allemagne, de l’Autriche et 29 étudiants du Brésil sont inscrits en formation sur mesure non créditée. Vingt à trente autres en provenance de la Chine et du Mexique suivent des cours d'été de courte durée en Anglais et culture canadienne. 29 étudiants en provenance du Brésil s’inscrivent aux cours d’anglais langue seconde.Quarante autres proviennent du Brésil (programme sciences sans frontières). Des étudiants chinois, coréens et originaires d’autres pays s’inscrivent pour l’obtention d’un diplôme d’études collégiales.

Organisation interne
L’organisation structurelle dans les trois établissements compte un bureau des activités internationales ou des programmes internationaux très proactifs. Au Cégep John-Abbott, ce bureau assume plus spécifiquement la coordination des activités se rapportant au développement des programmes internationaux autofinancés, au recrutement, à l’intégration scolaire et sociale, et à la mobilité étudiante. Dans chacun des cégeps, plusieurs directions sont sollicitées et des liens étroits sont tissés entre les services : l’organisation scolaire (bureau du registraire), la direction des études, la direction des affaires étudiantes et communautaires (Jonquière) et le corps enseignant. 

Accueil et intégration
Diverses activités sont mises en place pour assurer le préaccueil, l’accueil et l’intégration des étudiants. Ces derniers sont accueillis à l’aéroport par les représentants de leur collège respectif.

Au Cégep André-Laurendeau, une session d’inscription, se déroulant une semaine avant le début du semestre, permet la distribution des informations générales se rapportant au déroulement des activités scolaires, du calendrier administratif ainsi qu’à la présentation des intervenants. Une activité « brise la glace » présente des témoignages d’anciens et offre des activités de parrainage lors de la session d’intégration, trois semaines après le début du semestre. Un suivi est maintenu tout au long du semestre et des activités sociales sont ponctuellement organisées.

Au Cégep de Jonquière,un suivi préaccueil est fait pendant la période estivale et une semaine d’accueil est organisée avant le début du semestre. De plus, le cégep organise une réunion avec les familles d’accueil. Parmi les outils remis aux étudiants internationaux, on compte un guide d’accueil se rapportant au programme d’activités disponibles au cégep, à la formation, à l’accompagnement et aux diverses activités sociales

Au Cégep John-Abbott, Une fin de semaine d’orientation est mise en place les samedis et dimanche précédant le début de la session ou encore une session d’orientation de quelques heures est organisée pour les inscrits dans les programmes sur mesures (courts séjours et semestre). Une fin de semaine d’orientation est mise en place les samedis et dimanche précédant le début du semestre ou encore une session d’orientation de quelques heures est organisée pour les inscrits de courts séjours. Dans le cadre de ces événements, l’équipe du bureau des programmes internationaux, dont un étudiant du cégep rémunéré par le bureau international, agit comme coordonnateur des bénévoles. Un grand nombre d’étudiants bénévoles du Cégep John-Abbott est ainsi requis afin de respecter, dans la mesure du possible, un ratio de 1 bénévole pour 3 ou 4 étudiants. Les thèmes abordés gravitent autour de deux grands axes : d’une part, la vie au collège, l’utilisation du système Omnivox, la visite des lieux, les exigences et les efforts exigés par les études, les activités parascolaires, les services offerts au collège, la sensibilisation aux défis d’intégration dans la famille d’accueil, la façon de se faire des amis pour surmonter le mal du pays, la familiarisation avec le système de transport de Montréal. Une visite de Montréal, guidée par les étudiants de John-Abbott, est également organisée.Les étudiants bénévoles de John-Abbott jouent un rôle clé dans l’intégration des étudiants internationaux. Supportés par le modèle d’orientation Learning by Doing, ils contribuent et participent à la plupart des activités avec les nouveaux venus.

La réussite
Différents moyens sont mis en place afin d’encourager et stimuler la réussite dans chacun des établissements.

Au Cégep André-Laurendeau
Mise en place d’un cours de français de mise à niveau selon les résultats obtenus au test international.
Accès à des intervenants diversifiés provenant des services des études, des services aux étudiants et du service d’aide à la réussite.
Suivi réussite CLARA, système qui gère les divers processus allant de l’admission à la sanction des études.
Personnes ressources à la disposition des enseignants et suivi des étudiants manifestant des problèmes personnels (Services aux étudiants).
Support pour les assurances collectives (Organisation scolaire).
Suivi des documents d’immigration et interventions en cas de problème (Bureau des activités internationales et de l’organisation scolaire)

Au Cégep de Jonquière
Un cours de mise à niveau en français apparaît à l’horaire de tous les étudiants internationaux.
Les responsabilités sont partagées entre les directions : des études (API et SADP), des affaires étudiantes et communautaires et de la Formation continue et des affaires internationales.
L’expérience a montré qu’il est important d’assurer une de coordination entre les directions pour assurer le succès du processus de suivi. À cet effet, des rencontres entre les intervenants sont tenues sur une base mensuelle, auxquelles peuvent s’ajouter des interventions spécifiques sollicitées par des intervenants selon les besoins.

Au Cégep John-Abbott
Pendant le semestre, le bureau des programmes internationaux est toujours ouvert afin d’assurer les suivis scolaires et de soutien à l’étudiant qui manifeste des problèmes personnels ou en classe. Sont également disponibles des services de médiation entre les familles d’accueil et les étudiants, les enseignants et leurs étudiants.

Trois cégeps, des défis et des enjeux communs
Malgré les efforts consentis depuis plusieurs années au recrutement et au développement des activités reliées à l’accueil, à la réussite et à l’intégration des étudiants internationaux, les cégeps qui les accueillent font toujours face à des difficultés significatives. Le désistement, l’immigration, les difficultés financières, la langue, l’accompagnement du personnel, l’offre de formation et les problématiques reliées aux ressources humaines constituent des problématiques de taille. S’ils veulent déployer leurs stratégies d’accueil et de développement, les cégeps doivent poursuivre leurs démarches concertées.

Merci à Madame Nathalie Dubois, coordonnatrice au recrutement international à la Fédération, Mesdames Émilie Oulmann, Colette Fournier et Stéphanie Hygate, pour leur collaboration.



Les partenaires du Portail